Menu
fcfnc

fcfnc
Suivez-nous
Facebook
YouTube
Instagram
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


Miguel KAYARA : " Ça reste inoubliable " (Hienghène Sport) / Interview FEDCALFOOT



Joueur emblématique de la génération dorée de Hienghène Sport, MIGUEL KAYARA est tout aussi discret dans la vie qu'il excelle sur les terrains calédoniens depuis de nombreuses saisons. A 35 ans, le vif et technique meneur de jeu - pompier professionnel à Hienghène - garde toujours la forme et semble avoir encore quelques saisons devant lui avant de clôturer sa superbe carrière. De quoi passer idéalement le flambeau à la jeunesse de Hienghène Sport. INTERVIEW FEDCALFOOT.


Crédit Photo OFC / Miguel Kayara, ici en demi-finale de la Ligue des Champions d'Océanie 2019. Hienghène s'imposera 2 à 0 face à Team Wellington, avant de s'offrir ensuite un premier titre historique de Champion d'Océanie.
Crédit Photo OFC / Miguel Kayara, ici en demi-finale de la Ligue des Champions d'Océanie 2019. Hienghène s'imposera 2 à 0 face à Team Wellington, avant de s'offrir ensuite un premier titre historique de Champion d'Océanie.
INTERVIEW FEDCALFOOT / Miguel KAYARA - HIENGHENE SPORT
Originaire de Hienghène (Nord) / Age : 35 ans
Poste : Milieu offensif
Club actuel / club passés : Hienghène Sport 
Sélections A : international calédonien depuis 2011 - dernière apparition en 2015 
Palmarès : 4 Coupes de Calédonie (2013 - 2015 - 2019 - 2020) - 2 titres de Champion de Calédonie (2017 - 2019) - 1 trophée Super Coupe des Champions de Calédonie - Vainqueur de la Ligue des Champions OFC (2019) - 1er joueur à avoir été élu joueur du mois Super Ligue FCF (en 2012) - Vice Champion d'Océanie avec la Nouvelle-Calédonie (Coupe des Nations 2012)

 
FEDCALFOOT : Bonjour Miguel. Te faisant assez rare dans les médias, je te remercie d'avoir accepté cette interview FEDCALFOOT. On va déjà te demander - comme les autres - comment tu vas, après cette période de confinement ? Tu as réussi à garder le rythme de la préparation, et la motivation ?
 
MIGUEL KAYARA : Pour ma part ça va très bien. Avec mon travail, je suis au Poste de Secours tous les jours, tout en respectant le protocole sanitaire bien sûr. Je m'entraînais deux fois par jour afin de garder la forme physique pour la reprise de la Super Ligue, mais aussi pour le travail. Ce n'était pas une période facile mais il ne fallait pas baisser les bras.


FEDCALFOOT : Hienghène Sport repart cette saison à la conquête de deux trophées, la Coupe et le Championnat. Est-ce que la désillusion des derniers play-offs est déjà oubliée ?

MIGUEL KAYARA : Oui c'est vrai qu'on repart avec ces deux objectifs en tête, garder la Coupe et retrouver le titre de Champion. Pour moi le Championnat de l'an passé a été un peu particulier. C'était frustrant car avec la crise Covid et les changements opérés dans le calendrier, finalement on a le sentiment de ne pas avoir joué une saison entière. Mais tout ça est derrière nous. L'état d'esprit est positif. J'ai encore soif de victoires (sourires). C'est important de garder nos ambitions pour continuer d'avancer.


FEDCALFOOT : Au niveau terrain, tu es considéré comme la « plaque tournante » du jeu pratiqué par Hienghène Sport. Comment tu as vu évoluer le jeu de ton équipe au fil des saisons, et au fil des titres obtenus ces dernières années ?

MIGUEL KAYARA : C'est vrai que j'ai vu évoluer notre jeu à grande vitesse (sourires). Toutes les réussites que l'on a pu avoir c'est grâce au travail réalisé par nos dirigeants. Ils ont beaucoup insisté sur la construction de l'individu et de l'homme, en tant que joueurs de football que l'on est. Après le coach (Félix Tagawa) a davantage axé le travail sur les faiblesses de chacun, les lacunes dans le jeu, et il trouve et donne toujours des solutions pour palier ces manques. Quand tu joues avec des personnes qui veulent jouer, progresser, et qui en plus jouent bien au football, forcément l'évolution est là et ça se traduit par des résultats.


FEDCALFOOT : On vous caractérise notamment comme une équipe qui pratique un « football total »,  redoutable dans les transitions offensives, c’est aussi le style du football nordiste qui veut ça selon toi ?

MIGUEL KAYARA : On a été plusieurs fois meilleures attaques du championnat. Oui on peut dire qu'on a un jeu porté vers l'avant, comme cela se fait beaucoup ici, mais je pars du principe que pour gagner des matchs il faut marquer des buts (sourires). Mais là encore c'est le fruit du travail mené. On doit continuer à apprendre et progresser dans certains secteurs, avec aussi les plus jeunes qui font partie intégrante du groupe et de l'équipe.


FEDCALFOOT : Un an et demi après avoir disputé la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, quels souvenirs tu en gardes de cette aventure extraordinaire ?

MIGUEL KAYARA : Les souvenirs sont tellement forts. On a dû mal à croire - parfois encore - qu'on a joué une Coupe du Monde des Clubs au Qatar, en allant en plus aux prolongations. Ça reste inoubliable : le but d'Amy (Antoine ROINE), l'attente de de la VAR... Et puis l'explosion de joie, des pleurs. C'est tellement intense. On a réussi à faire connaître Hienghène et la Nouvelle-Calédonie dans le monde. Après derrière tout ça, il y a toute cette préparation avec notamment ces deux semaines au Qatar où on a fonctionné comme des footballeurs de très haut niveau. C'est ce qui nous a permis de monter en puissance, c'est ce qui nous a forgé l'esprit de combattants.


FEDCALFOOT : La Sélection de Calédonie, tu l’as aussi pleinement vécue dans ta carrière : cela restera également pour toi la concrétisation de tous les efforts fournis ? Avec qui sait une dernière pige pour toi avec la A ?
 
MIGUEL KAYARA : Avant pour nous le football c'était uniquement un loisir et pour le plaisir que l'on jouait. Et puis au fil du temps on a commencé à comprendre les enjeux. Souvent les paroles des dirigeants, ça été : si tu montres tes qualités, tu pourras être sélectionné et aller jouer à l'étranger, représenter le Pays, Hienghène, la famille. Pareil, si tu gagnes la Coupe, tu vas jouer en métropole. C'est vraiment quelque chose qui nous a boosté, et qui nous motive tous.

Avec la Sélection, j'ai aussi ce grand souvenir d'avoir battu la Nouvelle-Zélande en demi-finale de la Coupe des Nations OFC (Honiara, Iles Salomon, en 2012). J'étais tellement fier de faire partie de cette aventure, et ça restera la première fois que la Calédonie a battu les kiwis (victoire 2-0). 

Une dernière pige ? Pourquoi pas (sourires). Pourquoi pas apporter cette expérience de compétiteur, mais il faut faire ses preuves pour convaincre le Sélectionneur. 


FEDCALFOOT : Merci Miguel pour cette interview, pleine de souvenirs.

MIGUEL KARAYA : Merci, et à bientôt pour la reprise.
 

L'équipe de Hienghène Sport 2019 aura réalisé un triplé éblouissant : coupe - championnat - ligue des champions. Miguel Kayara (en bas au centre) y aura forcément plus que contribué.
L'équipe de Hienghène Sport 2019 aura réalisé un triplé éblouissant : coupe - championnat - ligue des champions. Miguel Kayara (en bas au centre) y aura forcément plus que contribué.

Miguel KAYARA, sous les couleurs de la Nouvelle-Calédonie. Il faisait partie de l'incroyable aventure des cagous à Honiara en 2012, avec une défaite malheureuse en finale contre Tahiti...Aux portes de la Coupe des Confédérations 2013 au Brésil.
Miguel KAYARA, sous les couleurs de la Nouvelle-Calédonie. Il faisait partie de l'incroyable aventure des cagous à Honiara en 2012, avec une défaite malheureuse en finale contre Tahiti...Aux portes de la Coupe des Confédérations 2013 au Brésil.