FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Les sanctions tombent – Nouveau classement

Les sanctions tombent – Nouveau classement

<
Classement. Au-delà du cas par cas, qui voit les joueurs et dirigeants incriminés être suspendus pour des durées plus ou moins longues suivant les faits, les sanctions disciplinaires émises par l’instance dirigeante du football calédonien ont une incidence directe sur le classement de la Super Ligue.
Quatre affaires de violence concernaient en effet quatre rencontres du championnat élite de Calédonie, trois d’entre elles n’ayant pu aller à leur terme : Lössi-Thio, Gaïtcha-Magenta et Agjp-Magenta. Ces matchs ont ainsi été déclarés perdus pour Thio, Gaîtcha et l’Ajgp, ces trois clubs étant également sanctionnés de points de pénalités, deux points pour les deux premières équipes citées et cinq points pour l’Agjp.
De quoi voir aussi Lössi récupérer quatre points et Magenta huit points. A noter que lors de l’arrêt forcé de ces rencontres, les deux leaders du championnat menaient à chaque fois au score.
On y voit désormais un peu plus clair au classement, l’ASM reprenant les commandes avec 70 points, alors que Lössi restent en embuscade avec 67 points. Autant dire que rien n’est encore joué, et que le duel en retard Magenta-Lössi prévu pour fin novembre (en attente de confirmation) vaudra de l’or.
L’affaire se complique en revanche pour Thio et l’Agjp, dans une course au maintien qui reste malgré tout indécise.
Sanctions. Concernant les sanctions individuelles, les suspensions se comptent en mois et en années, et même à vie pour un des joueurs de Thio Sport. Autres joueurs du club de la côte Est à être lourdement sanctionnés, son capitaine emblématique (8 ans de suspension fermes) et son gardien de but (6 ans de suspension fermes).
Quant au jeune espoir du Fc Gaïtcha dont l’agression de l’arbitre avait fait le tour des médias calédoniens, il récolte pour sa part de 8 ans de suspension fermes. Enfin plusieurs joueurs de l’Agjp et un joueur de Magenta se voient sanctionnés de plusieurs matchs fermes pour certains, de plusieurs mois fermes et avec sursis pour d’autres.
Pour autant la FCF n’entend pas “fermer la porte aux coupables, mais au contraire on veut leur tendre la main “, comme l’expliquait hier (jeudi) en conférence de presse le Président par intérim de la FCF, Jules Hmeun.
” Ces joueurs sont dévoués au football depuis leur plus jeune âge, ils ont dérapé certes mais on se doit de leur laisser une chance, on ne peut pas les bannir définitivement de la famille footballe, car ceux sont avant tout de vrais passionnés, investis depuis tant d’années pour ce sport… Pourtant ils doivent assumer leurs erreurs. “
Preuve en est de cette volonté fédérale de donner une valeur éducative à ces sanctions, la création d’une nouvelle Commission d’Application des Peines FCF qui aura pour objet d’assurer un suivi des sanctions, dans une optique de sensibilisation et de réhabilitation.

Related posts

Comment