Menu
Inscription à la newsletter

FCF TV

Événements


SAIKO : le challenge TASMAN UNITED



Après six saisons passées en métropole, puis un retour au pays l'an passé de seulement huit mois à l'As Magenta (de mars à octobre), l'attaquant international calédonien - Jean-Philippe SAIKO - a depuis posé ses valises en Nouvelle-Zélande, dans la région de Tasman située au nord-ouest de l'Ile du Sud néo-zélandaise. Titulaire indiscutable dans l'équipe de Tasman United, SAIKO y découvre le championnat élite ASB Premiership. Un nouveau défi dont se réjouit le buteur cagou / INTERVIEW FEDCALFOOT.


Photo : Jean-Philippe SAIKO,  sous les couleurs du club kiwi de Tasman United.

7 matchs joués, pour 2 buts marqués dont le second inscrit samedi dernier contre Eastern Suburbs (victoire 2-0), futur adversaire de Hienghène Sport en Ligue des Champions océanienne… C'est le bilan à mi championnat pour Fizine SAIKO (prénom en langue), attaquant international de 29 ans qui découvre avec Tasman United le 9ème club de sa carrière, prenant progressivement ses marques avec le football kiwi. INTERVIEW FEDCALFOOT avec Jean-Philippe SAIKO (Tasman United - NZ).


FEDCALFOOT : Fizine, c'est une deuxième partie de saison qui débute en ce mois de janvier, pour ton équipe de Tasman et pour toi qui est l'une des grosses recrues du club… Comment s'est passée ton intégration depuis ton arrivée en Nouvelle-Zélande en novembre dernier ?

JP SAIKO : Je me suis très vite intégré au club, et tout s'est très bien passé dès mon arrivée. Il faut dire que j'ai été très bien accueilli par les dirigeants, de même que par les joueurs. Quand je suis arrivé à l'aéroport de Nelson (banlieue d'Annesbrook), le Président et le coach étaient déjà là pour m'accueillir. Il y avait deux affiches publicitaires avec mon portrait sur écrans géants, dans l'aéroport… C'est vrai que ça surprend un peu. Les dirigeants ont fait en sorte que je ne sois pas dépaysé, ce qui a forcément facilité mon intégration avec l'équipe. On m'a aidé aussi pour mon installation : maison, abonnements à la salle de gym, spa, piscine, un véhicule à disposition des joueurs pour aller aux entraînements… Il y a également eu des sorties d'intégration dans les environs, et j'ai d'ailleurs pu découvrir une magnifique région. 


FEDCALFOOT : Niveau terrain tu as également pu rapidement trouver tes marques ?

JP SAIKO : Je suis arrivé un jeudi, le samedi même je jouais un premier match de présaison à Dunedin, et je marque mon premier but avec l'équipe. Depuis on a eu une première partie de saison un peu irrégulière mais la victoire de samedi nous fait du bien. Pour ma part, j'ai disputé 7 rencontres et marqué 2 buts, un sur pénalty contre Team Wellington et un but samedi dernier contre Eastern Suburbs. Je manque encore d'efficacité mais les repères viennent petit à petit, ce n'est pas évident car il y a beaucoup de nouveaux joueurs d'un peu partout : Argentine, Mexique, Angleterre, Japon, Australie… On a mis du temps à s'habituer à jouer ensemble. La mini-trêve de 2 semaines et demie pendant les fêtes m'a fait beaucoup de bien, ma copine est venue ici avec le petit et ça m'a reboosté. Il faut maintenant enchaîner les buts.


FEDCALFOOT : Comment tu vois le niveau élite du football néo-zélandais, après ces quelques semaines passées en Nouvelle-Zélande ?

JP SAIKO : Selon moi, le niveau est élevé. Le jeu est assez rapide ici. Les joueurs sont très physiques, et il faut savoir répéter les efforts.


FEDCALFOOT : Quels sont justement tes objectifs sportifs pour cette nouvelle année, personnels et collectifs ?

JP SAIKO : Je n'ai pas forcément d'objectifs personnels, mais le club m'a recruté pour faire monter l'équipe au classement. Tasman a fini dernier l'an passé. C'est un défi qui me tient à cœur et je suis très heureux de pouvoir relever ce challenge, avec un nouveau coach qui faisait partie du staff de Chelsea et qui est très expérimenté. Il y a beaucoup de recrues arrivant de différents pays. En signant mon contrat j'ai accepté d'apporter ma pierre à l'édifice, en amenant aussi mon expérience car je suis le plus âgé de l'effectif (29 ans). Les joueurs de l'équipe ont entre 19 et 25 ans en moyenne. J'ai vraiment envie de réussir à faire monter le club au classement, tout en découvrant un autre type de football.


FEDCALFOOT : La Sélection de Calédonie, on imagine que tu la gardes forcément dans le coin de ta tête, avec cette Coupe des Nations qui sera vite arrivée en juin prochain…

JP SAIKO : Le coach Thierry (Sardo) m'avait déjà touché deux trois mots sur le déplacement en Estonie prévu pour mars. Ce sera une très belle opportunité pour notre équipe nationale, avant ce beau défi à venir en juin lors de la Coupe des Nations océanienne. Pendant les Jeux du Pacifique l'an passé aux Samoa, on a vu que l'on avait une équipe compétitive et on a encore une très belle marge de progression. Si le coach fait appel à moi, rejouer avec la Sélection A sera forcément un grand plaisir et une fierté… Avec pourquoi pas les expatriés en plus dans l'effectif, comme Georges Gope-Fenepej pour ne citer que lui, c'est sûr qu'on peut avoir une très belle équipe.


SON PARCOURS 

Clubs : As Kirikitr (Lifou) jusqu'à 2009 / As Magenta (2010 à 2012 puis 2019) / Fc Gaïtcha (2013) / Fc Montaigu (métropole - 2014/2015) / Vendée Poiré-sur-Vie Football (métropole - 2015) / Stade Poitevin Fc (métropole - 2015 à 2018) / Limoges FC (métropole - 2018) / CS Neuville (métropole 2018) / Tasman United (NZ - depuis novembre 2019)

Sélection A de Nouvelle-Calédonie : International cagou à 25 ans / 1ère Sélection le 29 mai 2016 contre la Papouasie Nouvelle-Guinée à Port-Moresby, et 1er but / 9 Sélections, 11 buts et 1 passe décisive

Palmarès :  Champion de Nouvelle-Calédonie 2013 (Gaïtcha Fc)

Distinctions personnelles : Elu meilleur joueur de Calédonie 2013 / Meilleur buteur de Calédonie 2013 avec 25 but (Fc Gaïtcha) / Meilleur buteur aux derniers Jeux du Pacifique, Samoa 2019 (9 buts)


 


SAIKO : le challenge TASMAN UNITED