Menu
fcfnc

fcfnc
Suivez-nous
Facebook
YouTube
Instagram
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


Les cagous assurent et filent en finale / JEUX du PACIFIQUE



Sans surprise, les calédoniens se sont nettement imposés - ce jeudi matin - face à la formation des Tuvalu, sur le score de 11 buts à 0. Jean-Philippe SAIKO en a profité pour soigner ses 'stats persos', passant son 'compteur buts' à 9 réalisations. Cédric Décoiré (triplé), Nathanaël Hmaen (doublé) et Stéphane Tein-Padom (une réalisation) ont eux aussi participé à cette large victoire.


Place maintenant à la finale face aux U23 de la Nouvelle-Zélande, pour ce qui s'annonce comme un duel équilibré et haletant. Coup d'envoi prévu à 10h00 ce samedi 20 juillet, toujours depuis la capitale Apia.

Les filles se sont quant à elles inclinées pour leur dernier match de la compétition, face aux Samoa. Menant pourtant deux buts à zéro au quart d'heure de jeu, grâce à des réalisations signées Aurélie Lalié et Cassidy Cawa. les joueuses du caillou se sont finalement inclinées 3-2 en toute fin de rencontre.

Réaction de Thierry SARDO, Sélectionneur de la Calédonie : ' C'est une satisfaction d'atteindre cette finale, mais forcément on veut décrocher l'or. Je suis aussi satisfait du fait que mes 23 joueurs auront tous participé à ces Jeux, tout le monde a eu du temps de jeu. On a su rester concentrés, sérieux, rigoureux aujourd'hui, pour gagner ce match dit facile. On a mis aussi la manière ce qui m'a plu. Les joueurs ont appliqué les consignes. Les garçons vont maintenant rentrer tout doucement dans cette finale. Cet après-midi j'ai laissé du temps libre, mais dès demain matin on se remet dedans pour préparer au mieux la finale.  La Nouvelle-Zélande est au repos depuis lundi, avec un match en moins dans les jambes… Ils devraient être un peu plus frais que nous. Mais au niveau ballon je sais qu'on a le jeu pour les embêter. '

Réaction de Cédric WEJIEME, Sélectionneur adjoint des féminines : ' On avait à cœur de bien finir cette compétition. On commencer parfaitement la rencontre, en menant deux buts à zéro au bout d'un quart de jeu seulement. Ensuite notre relâchement nous coûte le match. A deux partout on se créé encore beaucoup d'occasions, mais on a beaucoup pêcher dans la finition. On sort quand même de cette compétition avec des regrets. C'est une nouvelle équipe qui se met en place, avec beaucoup de jeunes. Il va désormais falloir construire cet avenir pour l'équipe féminines. '