FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Pluie de buts sur Numa-Daly

Pluie de buts sur Numa-Daly

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – F.B.
Site LNC
Flamboyant. Voilà simplement comment on peut qualifier le retour de la Super Ligue à Nouméa ce week-end. Et le public ne s’y est pas trompé, lui qui s’était massé en nombre, et qui n’a pas hésité à se manifester, dans les gradins du stade Numa-Daly, à Magenta. Le match de fin d’après-midi, qui a opposé l’AS Lössi à l’AGJP, nouvellement promue, a été le plus animé des deux.
Et pour son tout premier match à ce niveau, l’AGJP, créé en 2009, n’a pas été timide malgré sa défaite. Bien au contraire. Pendant la première mi-temps, l’AS Lössi, pourtant une équipe qui compte en Super Ligue, a été bousculée d’entrée par les petits nouveaux. Face aux feux follets adverses, vifs et talentueux, Lössi a pu remercier Pierre Kauma, son défenseur central, qui a sauvé plusieurs situations chaudes.
Et puis, contre le cours du jeu, la lumière est venue de Nathaniel Hmaen, le jeune avant centre. Dans un angle complètement fermé à l’extérieur de la surface, il a déclenché un tir imparable qui est venu nettoyer la lucarne du gardien de l’AGJP. Mais l’AGJP ne s’est pas laissé abattre par cet exploit individuel et répond du tac au tac cinq minutes en envoyant du jeu collectif. Après un bon mouvement, l’attaquant Antoine Roine égalise sur un tir à bout portant. Il était écrit que l’AGJP, plus tranchante dans ses actions, vendrait chèrement sa peau.

Tactique. Le tournant du match, c’est ce penalty accordé à l’AGJP qui a alors la possibilité de mener. Arrêté par Yoran Waima, Lössi ne le savait pas à ce moment du match mais avait laissé passer l’occasion de mener au score. Dans la foulée, le capitaine et meneur de jeu de Lössi, Luther Wanyahmala, permettait aux siens de respirer juste avant le repos en marquant le premier but de son « coup du chapeau ».
Sans doute remotivés par une « mise au point » de leur entraîneur Thierry Sardo, les joueurs de Lössi reviennent sur la pelouse animés de bien meilleures intentions. Ils jouent alors beaucoup plus haut et cherchent à étouffer leur adversaire par un pressing appuyé. Ce changement tactique semble fonctionner puisqu’il est récompensé par deux nouveaux buts de son indispensable capitaine (47e et 63e).
Lössi, intouchable à ce moment de la partie, combine alors très bien. Son avant centre international, Jacques Haeko, discret en première mi-temps, pèse sur la défense grâce à son imposant physique et joue très intelligemment pour ses partenaires. Ses décrochages, son jeu en remises et, globalement, sa complicité avec Luther Wanyahmala, qu’il trouve les yeux fermés, font vraiment souffrir les nouveaux venus en Super Ligue. Ces deux joueurs, à plein régime, peuvent vraiment faire basculer un match à eux seuls.

Surprise. Lössi se permet même de creuser et de mener 5 buts à 1 (67e). Le trou était fait. Mais l’AGJP choisit précisément ce moment pour se réveiller et entame une belle remontée en fin de match. D’abord sur une belle reprise de volée (70e), puis dix minutes plus tard lorsque le remplaçant Stive Bearune se présente seul face au gardien, abandonné par sa défense, et l’ajuste. L’AGJP tente alors le tout pour le tout pour forcer la décision, mais le match est alors déjà plié. Lössi a pu forcer la décision en étant plus présente avant et après la pause et en se reposant sur ses cadres.
Léon Jebez, entraîneur de l’AGJP, ne se montre pas déçu par cette défaite inaugurale. « Je suis satisfait de notre prestation sur le plan offensif, surtout pour une première. Mais je ne suis pas surpris par mes joueurs, ça fait deux ans qu’on a le même groupe, alors, forcément, ils se connaissent bien. »
Du côté de Lössi, Thierry Sardo estime que son « équipe a souffert en première période mais s’est bien rattrapée en seconde où on a joué plus relâchés et de manière plus compacte. » L’AGJP, malgré le score, n’a pas à rougir de sa défaite et pourrait être la bonne surprise de ce championnat, en étant moins naïve dans les moments clés de la partie.
Magenta a joué avec le feu
Dans le premier match de l’après-midi, Magenta s’est imposée sur le score de 4 à 2 face à l’AS Wetr. Magenta a globalement maîtrisé la partie et fait le break dès la première mi-temps, où elle a marqué trois buts. Avec une équipe bien en place tactiquement et défensivement, elle s’est mise en danger toute seule en laissant l’occasion à Wetr de revenir dans les toutes dernières minutes grâce à un doublé de Faby Demene dans les arrêts de jeu. L’égalisation était alors à portée de main mais Kala Gungrate s’est chargé de conclure le match sur une percée solitaire et a porté le score à 4 à 2. « Fou furieux » du manque de concentration de son équipe dans les dernières minutes, Alain Moizan, l’entraîneur de Magenta, a pointé du doigt « le boulot qu’il nous reste à accomplir, surtout au niveau du mental. Il faut apprendre à souffrir. » Manu Hemelsdael, entraîneur-adjoint de l’As Wetr, s’est dit « déçu de ne pas avoir bougé davantage cette équipe, qui était prenable. Après, c’est vrai qu’ils ont de la bouteille. C’était une équipe de sélection en face. »
Album Photos 1ère journée de Super Ligue – Facebook/CaledoFoot (en lien)
Facebook, Photos

Related posts

Comment