FedCalFoot > A la une > Joueur de l'année - Equipe type > Fizine Saïko joueur de l’année

Fizine Saïko joueur de l’année

Après Bertrand Kai et Patrick Wajoka, c’est un autre attaquant qui a été honoré.
Avec un score de 38,57 % des 280 votants, Saïko a battu de 16 voix Roy Kayara crédité de 32,85 %. Les deux hommes ont largement devancé Bertrand Kai et Jacques Haeko qui ont respectivement recueilli 43 voix (15,35 %) et 37 voix (13,21 %). Au palmarès des Oscars, « Fizine » succède à Bertrand Kai et Patrick Wajoka qui n’avaient pas pu être départagés la saison dernière pour avoir recueilli, chacun, 22,38 % des suffrages.
Comme en 2012, le vainqueur est un attaquant qui figurait sur une liste de quatre joueurs qui en comportait deux autres, Kai et Haeko. Et comme Roy Kayara est un meneur de jeu porté vers l’offensive, les défenseurs ont encore été les grands oubliés du cru 2013. Il y a un an, déjà aucun d’eux ne figurait sur une liste qui comprenait cinq joueurs, trois attaquants et deux milieux de terrain.
Après dix-huit mois d’errance, Saïko revient en pleine lumière et cet Oscar récompense un joueur qui s’est montré régulier tout au long de la saison, empilant les buts comme on enfile les perles. Et à seulement 23 ans, il a tout l’avenir devant lui. Grand, physiquement costaud, doté de grandes qualités d’explosivité et de vitesse, il est le prototype de l’attaquant moderne.
Extrêmes. Désormais bien dans sa tête et dans son corps, assagi et plus mûr, Saïko postule à une place dans l’équipe de Nouvelle-Calédonie. Sa présence aurait été précieuse lors de la Coupe d’Océanie des Nations fin mai, début juin à Honiara et des matches de qualification pour le Mondial 2014 qui avaient suivi.
Appelé par Pierre Wajoka – qui le considère comme un « petit frère » et qui l’avait côtoyé à Magenta – pour rejoindre les rangs de Gaïtcha cette année, Saïko s’est immédiatement fait remarquer. Face à Tiga, pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, il signait le doublé pour une victoire 4-1. Deux nouveaux doublés allaient suivre lors de la 4e et 5e journées face à Qanono puis à Ne Drehu.
Le plus souvent, le passeur décisif des buts de Saïko était Pierre Wajoka. S’entendant comme larrons en foire, les deux hommes ont fait exploser les compteurs lors de la dernière journée de Super Ligue qui voyait Gaïtcha affronter l’AS Grand Nord dans un duel des extrêmes opposant le leader à la lanterne rouge.
Goleador. Ils ont été à l’origine de 6 de 9 buts d’une éclatante victoire de leur équipe. La veille du match, « Wawes » avait promis que l’équipe de Gaïcha allait faire tout son possible pour permettre à son goelador de battre le record de 21 buts établi l’an dernier par Bertrand Kai dans cette nouvelle configuration de la Super Ligue à 11 clubs. Promesse tenue.
Deuxième, Roy Kayara est, lui aussi, âgé de 23 ans. Tout comme le vainqueur, il constitue l’avenir du football calédonien. Les recruteurs de Team Wellington, club qui dispute l’ASB Premiership, la 1re division néo-zélandaise, ne s’y sont pas trompés en faisant signer pour une saison le meneur de jeu de Hienghène.
Vainqueur l’an passé, Bertrand Kai est troisième cette saison. Mais tout comme Jacques Haeko, le quatrième, il figure dans un quatuor majeur. Ce qui prouve que tous deux font encore partie des joueurs les plus réguliers de 2013. Une présence confortée par le titre de champion remporté par Gaïtcha et par la Coupe de Calédonie gagnée par Hienghène.
__________________
Le palmarès
Joueur de l’année : Jean-Philippe Saïko (Gaïtcha FCN).
Espoir de l’année : Brice Dahité (Hienghène Sport).
Entraîneur de l’année : Adrien Ausu (Gaïtcha FCN).
Arbitre de l’année : Isidore Assiène-Ambassa.
Oscar d’honneur : FC Ferrand futsal.
But de l’année : Miguel Kayara (Hienghène).
Arrêt de l’année : Anthony Ajaphunya (Wetr).

Comment