Menu
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


Les 23 cagous au défi des Jeux / Sélection A masculine



En quête d'une quatrième médaille d'or de suite - après 2007, 2011 et 2015 - la Sélection A de Nouvelle-Calédonie n'aura pas la tâche facile à Apia, capitale des Samoa, dans 'un groupe de la mort' où les calédoniens enchaîneront notamment trois gros matchs en six jours face à des favoris annoncés au titre (Salomon, Fidji, puis Tahiti).


QUATRE ABSENTS DE TAILLE.

Dans l'optique de relever ce challenge palpitant, le Sélectionneur Thierry SARDO a opté pour un groupe équilibré, devant aussi pallier à l'absence de certains éléments forts de l'Equipe nationale.

Out donc Georges Gope-Fenepej (Le Mans, National 1) et Noam Trabé (Andrézieux, National 2), tous deux retenus avec leur club respectif dans le cadre de la préparation d'avant-saison.

Le coach Sardo devra également se priver des deux joueurs de Hienghène Sport, Roy Kayara et Brice Dahite, indisponibles pour raisons personnelles (familiales).

' Forcément je regrette certaines absences, mais dans l'ensemble le groupe est équilibré, avec des postes doublés voire triplés, ce qui était primordial à mon sens car on va enchaîner un match tous les deux jours, avec trois gros morceaux à jouer juste après notre entame contre les Samoa Américaines ', détaille Thierry Sardo.

UN GROUPE DIFFICILE et ATTRAYANT.

Dans un format un peu particulier, cette compétition ne donnera en tous les cas pas trop le droit à l'erreur, là où les premiers de chaque poule disputeront la grande finale, tandis que les seconds en découdront pour la médaille de bronze.

' On a pas eu un tirage facile, puisqu'on tombe dans la poule de six avec de très bons adversaires, mais c'est un défi excitant et c'est aussi ce que l'on recherche, à savoir jouer des gros matchs, avec toute la pression qu'il y a autour… On n'oublie pas notre principal objectif, qui est la prochaine Coupe des Nations de l'Océanie en 2020 ', complète le Sélectionneur.

Côté préparation, Thierry Sardo disposera d'un groupe au complet uniquement à partir de lundi prochain (le 1er juillet)… Matchs en retard de la Mobil Super Ligue obligent.

' Bien sûr j'aurais préféré avoir tout le monde sur deux-trois semaines complètes, afin de travailler - ne serait-ce que ça - un nouveau système de jeu, mais on fera sans, pas le choix. On a des objectifs hauts, et on va tout faire pour les atteindre. La fraîcheur sera selon moi un paramètre important, mais j'ai confiance en tout le groupe ', conclut le technicien.

A huit jours du départ, c'est désormais la dernière ligne droite qu'entament les 23 calédoniens.