FedCalFoot > A la une > Coupe Nationale U15 FFF > Les U15 terminent mal

Les U15 terminent mal

On attendait une réaction de la troupe dirigée par Serge MARTINENGO de NOVACK pour ce troisième match de groupe. Il n’en aura rien été. Au contraire même, les cagous ont semble-t-il lâché psychologiquement au fil de la rencontre, face à une Sélection de la Martinique qui semblait pourtant être davantage à la portée de la Sélection du caillou.
Car malgré les deux nettes défaites initiales, contre des équipes du Rhône-Alpes et de l’Aquitaine d’un niveau au-dessus, on pouvait tout de même retenir quelques motifs de satisfaction dans la prestation des petits footballeurs du Territoire. Mais certainement usés par ces deux revers, les calédoniens n’auront pas su réagir face aux martiniquais comme le confiait le technicien de la Nouvelle-Calédonie :  » Autant contre Rhône-Alpes et Aquitaine, il n’y avait rien à dire car ces deux formations étaient un ton au-dessus. Autant là, c’est une déception car les martiniquais étaient normalement du même niveau que nous et sur ce match ils étaient largement prenables ».
Une déception légitime donc au vue du résultat final, avec un score lourd de 6-0 en faveur de la Martinique. Cela commençait mal d’ailleurs pour les cagous qui prenaient un but dès les premières minutes de jeu. Sous l’impulsion d’un bon Albert UKEIWE, la Calédonie réagissait et bousculait son adversaire du jour. Mais le manque d’inspiration et des pertes de balle trop nombreuses auront finalement eu raison des petits cagous qui encaissaient deux nouveaux buts en fin de première mi-temps.
Deux réalisations martiniquaises qui cassaient le moral des troupes et les calédoniens lâchaient prise en seconde période, avec trois nouveaux buts encaissés.  » On a manqué de sérieux sur ce match « , confiait d’ailleurs le joueur Jacky WETEWEA, une des satisfactions de la semaine côté calédonien. Car le bilan n’est pas bon : 3 matchs, 18 buts encaissés pour aucun marqué et une bonne dernière place dans la compétition.
Forcément décevant pour Serge MARTINENGO de NOVACK et son adjoint Léon WAITRONYIE. Mais l’évidence est là, nos U15 n’étaient pas suffisamment armés pour pouvoir rivaliser et exister dans la compétition. Le coach cagou ne s’y trompe d’ailleurs pas, restant positif malgré tout avec la perpective de prochaines générations qui seront davantage préparées grâce entre autre à un outil de travail comme le Centre Technique d’Entraînement de Païta :  » On ne peut pas faire de miracle mais avec la perspective du Centre d’Entraînement de Païta, je pense que nous aurons d’ici deux-trois ans une Sélection compétitive qui aura vraiment son mot à dire dans cette Coupe Nationale. »
On espère donc que ce soit le cas, car il est sûr qu’actuellement l’équipe calédonienne semble avoir un train de retard sur ces adversaires qui on le rappelle pour la plupart font partie des grands Centres de Formations de métropole. Rien d’étonnant donc mais ce sera l’un des objectifs de la Fédération Calédonienne de Football et de son équipe dirigeante dans les prochaines années à venir : rendre compétitive cette Sélection car cela voudra dire que le football des jeunes est en progression.
En tout cas, le Centre présente un nouveau bel outil d’apprentissage pour l’élite jeune… Et la qualité intrinsèque ne manque pas en Calédonie, ce qui peut légitimement laisser de l’ambition dans l’avenir du football calédonien.
Retour des cagous, ce soir 22h00 à Tontouta

Related posts

Comment