FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Gaïtcha premier, et après ?

Gaïtcha premier, et après ?

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – P.G.
Site LNC
La raison ? Les sanctions qu’est amenée à prendre la Commission d’organisation des compétitions de la FCF à l’encontre des clubs qui n’auraient pas respecté le règlement de la Super Ligue.
Sur ce point, la CFOC avait été claire en publiant un communiqué, en date du 4 décembre, pour indiquer qu’elle se réunira le mardi 10 décembre, « pour établir le classement tenant compte des pénalités de chaque club, avant la 22e et dernière journée du championnat élite calédonien. Ce classement sera ensuite validé par le Conseil Fédéral qui se tiendra avant la fin d’année. Les pénalités à venir concernent l’arbitrage et les équipes jeunes ».
En attendant le verdict de cette commission qui tarde à venir, Gaïtcha n’a pas laissé passer l’occasion de conclure sa saison en apothéose. Face à une équipe de l’AS Grand Nord qui a peiné pour trouver onze joueurs – et qui a même fini la rencontre à dix, à cause d’une blessure -, le leader a effectué une véritable promenade de santé. Après un quart d’heure de jeu le score était déjà de 3-0 en sa faveur, Marius Bako ayant rapidement ouvert le score suivi par Jean-Philippe Saïko, auteur du doublé.
Sextuplé. En marquant deux autres buts avant la pause, puis deux autres en seconde période, l’attaquant de Gaïtcha signait un rarissime sextuplé et faisait passer son total personnel à 25, soit 3 de mieux que le record établi l’an passé par Bertrand Kai. Et comme Patrice Diaiké et Neyl Ausu avaient concrétisé eux aussi, le GFCN s’imposait 9-1.
« On va tout faire pour mettre Fizine (Saïko) dans les meilleures conditions afin de lui permettre de faire mieux que Bertrand Kai », avait affirmé Pierre Wajoka la veille du match. Le capitaine de Gaïtcha a tenu parole. Après avoir donné la balle du premier but à Marius Bako, il a servi de rampe de lancement à celui qui avait déjà été son partenaire privilégié à l’AS Magenta. « Wawes (Wajoka) a encore réussi un bon match samedi », se félicite-t-on à Gaïtcha qui en a profité pour faire tourner son effectif, Georges Wadenges et Patrick Diaiké n’étant entrés qu’en seconde période.
Avec 67 points, Gaïtcha en compte 2 d’avance sur Hienghène et 7 sur Thio au classement final. Si son titre est validé, ce serait le quatrième après ceux de 1999, 1990 et 1974.

Related posts

Comment