FedCalFoot > A la une > Coupe de Calédonie > Lössi a eu très chaud

Lössi a eu très chaud

Article les Nouvelles Calédoniennes
Tout comme en championnat deux semaines plus tôt, les « orange et blanc » ont dû courir derrière le score après le penalty marqué par Nicky Tein-Baï pour une faute de Michel Hné sur l’intenable Stéphane Tein-Padom (0-1, 26e). Tout au long de la première demi-heure de jeu, le jeune attaquant nordiste en a fait voir de toutes les couleurs à la défense adverse. Et la faute du gardien de Lössi n’était que la troisième grave commise sur lui alors qu’il avait fait la différence.
Sur une longue touche, Tein-Padom a même failli aggraver la marque, son retourné passant au ras du poteau gauche de Hné (40e). Dans la continuité de l’action, c’était au tour de Matheus Beleouvoudi de dégager le ballon de la tête sur sa ligne alors que son gardien était battu (41e). Fautif sur ce coup-là, Zico Poumali avait sauvé les siens en effectuant un arrêt réflexe au pied sur un tir de Jacques Haeko (6e).
En reprenant la partie pied au plancher, Lössi n’a mis que cinq petites minutes pour revenir au score. Parti à la limite du hors-jeu, Luther Wahnyamalla dribblait Zico Poumali et servait sur un plateau Léon Wahnawé qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans les buts vides (1-1, 50e). Alors qu’il restait quarante minutes à jouer, le score n’allait plus évoluer, les deux défenses prenant régulièrement le pas sur les attaques.
Et quand les attaquants des deux camps parvenaient à se mettre en bonne position de conclure, ils faisaient montre de maladresse. Même scénario lors de la prolongation. En toute fin de partie, la défense de Lössi a connu deux grosses frayeurs. Mais l’impeccable Michel Hné veillait au grain.
En finale de la Coupe l’an passé ou en début de saison lors du Trophée des Champions, le gardien de Lössi avait écœuré les joueurs de Magenta dans l’exercice des tirs au but et on se disait qu’avec lui, Lössi ne pouvait que s’en sortir. Et on avait raison. En détournant le ballon du quatrième tireur de l’ASGN, Hné expédiait son équipe en huitième de finale.
Efficacité. « On n’a pas de regrets à avoir. Aujourd’hui (samedi), les garçons ont fait ce qu’il fallait pour gagner. Ils ont démontré qu’ils ont largement le niveau pour évoluer en Super Ligue. En continuant ainsi, je pense que l’équipe parviendra à se tirer d’affaire en fin de saison », analyse Steve Taboen. « Ce qui nous a manqué pour gagner ? La précision lors des tirs au but et l’efficacité. A quelques minutes de la fin, on aurait dû tuer le match. Après, c’est la loterie », poursuit l’entraîneur adjoint de l’ASGN.
Un manque de réalisme de ses attaquants souligné également par Thierry Sardo. « Depuis le début de saison, on passe souvent par la petite porte avec des scores d’un but d’écart, après avoir été menés. Il faut surtout qu’on retrouve l’efficacité devant les buts ». Pour le coach de Lössi, « l’essentiel était de passer. Maintenant on va attendre sereinement le tirage des huitièmes. Pour aller jusqu’au bout il faut battre tout le monde et avoir un peu de chance ».

Related posts

Comment