Menu
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


A UN MATCH DU MONDIAL / NC vs NZ - ce vendredi 13h00 (heure Calédonie)



Après une demi-finale éprouvante, remportée au bout du suspense face à Tahiti (0-0, 7 tab à 6), la Sélection U19 Féminines de Nouvelle-Calédonie s'apprête à vivre un grand moment - ce vendredi 13h00, heure NC - avec la finale océanienne face aux néo-zélandaises, grandissimes favorites du Tournoi. En jeu, il s'agira tout simplement de décrocher l'unique billet océanien qualificatif à la prochaine Coupe du Monde U20 de la FIFA (Nigéria 2020) / Photo : OFC Media via Phototek.


FINALE OFC - U19 Féminines
Nouvelle-Calédonie vs Nouvelle-Zélande
Vendredi 13 septembre (13h00) / A suivre en LIVE STREAMING VIDEO : cliquez ICI


LES FILLES CROIENT EN L'EXPLOIT.

Le défi est colossal, mais rien ne semble vraiment effrayer la bande à Coralie Bretegnier dans cette compétition disputée aux Iles Cook, et en ce mois de septembre.

Fortes d'un état d'esprit jusqu'à alors irréprochable, les calédoniennes auront su gravir les marches les unes après les autres, pour finalement atteindre cette grande finale de l'Océanie contre la Nouvelle-Zélande… De quoi rendre le rêve d'un Mondial Féminin encore plus palpable.  

Reste que désormais c'est l'ogre néo-zélandais qui se dresse sur le chemin des filles cagoues, des kiwies données fort logiquement favorites à la conquête d'un énième titre océanien... Qu'importe, la Nouvelle- Calédonie y croit.

' On aborde ce match un peu comme tous les autres joués depuis le début de la compétition, avec la même préparation et la même mise en condition mentale ', explique la Sélectionneuse U19 de la Calédonie. ' Chaque rencontre que l'on a disputé ici était finalement déjà une petite finale, car on n'avait pas le droit à l'erreur. On voulait atteindre cette finale, on s'y est préparée, et maintenant on va tout faire pour créer la surprise ', poursuit Coralie Bretegnier.

NE RIEN LACHER.

Pour cela, la coach cagoue pourra s'appuyer sur un groupe au complet, là où la récupération jouera un rôle d'autant plus capital après ce très long duel disputé contre les tahitiennes.

' On est davantage sur la régénération des corps depuis la demie, car c'est vrai qu'on a laissé pas mal d'énergie contre Tahiti. Après il y a tout le travail de mise en place aussi. Il y aura peut-être quelques changements à certains postes, par rapport aux qualités physiques que dégagent les joueuses néo-zélandaises et de ce qu'on a pu observer… Mais dans  l'ensemble, notre jeu restera le même '.

Jouer avec ses propres qualités, avec de la réflexion en zones défensives et de l'insouciance devant, voilà peut-être ce par quoi le salut des filles cagoues passera demain (vendredi), contre de solides 'All whites', favorites légitimes à leur propre succession.