FedCalFoot > A la une > Sélection A > Les calédoniens en costaud

Les calédoniens en costaud

Le stage de préparation en vue des Jeux se poursuivra jusqu’à dimanche pour la sélection calédonienne.
Ce score de parité, c’est avec beaucoup de solidarité et d’abnégation que l’équipe emmenée par Christophe COURSIMAULT aura été le chercher. C’est donc avec une stabilité défensive retrouvée, qui avait fait parfois défaut à la sélection calédonienne lors de leur double confrontation face à La Réunion en avril dernier, que les calédoniens pourront aborder leur deuxième rencontre face aux professionnels australiens. « Après les confrontations contre La Réunion, j’avais souligné l’importance de trouver rapidement une solidité en phase défensive, et c’est une satisfaction ce soir (mercredi) d’avoir vu mon équipe répondre présent défensivement face à une forte opposition », soulignait le sélectionneur de la Nouvelle-Calédonie juste après la rencontre.
Il est vrai que la défense calédonienne, avec la paire SINEDO-WAKANUMUNE JP en base axiale, aura fait front malgré l’adversité, car comme on pouvait s’y attendre l’équipe de Hyundai A-League avait bien des qualités à revendre. Pas illogique d’ailleurs d’avoir vu la formation du coach Miron BLEIBERG prendre l’essentiel du temps le jeu à son compte, répondant aussi à une volonté des calédoniens de ne pas trop se livrer. Pour autant les Cagous ne seront pas non plus restés en reste offensivement, se procurant quelques situations qui auraient bien pu faire basculer le match en leur faveur.
Ce sont ainsi les calédoniens qui se procuraient l’occasion de but la plus nette en cette entame de match. A la 11ème minute, Iamel KABEU bien situé plaçait une tête qui venait toucher la barre transversale du gardien Glen MOSS (11’). Arsène BOAWE était lui aussi tout proche d’ouvrir le score suite à une déviation de la tête sur un long ballon de Bertrand KAI, mais ce dernier venait buter sur le portier adverse bien sorti (15’). La réplique australienne se faisait ensuite ressentir, tout d’abord sur coup franc indirect, mais Jean-Yann DOUNEZECK, très rassurant tout au long de la rencontre, était vigilant (18’). L’ivoirien de Gold Coast United, Adama TRAORE, qui dynamisait parfaitement son couloir gauche, était également tout près de débloquer la situation suite à une belle percée mais sa frappe était trop enlevée (25’). Bien en place, Vincent TAUA et les siens parvenaient ensuite à contenir les attaques adverses.
Au retour des vestiaires, la physionomie du match restait la même, les protégés de Christophe COURSIMAULT faisant bloc pour exploiter au maximum quelques situations de contres bien menées. L’apport d’éléments tels que Pierre WAJOKA, ou encore César LOLOHEA, aura aussi permis d’apporter davantage de maîtrise technique dans l’entrejeu, bonifiant la construction. L’heure de jeu était pourtant un peu plus difficile pour l’équipe calédonienne qui subissait coup sur coup deux grosses occasions. L’équipe s’en remettait alors à Jean-Yann DOUNEZECK, décidemment dans un bon soir, pour dans un premier temps s’interposer sur belle frappe des vingt mètres du même Adama TRAORE (61’). Deux minutes plus tard, sur une balle en retrait mal négociée, le gardien calédonien devait sortir en catastrophe dans les pieds de l’attaquant. Le capitaine ROBSON était en embuscade et plaçait du coin de la surface une frappe enroulée qui venait s’écraser sur la barre transversale (63’). Par la suite, le jeu s’équilibrait un peu plus et la dernière grosse occasion de la rencontre sera finalement à créditer aux Cagous. Bien lancé par Pierre WAJOKA, César LOLOHEA remisait pour Jacques HAEKO qui décochait une puissante frappe croisée. Le portier australien était à la parade, repoussant le ballon dans les pieds de LOLOHEA qui avait bien suivi, mais le néo-lavallois était repris de justesse (85’).
« C’est une bonne performance de l’ensemble du groupe, face à une solide équipe de Gold Coast United, technique et puissante. Notre objectif était d’être bien organisés défensivement, cela a été le cas. On a procédé en contre et au vue du nombre d’occasions de but, l’équipe aurait pu l’emporter. On doit malgré tout progresser dans la sortie du ballon, c’est un peu ce qu’on peut reprocher aux garçons sur l’ensemble du match, même si ils ont réussi à tenir 90 minutes face à cette puissante équipe australienne. Je tiens donc à les féliciter pour leur prestation », concluait le sélectionneur de la Nouvelle-Calédonie.
Dès samedi, les deux formations s’affronteront de nouveau dans cette première édition de la « Queensland Nickel Cup », avec certainement un onze de départ bien différent des deux côtés, notamment concernant le onze calédonien. En effet, l’équipe titulaire pour les Jeux devrait vraisemblablement se rapprocher de celle qui sera mise en place samedi. Mais toujours avec cette volonté pour les Cagous de rester solides défensivement. En y ajoutant un peu plus de maîtrise dans les phases de construction, la sélection de Calédonie devrait ainsi pouvoir terminer sur une bonne note ce stage de préparation pour les Jeux du Pacifique, qui plus que jamais sont bel et bien lancés.
Gold Coast United – 0 / Nouvelle-Calédonie – 0
Stade Merrimac Soccer – 800 personnes environ
Nouvelle-Calédonie : Dounezeck – Ixoée, Béaruné G., Wakanumuné, Sinédo (cap.)– Boawe (puis Béaruné E., 66’), Bako, Kabeu (puis Wajoka 45’), Gorendiawe (puis Wacalie 55’) – Taua (puis Haeko, 60’), Kai (puis Lolohea, 70’). Entraîneur : Christophe Coursimault
Gold Coast United : Moss, Anderson, Beekman, Robson (cap.), Minniecon, Halloran, traore, smith, Harold, brown, Tyson, severino, jungschlager, mcgowan. Entraîneur : Miron Bleiberg
Prochain match : Gold Coast United / Nouvelle-Calédonie – Samedi 20 août, 16h (heure calédonienne) – Stade Merrimac Stadium

Related posts

Comment