Menu
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


A jamais les premiers / Hienghène Sport - Mondial des Clubs



Il y a de ces performances sportives qui font la fierté de tout un pays... Clairement la prestation de Hienghène Sport au Mondial des Clubs de la FIFA en fait partie. S'invitant parmi le gratin du football mondial, les nordistes auront porté haut et fort les couleurs de la Nouvelle-Calédonie, celles aussi de l'Océanie et du football "amateur"… Poussant le champion en titre du Qatar Al Sadd dans ses derniers retranchements (3-1 après prolongations), aux termes d'une rencontre épique qui restera à jamais marquer dans les mémoires.


Photos : FIFA.com

HIENGHENE ECRIT L'HISTOIRE.


En ce mercredi 11 décembre 2019, c'est assurément l'une des plus belles pages du sport calédonien qu'ont écrit les hommes de Félix TAGAWA, projetant le football calédonien à la hauteur du football mondial.

A travers ce match historique et ces prolongations atteintes, Hienghène aura aussi prouvé aux plus sceptiques que ' OUI ' le football cagou est capable de choses grandioses, qu'en déplaise à ceux qui en oublient parfois que seule la vérité du terrain compte.  

Reste qu'il faudra maintenant se servir de ce type de performance pour continuer d'avancer, toujours dans cette optique fédérale de se donner encore davantage de moyens afin de retrouver - au plus vite et le plus souvent possible - nos Clubs et nos Sélections parmi l'élite du football mondial, rappelant aussi que l'objectif QATAR 2022 avec l'Equipe nationale est loin d'être un rêve illusoire.  

LES CAGOUS CRAQUENT EN PROLONGATIONS.

Côté terrain justement, le combat physique fut forcément âpre et intense pour Hienghène Sport, face à un adversaire rompu au haut-niveau, alignant dans ses rangs quelques pointures mondiales, à l'image de son avant-centre algérien Baghdad Bounedjah, unique buteur de la finale de la CAN 2019 face au Sénégal et qui aura encore frapper face aux calédoniens en ouvrant la marque dès la 26ème minute de jeu (1-0, 26').

Défensivement en place sur cette première période - malgré cette ouverture du score - et pas non plus trop surpris par la bataille tactique livrée avec cette formation qatarie - sur un plan de jeu adverse décortiqué à la vidéo par Félix Tagawa et son staff - les calédoniens procédaient comme prévu par contres en exploitant à merveille la profondeur sur les côtés... De quoi voir Brice Dahite ou encore Antoire Roine être tout proche de faire trembler les filets du gardien Al Sheeb, durant quarante-cinq minutes de jeu très plaisantes.

ROINE BUTEUR HISTORIQUE.

Le moment tant attendu, il était finalement pour la reprise de la seconde période. Remportant son duel face au défenseur central Khoukhi, Antoine ROINE s'en allait mystifier le portier qatari d'une frappe enveloppée à jamais marquée dans l'histoire du sport cagou (1-1, 46').

Le maréen et ses coéquipiers allaient devoir attendre trois longues minutes avant de définitivement exulter, le sort du match s'en remettant alors à l'Assistance Vidéo... C'est tout un pays qui pouvait donc laisser éclater sa joie, depuis les écrans Télé, car ' OUI' Antoine ROINE venait bien là d'inscrire un but dans un Mondial de la FIFA.

La suite on la connait... Une défense et un gardien Rocky Nyikeine héroïques, des joueurs calédoniens au bord de la rupture mais qui tiennent bon, tandis que la cage de Hienghène Sport semble à ces instants bénie des dieux... Jusqu'à ce coup franc indirect dans la surface - durant la première période des prolongations - et cette frappe surpuissante d'Abdelkarim (2-1, 100'), qui viendra sceller les derniers espoirs cagous, avant que Pedro Miguel ne vienne clôturer le spectacle (3-1, 114').

Défaits, les joueurs du caillou étaient forcément déçus, à l'image d'un coach Tagawa conscient d'être passé tout proche d'une qualification, même si la domination d'ensemble était à l'avantage d'Al Sadd (stats  match ci-dessous).

Pourtant, les calédoniens y étaient presque. Comme prévu en contres cela aurait pu faire très mal.

D'ailleurs bien plus qu'une défaite, c'est tout le football calédonien et tout un pays qui sortent grandis de cette participation au Mondial des Clubs de la FIFA... Car le temps d'une rencontre de football, les couleurs de la Nouvelle-Calédonie auront bien rayonné dans le ciel qatari.