FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Les promus se neutralisent

Les promus se neutralisent

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes
Site LNC
Il semble que cette saison les spectateurs de Numa Daly ne soient pas près de s’ennuyer. Après la pluie de but du week-end dernier, c’est cette fois un suspense quasi hitchcockien qui a tenu en haleine le public nouméen. Et pourtant il a fallu attendre une heure pour qu’enfin le match se débride. Une heure, la durée durant laquelle Auteuil s’est vu remporter sa deuxième victoire consécutive en championnat.
Un espoir né de l’ouverture du score « express » de Macinou Wamaï, après seulement 4 minutes de jeu (0-1 – 4e). Une heure c’est donc le temps qu’il a fallu à l’AGJP pour égaliser. A l’énergie, grâce à un magnifique coup-franc des vingt-cinq mètres signé Samson Malo (1-1 – 56e) qui a nettoyé la lucarne du gardien Nicodem Hmaen, jusqu’alors intraitable sur sa ligne.
Maladresse. La fin de rencontre allait alors totalement se débrider, le score pouvant basculer dans un sens comme dans l’autre. Les largesses défensives ne profitaient pourtant pas aux attaquants d’Auteuil, à l’image de ce contrôle raté du meneur de jeu Ryan Qapitro pourtant seul dans les six mètres (79’). Pas plus en réussite, l’AGJP plaçait quelques contres ravageurs mais ni Jean Saburo, qui venait buter sur le portier adverse (68’), ni Noël Wazone parti seul au but dans les arrêts de jeu (90’), ne parvenaient à tromper la vigilance de l’excellent Hmaen.
Auteuil pourra pour sa part regretter son manque d’efficacité en première période alors que les Maréens avaient de grosses difficultés défensives. Les joueurs de François Tartas allaient faire preuve d’un manque cruel d’efficacité dans les derniers gestes. Dès la 2e minute, le numéro dix Qapitro aurait d’ailleurs dû ouvrir la marque. Sans succès.
Tactique. Les espaces laissés entre les lignes auraient ainsi pu être fatals à l’AGJP, sans la maladresse offensive de son adversaire du jour. Au forceps les Maréens seront finalement aller chercher leur égalisation, et auraient même pu décrocher leur première victoire en Super Ligue dans une fin de match un peu folle. Pas suffisant pour satisfaire leur entraîneur Léon Jébez, logiquement mécontent des errances tactiques dont a fait preuve son équipe.
« Je suis frustré de notre prestation, les joueurs n’ont pas appliqué les consignes qu’ils se devaient de respecter, du coup on était un peu à côté de la plaque », analyse le technicien des Champions de la PH Grande Terre 2013.
De son côté, le FC Auteuil pourra nourrir des regrets pour ne pas avoir su faire le break quand il le fallait. « On est en apprentissage, l’équipe va apprendre au fil des rencontres », commente Michel Teulume, adjoint de François Tartas. « Les joueurs ont un peu failli au niveau du mental, alors que l’on avait les possibilités pour marquer. Et l’AGJP n’a rien lâché. » Une victoire et un nul en deux rencontres, Auteuil peut tout de même se satisfaire d’un début de championnat intéressant. L’AGJP devra quant à elle attendre encore un peu pour goûter aux joies de la victoire dans l’élite.
Lössi crée la sensation
En ramenant la victoire de Hienghène, grâce à un but sur coup franc de Léon Tain en toute fin de match (1-2, 82e), l’AS Lössi a clairement affirmé ses ambitions samedi. Les oranges ont réussi au passage le petit exploit d’enrayer la « machine à gagner » Hienghène Sports, dont la puissance offensive sera venue buter sur une solide défense de l’ASL.
Pourtant, les nordistes avaient fini par faire rompre les coéquipiers de Luther Wanyahmala, par l’inévitable Fabiano Dahité. Parti à la limite du hors-jeu, le compère d’attaque de Bertrand Kai résistait au retour des défenseurs pour ajuster une frappe du gauche imparable qui finissait dans le petit filet adverse (1-1, 75e). Avant cela, Jacques Haeko avait lui aussi fait montre de son talent de buteur, le puissant attaquant de Lössi ouvrant la marque en première période, d’un plat du pied efficace (0-1, 35e).
Voilà donc Lössi qui revient de son périple nordiste les quatre points de la victoire en poche. Une belle performance sur le terrain d’un candidat certain au titre.
« C’est une victoire méritée car je pense que globalement on a maîtrisé ce match », explique Thierry Sardo, le coach de l’ASL. Du côté de Hienghène, Christian Malod concède avoir été surpris par une très belle équipe de Lössi avec une qualité offensive intéressante tout en regrettant les blessures de ses joueurs Bertrand Kai et Brice Dahite mais aussi Iamel Kabeu et Yohan Mercier. « On n’avait pas toutes nos armes face à un adversaire aussi redoutable. C’est sûr qu’on aurait bien signé pour un match nul mais Lössi n’a pas volé sa victoire. »
Super Ligue – Journée 2
FC Auteuil / AGJP : 1 – 1
Buts : Macinou Wamaï pour le FC Auteuil (4ème)- Samson Malo pour l’AGJP (56ème)
Avertissements : Samson Malo, Ulrich Festa, Jacques Roiné pour l’AGJP – Raoul Wahnapo, Enrick Bouanaoue, Jean-Claude Ihily pour le FC Auteuil
AGJP : Adam Wamejo – Léon Wiako, Stive Béaruné, Georges Siwene, Rodney Wahea – Samson Malo, Luther Wakanumuné, Daniel Roiné, Yorick Wadéhnané – Antoine Roiné, Jean Sabouro. Remplaçants : Noël Wazone, Patrick Wakanumuné, Ulrich Festa, Georges Wadéhnané, Jacques Roiné. Entraîneur : Léon Jébez. Système : 4-4-2
FC Auteuil : Nicodem Hmaen – Jerom Wadjigueth, Raoul Wahnapo, Emrik Bouanaoue, Aquilas Wahnapo – Jacky Weinané, Erwan Djamali – Macinou Wamaï, Adrien Kéla, Ryan Qapitro. Remplaçants : Jean-Claude Ihily, kévin Karnadi, Jiako Sinyeue, Geordy Gony, Bernard Waelua, Hans Duc. Entraîneur : François Tartas. Système : 4-3-3
Arbitres : Jimmy Wright (Arbitre) – Didier Hmuzo (Assistant 1) – Patrick Batillat (Assistant 2)

Related posts

Comment