Menu
fcfnc

fcfnc
Suivez-nous
Facebook
YouTube
Instagram
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


Joris KENON : " De la remise en question quotidienne " / INTERVIEW FEDCALFOOT



Lui aussi doit ronger son frein, en attendant des jours meilleurs. Dans un contexte sportif français complètement bouleversé par la crise sanitaire du Covid-19, Joris KENON doit donc prendre son mal en patience, le joueur calédonien de 23 ans et son club de l'USSA VERTOU étant à l'arrêt depuis la fin octobre, tout comme l'ensemble des clubs de National 3 et ceux des échelons inférieurs. Passé par le Centre de Formation du STADE LAVALLOIS (ex Ligue 2, désormais en National 1), Joris KENON - de nature discrète - a accepté de se confier dans une INTERVIEW FEDCALFOOT, de quoi en découvrir un peu plus sur son expérience en métropole.


Joris KENON a rejoint le club de l'USSA VERTOU en National 3, depuis deux saisons maintenant et après cinq belles années passées au Stade Lavallois. Crédit Photo : Journal Ouest France.
Joris KENON a rejoint le club de l'USSA VERTOU en National 3, depuis deux saisons maintenant et après cinq belles années passées au Stade Lavallois. Crédit Photo : Journal Ouest France.
Joris Gabriel Djüëla KENON, en bref...
Originaire de Canala  / Milieu défensif - offensif / 23 ans
Club actuel : Union Sportive de la Sainte-Anne de VERTOU (périphérie de Nantes, en National 3) depuis juillet 2019
Anciens clubs : Entente Gelima (football d'animation) - Païta FC (de 2009 à 2015, équipes jeunes) - Stade Lavallois FC (de 2015 à 2019, métropole : U19 Nationaux puis en équipe réserve en N3) 
Sélections jeunes de Calédonie : Sélection U15 (Coupe Nationale FFF) - Sélection U17 (Qualifications Coupe du Monde, zone Océanie)


INTERVIEW FEDCALFOOT avec JORIS KENON (USSA VERTOU, National 3 - métropole)

FEDCALFOOT : Bonjour Joris. Tout d'abord c'est un grand plaisir de pouvoir partager ce petit moment avec toi, pour cette Interview FEDCALFOOT, car on te sait plutôt très rare et discret dans les médias. Pour celles et ceux qui n'ont pas eu la chance de suivre ton parcours, tu peux te présenter et nous retracer brièvement ton chemin parcouru au niveau football ?

JORIS KENON : D'abord bonjour mon Pays. Pour me présenter rapidement, j'ai 23 ans et je joue actuellement à l'USSA VERTOU en National 3 (*), un club de la périphérie de Nantes. J'ai aussi joué pour les U19 Nationaux du STADE LAVALLOIS, puis avec la réserve - de juillet 2015 à juillet 2019 - avant de rejoindre la région nantaise et le club de Vertou. L'OMS PAITA, maintenant le PAITA FC, c'est mon club de cœur, j'y ai joué durant sept ans avant de partir pour la métropole. J'en profite pour passer de grosses bises à toute la famille du club. Et l'Entente GELIMA aura été mon tout premier club, mais j'étais encore tout petit (rires). Sinon j'ai aussi joué en Sélections de Calédonie Jeunes : la Sélection U15 pour la Coupe Nationale et la Sélection U17 pour les "qualifs" Coupe du Monde de l'Océanie.

(*) L'USSA VERTOU évolue dans le groupe B (Pays de La Loire) de National 3 - actuellement classée 7ème avec 5 rencontres seulement disputées, le championnat ayant été stoppé fin octobre en raison de la crise Covid-19 (dernière journée disputée le 24 octobre, Vertou s'était incliné 0-3 à domicile contre la réserve du Stade Lavallois - face à son ancien club Joris était alors entré en jeu à la 55ème minute)


FEDCALFOOT : On sait le contexte en France très délicat avec cette crise Covid qui dure. Comment ça se passe pour toi sur la région nantaise ? Tu peux nous en dire plus sur ta vie là-bas et sur ton expérience à Vertou ? Un club que tu as rejoint après être passé par le Centre de Formation du Stade Lavallois, où tu avais suivi les traces d'un certain César ZEOULA.

JORIS KENON : Cette crise est quelque chose de nouveau et c'est difficile pour tout le monde ici, même si cela dure depuis un an maintenant. J'étais arrivé en métropole à l'âge de 17 ans, dans le club du grand frère Razès (César ZEOULA), qui m'a très bien accueilli. Je ne le connaissais que de nom et de vue à l'époque. Il m'a vraiment facilité l'intégration et l'adaptation à la vie ici. Je pensais tout connaître, que tout allait venir à moi comme ça, mais j'ai vite appris et compris que ce n'était pas du tout le cas. Il faut aller chercher les choses, avec beaucoup de boulot, d'investissement personnel, et de la remise en question quotidienne.


FEDCALFOOT : Au niveau de ton club, comment ça se met en place tout ça ? Avec un championnat arrêté depuis plusieurs semaines maintenant. Et toi à un niveau un peu plus "perso", comment tu juges ton expérience en National 3 avec Vertou ? 

JORIS KENON : Niveau entraînements, on a notre programme personnel pour la semaine et un entraînement collectif le dimanche. On subit tout ça, en espérant reprendre la compétition au plus vite. Pour l'instant tout est à l'arrêt, et on attend les prochaines décisions qui seront prises. Au niveau perso, à cause de problèmes administratifs, cumulés au Covid, je n'ai disputé que deux matchs avec la National 3 cette saison, sans compter les matchs amicaux ou de préparation. Après la fin de mon expérience à Laval, c'est Christophe COURSIMAULT (ancien Sélectionneur de la Calédonie en 2011) qui m'a orienté vers Vertou. J'avais vraiment envie de jouer, en sortant d'une dernière saison compliquée à Laval, avec des blessures et des moments de doutes. Dans l'ensemble, ces deux expériences sont vraiment constructives. Laval a été précieux dans mon apprentissage du football et dans la découverte des exigences du haut niveau. On nous apprend avant tout à devenir des hommes et à se responsabiliser. Je sens que j'ai une carte à jouer en ayant un bon cadre de vie, c'est vraiment important. Dieu merci j'ai mes parents qui sont toujours là pour me soutenir, quoiqu'il arrive... D'ailleurs j'en profite encore pour leur faire de gros bisous ainsi qu'à toute ma famille ! (sourires).


FEDCALFOOT : Avant ton départ pour la métropole, on te voyait évoluer la plupart du temps en pur numéro dix, avec notamment les Sélections jeunes de Calédonie. Est-ce que c'est toujours le poste que tu affectionnes le plus, ou au contraire tu as dû t'adapter aux différents systèmes de jeu dans lesquels tu as joué ?

JORIS KENON : C'est vrai qu'on retrouve souvent les mêmes systèmes de jeu, dont le 4-3-3 basique que j'ai vu et revu à Laval, mais où je jouais souvent en six et rarement plus haut sur le terrain, notamment avec les U19 nationaux. Il y a aussi le 4-2-3-1 qui est aussi beaucoup utilisé, et c'est davantage dans ce système de jeu que j'ai pu évoluer en numéro dix, surtout avec Vertou. Mais bon, maintenant un bon joueur doit selon moi savoir évoluer à n'importe quel poste. Je joue où on me dit de jouer, et je fais mon boulot. 

FEDCALFOOT : Comment tu jaugerais le niveau du football calédonien que tu as connu chez les jeunes et que tu peux également observer à distance, toi qui a désormais cette expérience du "haut niveau" en métropole ? 

JORIS KENON : C'est difficile à dire. Les différences d'apprentissage, d'encadrement sont tellement grandes que c'est difficile de jauger tout cela. Mais je dirais que chez nous on a vraiment des pépites, qui ont besoin de cadres. J'ai eu la chance de grandir avec l'OMS PAITA (désormais PAITA FC), le club m'a beaucoup appris, avec Jean-Paul CUREAU, Jean-Philippe GUEZENNEC, qui m'ont permis d'intégrer la Section Football à Païta, pour ensuite pouvoir tenter l'aventure en France.

FEDCALFOOT : La Sélection A de Nouvelle-Calédonie, tu y penses ?

JORIS KENON : N'importe quel calédonien veut représenter son Pays, c'est une fierté tellement forte...


FEDCALFOOT : Et le football cagou justement, est-ce que tu prends le temps de le suivre régulièrement ?

JORIS KENON : Pour être honnête, je ne suis pas beaucoup les Live sur le web, mais je suis davantage les infos du foot cagou sur les réseaux sociaux. J'ai aussi des nouvelles par l'intermédiaire de César (ZEOULA). J'envoie en tout cas un grand bonjour à mon Pays !!

FEDCALFOOT : Merci Joris, en espérant te revoir rapidement jouer en compétition, comme l'ensemble des joueurs des Championnats de National 3 et du football amateur.

JORIS KENON : Espérons, et merci encore pour cette interview.

Originaire de Canala, l'un des espoirs du foot cagou Joris KENON a déjà porté le maillot de la Calédonie, pas encore en A mais avec les Sélections jeunes, comme ici avec la Sélection U17. Crédit Photo : OFC
Originaire de Canala, l'un des espoirs du foot cagou Joris KENON a déjà porté le maillot de la Calédonie, pas encore en A mais avec les Sélections jeunes, comme ici avec la Sélection U17. Crédit Photo : OFC

Le Stade Lavallois aura été le point de chute de Joris KENON à son arrivée en métropole en 2015... Dans les traces d'un César ZEOULA à l'époque.
Le Stade Lavallois aura été le point de chute de Joris KENON à son arrivée en métropole en 2015... Dans les traces d'un César ZEOULA à l'époque.