Menu
fcfnc

fcfnc
Suivez-nous
Facebook
YouTube
Instagram
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


Jean-Gilles HNAMUKO : le cagou du Luxembourg / Sélection A



Après quelques années passées en métropole, jusqu'à atteindre le niveau National 2 - Division 4 française, anciennement appelée CFA - suivies d'une aventure au Portugal il y a trois ans en 3ème division, le gardien calédonien Jean-Gilles HNAMUKO - pratique 2 mètres en taille - a depuis posé ses valises au Luxembourg où il y dispute actuellement sa deuxième saison en seconde Division luxembourgeoise. L'occasion pour le portier originaire de Lifou de se livrer sur son expérience, dans une INTERVIEW signée FEDCALFOOT.


INTERVIEW FEDCALFOOT avec Jean-Gilles HNAMUKO
Club actuel : FC Jeunesse Junglënster / Ligue 2 - Luxembourg

Age : 23 ans / Taille : 1 mètre 99

Anciens clubs : Racing Club de France (métropole), US Roye-Noyon (métropole), RC Agueda (Portugal, D3), Swift Hesperange (Luxembourg, D2), Fc Jeunesse Junglënster depuis cette saison
Sélection A : Participation aux Jeux du Pacifique 2019 (Samoa) - 1 Sélection / Médaille d'argent


FEDCALFOOT : Jean-Gilles bonjour. Tu vis actuellement ta seconde saison au Luxembourg, en Ligue 2 luxembourgeoise plus exactement. Comment se passe la vie là-bas, et comment tu jaugerais le football luxembourgeois ?

J-G HNAMUKO : On va dire que la première année au Luxembourg a été une année de découverte pour moi. Malgré tout je me suis vite adapté au mode de vie luxembourgeois, à la discipline demandée dans le football. Il faut être au maximum de soi-même à chaque prestation. Cette mentalité m'a fait grandir, ce qui me permet de me surpasser et tout donner. Pour ce qui est du niveau du football en lui-même, disons que le football luxembourgeois évolue d'année en année. Comme tout pays, les joueurs ont leurs qualités, et forcément pour moi c'est une expérience très enrichissante, humainement comme sportivement.


FEDCALFOOT : Tu as d'ailleurs un parcours assez atypique puisqu'après avoir grandi en Calédonie, tu es parti à l'âge de 16 ans en métropole afin de tenter l'aventure. Tu as aussi fait un passage au Portugal… Tu pourrais nous retracer rapidement ton vécu foot ? Comment tu envisages l'avenir désormais ?

J.G HNAMUKO : Je suis arrivé en France en 2013, avec l’ambition de développer mes compétences footballistiques que j’avais acquises avec mes clubs formateurs en Nouvelle-Calédonie. Mon premier club a été le Racing Club de France, ensuite j'ai pris la direction de la Picardie pour signer à l'US Roye-Noyon un club de CFA.  Après ça je suis parti tenter l'aventure au Portugal. J'ai compris énormément de choses là-bas. Je pense que c’est l’une de mes meilleures expériences forcément, car j'y ai appris beaucoup sur le football et sur moi-même. Je me retrouve maintenant au Luxembourg depuis deux ans, et je ne compte vraiment pas m’arrêter là. En tout cas je me sens bien actuellement dans mon club, et c'est aussi une étape importante pour continuer à progresser.


FEDCALFOOT : On ne cesse de le dire dans le football, le poste de gardien de but est un poste bien à part… Quelle image justement tu as du poste de gardien, et comment tu vois l'évolution des gardiens calédoniens ?

J.G HNAMUKO : Personnellement le poste de gardien de but est le meilleur poste qui peut y avoir sur un terrain de football. En tout cas pour moi c'est vraiment le poste qui me convient. Je ne vais pas dire qu’il y a un déficit par rapport à ce poste en Nouvelle-Calédonie, vu les excellents gardiens qu'on a et que l'on a eu dans le foot cagou… Mais selon moi il faudrait juste que les clubs locaux cessent de négliger ce poste. Il faut des entraînements spécifiques aux gardiens à chaque séance d'entraînement, il n'y a que par-là que l'on pourra faire progresser nos gardiens.


FEDCALFOOT : Des échéances importantes arrivent avec la Sélection A cette année : un déplacement en Estonie fin mars, puis la Coupe des Nations OFC en juin. Tu espères forcément retrouver les cagous… L'équipe, tu sens qu'elle est capable de beaucoup de choses ?

J.G HNAMUKO : C'est vrai que de grandes échéances arrivent prochainement avec l'Equipe nationale, et j’espère bien sûr faire partie du voyage. C’est toujours une fierté d’être appelé pour représenter le Pays. Après je me mets aussi à la place de notre Sélectionneur, il devra faire des choix compliqués car il y a des joueurs de qualités. Le groupe peut aller encore bien plus loin. Aux Jeux du Pacifique aux Samoa l'an passé, nous avons bien vu que tout s’est joué sur des petits détails, ce qui nous a d'ailleurs coûté la médaille d'or. A nous maintenant de rectifier ça et d’être toujours le plus sérieux possible pendant nos préparations.