FedCalFoot > A la une > Fcf > Saïko, le défi vendéen

Saïko, le défi vendéen

Ce n’est plus le bleu lagon qui accompagne les journées du buteur cagou, originaire de Lifou. Ce ne sont plus non plus les rues de Nouméa qu’arpente le joueur aux 25 réalisations la saison dernière, rendement qui avait directement propulsé le FC Gaïtcha vers le deuxième titre de Champion du caillou de son histoire.
L’Océan Pacifique a désormais laissé place à l’Océan Atlantique, l’attaquant calédonien ayant posé ses valises du côté de Montaigu, ville d’un peu plus de 13 000 habitants située à l’extrémité nord-est de la Vendée, à égale distance des villes de Nantes, Cholet et La Roche-sur-Yon. Certes la mer n’est pas si loin, mais le changement a forcément dû être un peu brutal pour celui que l’on surnomme « Fizine ». Malgré cela, le calédonien garde le cap avec un seul objectif en tête, celui de tout faire pour percer et faire son trou dans le football métropolitain.
Après un long passage à vide dû à son « exil » à Lifou – qui l’avait privé des Jeux de 2011, du championnat d’Océanie des Nations et des éliminatoires du Mondial 2014 – l’ancien attaquant de Magenta a donc réussi à retrouver son meilleur niveau l’année dernière sous les couleurs de Gaïtcha. De quoi nourrir des ambitions légitimes et surtout se laisser tenter par un appel du pied venu de la métropole.
Adaptation. Premier « port d’attache », le club du FC Montaigu évoluant en Division Supérieure Régionale (DSR) au sein de la Ligue Atlantique de Football. Une première expérience et des premières sensations qui devraient permettre- on l’espère -au joueur cagou de monter rapidement les d’échelons, afin de très vite atteindre le niveau national qui semble davantage correspondre à son niveau de jeu.
 » Pour l’instant au club de Montaigu, tout se passe vraiment bien, même si au niveau de l’acclimatation cela a été dur les premières semaines « , raconte Jean-Philippe Saïko. Cela n’aura toutefois pas empêché le calédonien de faire parler ses grandes qualités d’explosivité et de vitesse dès ses première apparitions.  » Niveau terrain en ce moment je me sens très bien… Je me suis rapidement adapté au niveau de jeu, surtout que j’ai eu la chance de pouvoir marquer rapidement ce qui m’a mis en confiance », rajoute le puissant attaquant cagou.
De quoi voir Fizine faire trembler les filets par dix fois en quatre matchs, signant pour l’occasion des débuts fracassants en Vendée. Reste à confirmer et à poursuivre sur cette dynamique, comme le soutient d’ailleurs l’intéressé.
Niveau. » Ici le niveau de jeu a augmenté, mais c’est surtout dans la rigueur de travail aux entraînements et tactiquement que l’on sent la grosse différence par rapport au football de chez nous. Cela n’a pas été facile au départ mais avec la motivation j’ai su m’adapter, je me suis senti de mieux en mieux et petit à petit j’ai su trouver mes repères « , argumente le buteur Saïko.
Ses qualités d’explosivité et de vitesse, Jean-Philippe aura ainsi pu les faire apprécier lors d’un essai réalisé avec la formation du Vendée Poiré sur Vie Football, actuelle quatorzième du championnat National (Division 3 française).  » J’ai vu ce que c’était réellement le haut niveau Après c’est du travail, encore du travail et toujours du travail à l’entraînement « , avoue naturellement le Lifou.
De quoi donner envie et entrevoir des espoirs de réussite pour le calédonien, bien évidemment conscient de la difficulté et de tout le chemin à parcourir pour pouvoir lancer sa carrière professionnelle.  » Je me sens bien à Montaigu et le niveau m’apprend déjà beaucoup. Mais pourquoi pas par la suite viser le CFA ou le National « .
Car dans le football, tout peut aller très vite… Dans les deux sens d’ailleurs. Reste à espérer pour Fizine qu’il pourra prochainement goûter à la compétition nationale. Mais quelle qu’en soit la finalité, Jean-Philippe Saïko sortira grandi de cette expérience en métropole, « loin du caillou et de la famille qui (lui) manquent »… Mais avec une motivation pour l’instant inaltérable.
Classement DRS, groupe de Montaigu
1 – VOLT CHATEAUBRIANT B – 54 pts – 18 joués
2 – CHOLET SO B – 53 points – 18 joués
3 – FC MONTAIGU 1 – 50 points – 18 joués
4 – ST PERE EN RETZ – 50 points – 18 joués
5 – LA HAIE FOUASSIERE – 47 points – 18 joués
(…)
12 – LA CHAPELLE des MARAIS B – 24 points – 18 joués

Related posts

Comment