Menu
fcfnc

fcfnc
Suivez-nous
Facebook
YouTube
Instagram
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


" Etre la partisante du Football Féminin " / INTERVIEW avec Charlotte PELLETIER - FCF



Depuis début septembre, une "nouvelle tête" a fait son apparition au sein de la Direction Technique de la Fédération Calédonienne de Football... Figure bien connue du football calédonien, Charlotte PELLETIER a en effet rejoint les rangs de la FCF en tant que Responsable de Développement du Football Féminin. Longue INTERVIEW FEDCALFOOT.


INTERVIEW FEDCALFOOT avec CHARLOTTE PELLETIER
Responsable Développement du Football Féminin à la FCF
En poste depuis le 1er septembre 2020
Ancienne Responsable Technique du Club du PAITA FC


FEDCALFOOT : Bonjour Charlotte. Pour commencer cette Interview FEDCALFOOT, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs et nous détailler ton parcours professionnel et football ?

Charlotte PELLETIER : Je suis issue d’une famille de sportif, j’ai toujours joué au football depuis petite mais je suis rentrée dans un club en 2004 grâce à Philippe GUEZENNEC, professeur d’EPS qui a créé le club féminin du « Football Club Féminin de Païta ». En 2008 un club communal s’est créé à Païta, « l'OMS de Païta » qui est devenu maintenant le « Païta Football Club ». Nous avons donc fusionné avec ce club en 2009.
A partir de ce moment-là, j’ai commencé à m’occuper des plus jeunes (U8-U10) et à arbitrer pour le club en continuant de jouer. J’ai donc passé les diplômes afin de me former en tant qu’Educatrice et Arbitre. Après l’obtention de mon bac j’ai intégré l’Université de la Nouvelle-Calédonie en DEUST AGAPSC (Animation et Gestion des Activités Sportives et Culturelles) pendant deux ans. Lors de ma dernière année il fallait que j'effectue un stage dans une structure, j’ai demandé à la Mairie de Païta qui a accepté. Suite à l’obtention de mon diplôme le club de Païta m’a proposé un Service Civique d’un an que j’ai accepté en tant que « Médiatrice Sportive ». A la fin de mon contrat, la Mairie de Païta m’a alors proposé un CDD d’un an en tant qu’Educatrice sportive. Je suis donc devenue Responsable de l’école de football du club. Arrivant à la fin de mon contrat, la Mairie de Païta m’a finalement proposé un CDI que j’ai bien sûr accepté avec beaucoup de motivation et de reconnaissance.
Jusqu’en 2020 j’étais donc responsable Technique du Païta FC avant de postuler sur le poste de Responsable du Développement du Football Féminin à la Fédération Calédonienne de Football. J’en profite pour remercier la Mairie de Païta et le club du Païta FC pour ces sept années d’expérience et d’enrichissement qui m’ont permis de pouvoir postuler sur ce poste.

Au niveau football, j’ai eu la chance de pouvoir participer en tant que joueuse à plusieurs Qualifications OFC à la Coupe du Monde de la FIFA U17 et U20, mais aussi de faire partie de la sélection A de Nouvelle-Calédonie en 2011 lors des Jeux du Pacifique organisés en Calédonie. Mon autre casquette d’Arbitre assistant en Super Ligue m’a aussi permis de vivre des expériences en tant qu’Arbitre assistant à l’OFC où j’ai pu participer aux Jeux du Pacifique en 2015 en Papouasie Nouvelle-Guinée, et à d’autres séminaires d'Arbitrage FUTURO qui m’ont énormément apporté.

En 2017, j’ai aussi eu l’opportunité de vivre une expérience en tant qu’adjointe de Mathieu DELCROIX, avec la Sélection U17 féminines de Nouvelle-Calédonie, aux Samoa, pour les Qualifications à la Coupe du Monde. Après avoir passé l’intégralité des formations CFF en Nouvelle-Calédonie, j’ai décidé en 2018 de passer mon BMF (Brevet de Moniteur de Football) en VAE avec la Fédération Française de Football... Diplôme que j’ai obtenu. Toutes ces expériences m’ont permis d’acquérir des compétences, et les différentes casquettes que j’ai pu avoir m’ont beaucoup aidé dans la compréhension du football.


FEDCALFOOT : Nouveau poste, nouveau challenge, on imagine que la motivation est au rendez-vous pour faire avancer le football féminin sur l'ensemble du territoire… Comment tu appréhendes ce nouveau défi ?

Charlotte PELLETIER : Oh que oui la motivation est au rendez-vous. Cela a toujours été un objectif pour moi d’être la partisante du football féminin. J’ai toujours dit aux féminines que nous devons être les premières supportrices du football féminin. Lorsque j’étais à Païta j’avais un rôle communal... Maintenant j’ai un rôle territorial, donc la différence se fait sur l’étendue des missions et des objectifs, mais cela ne me fait pas peur.

Il y a tout à faire. En relation avec le Département Technique je mettrai des choses en place et surtout un bilan sera fait après chaque évènement car on le sait bien tout ne peut pas être parfait. J’apprendrai de mes erreurs ou des manques pour mieux faire par la suite. Comme mes parents me l'ont toujours dit « il n’y a que ceux qui ne font rien, qui ne se trompent pas » (rires)…  En tout cas ce nouveau défi est très motivant et pour ma part je suis certaine d’apprendre encore beaucoup de choses grâce à mes collègues, aux comités, aux clubs, aux dirigeantes/joueuses, et aux différents acteurs du football.


FEDCALFOOT : Quelle sera justement la ligne directrice sur cette saison et sur les prochaines années à venir au niveau du foot féminin en Calédonie ?

Charlotte PELLETIER : Depuis ma prise de fonction le 1er septembre j’ai commencé par travailler sur un état des lieux au niveau des licenciées du football féminin en 2020. Nous savons pertinemment que la pandémie du Covid-19 a beaucoup impacté donc les chiffres ne sont pas très significatifs. L'état des lieux il se fera davantage par rapport aux saisons 2018 et 2019 afin de pouvoir vraiment avoir une idée sur l'évolution. Il s'agit de faire un tour d'horizon du nombre de joueuses, de dirigeantes, d’éducatrices et d’arbitres féminines, mais aussi de la répartition par Comités et ensuite par Secteurs à l’intérieur des Comités. Cet état des lieux permettra de faire une analyse dont découleront les objectifs et les axes d’amélioration, pour mettre en place des actions.

Ma deuxième ligne directrice pour cette fin de saison sera de rencontrer les 3 Comités Provinciaux afin de me présenter puis de leur transmettre l'état des lieux qui a été fait. L'idée c'est surtout qu'ils puissent m’expliquer les difficultés rencontrées et énumérer les besoins afin que l’on puisse discuter ensemble des solutions possibles pour la saison suivante. L'autre point important sera d’identifier des personnes sur lesquelles nous allons pouvoir nous appuyer pour l’année prochaine concernant les différentes actions à mettre en place.

Avec le Département Technique nous sommes actuellement en discussion afin de pouvoir organiser des évènements sur cette fin de saison 2020. Mon plus gros objectif sera comme je l’ai dit précédemment de faire comprendre aux féminines que nous devons être les premières supportrices et actrices du football féminin. Il faut que l'on arrive à créer un dynamisme toutes ensemble et qu’on puisse répondre aux besoins des acteurs du football.


FEDCALFOOT : Le constat d’un football féminin calédonien pas suffisamment structuré semble encore d'actualité... Quel est ton ressenti vis à vis de ce manque de structuration chez les féminines ?  

Charlotte PELLETIER : C’est exactement ça. Le gros manque est la structuration dans les clubs mais comme je l’ai dit juste avant il faut que les féminines prennent conscience que si nous voulons développer le football féminin il faut s’investir et ensuite se former pour pouvoir se structurer. Je pense aussi que si des féminines ont la volonté de développer des équipes féminines il serait préférable de s’appuyer sur des clubs déjà existant en créant une « Section féminine », cela sera plus facile administrativement.

Je suis consciente que la place de la femme en Nouvelle-Calédonie est pour le moment difficile à changer, car beaucoup font encore malheureusement des stéréotypes, mais il faut réussir à renverser la balance. On le voit dans le monde entier, le football féminin est en plein essor et les Institutions telles que la FIFA et l’OFC donnent de plus en plus de moyens. Nous savons également que la prochaine Coupe du Monde Féminines de la FIFA - en 2023 - se déroulera dans le Pacifique - en Australie et Nouvelle-Zélande - c’est une opportunité dont il faut que l'on se serve afin d'alimenter notre dynamique et faire perdurer nos actions.

Dès lors que nous aurons un minimum de structuration, cela sera plus facile d’attirer et de fidéliser les féminines car nous mettrons en place des évènements répondants aux différents besoins.
Nous avons aussi comme objectif de se rapprocher des écoles, collèges et lycées par rapport aux sections sportives ou l’UNSS.  
 

FEDCALFOOT : Dernière question, elle concerne les Sélections féminines de Calédonie et la Sélection A : quelle suite sera donnée à ce niveau-là ?

Charlotte PELLETIER : Pour ce qui est des Sélections Féminines, il y a un responsable des Sélections qui est Dominique Wacalie, le Directeur Technique, et qui est plus à même de pouvoir y répondre. Ma mission principale pour moi c’est la promotion et le développement du Football Féminin. Après tout ira de paire forcément dans la progression de notre football féminin. 


FEDCALFOOT : Un grand merci Charlotte pour cette interview, et bon courage pour ce nouveau challenge.

Charlotte PELLETIER : Merci également.
 

Photo FCF : ci-dessous, les Détections fédérales Féminines (septembre 2020) pour l'ACADEMIE FCF, concernant la promotion 2021

Photo FCF : ci-dessous le Tournoi Sections Féminines Benjamines et minimes organisé par la FCF en ce mois de septembre

CANAL + CALEDONIE : partenaire officiel du Football Féminin calédonien