FedCalFoot > A la une > Licence A OFC > La dernière ligne droite

La dernière ligne droite

JOUE LA A LA RINUS MICHELS.
« L’entraîneur se limite beaucoup trop à répéter les aspects techniques isolés de l’ensemble que constitue le jeu. Cette méthode signifie qu’on omet le contact avec l’essentiel : le jeu. Or, c’est le jeu qui reproduit au mieux les situations-problèmes rencontrées en match » – Rinus Michels, élu entraîneur du XXème Siècle par la FIFA.
Ce grand nom du ballon rond ne vous dit peut-être pas grand chose, et pourtant cet ancien joueur et entraîneur néerlandais – ayant notamment fait le bonheur de l’Ajax d’Amsterdam ou encore de la Sélection A hollandaise – est considéré comme le vrai précurseur du football moderne.

De ses travaux – que l’on peut qualifié « d’avant-coureur » – se sera développée l’idée que l’entraîneur d’aujourd’hui ne peut se passer d’une très bonne connaissance du jeu, et d’une capacité à créer des situations adaptées aux besoins de l’équipe et à la performace collective. La Licence A océanienne – mise en place par l’Oceania Football Confederation – s’oriente donc en ce sens, avec comme objectif celui de former des entraîneurs océaniens « experts », capables de traduire leur vision et leur philosophie dans un cadre d’entraînement adapté.
QUATRE COACHS DU PAYS .
Et nos entraîneurs calédoniens dans tout ça ? Ils sont quatre à prétendre à l’obtention du diplôme (*), un quatuor de coachs cagous qui a débuté l’aventure en décembre 2015 – après dossiers de candidature acceptés – lors d’une première semaine de stage à Auckland.
De cette « virée aucklandaise », les quatre techniciens ont dû ensuite mettre les bouchées doubles, se calant sur un programme de formation bien précis… Programme aboutissant dans un premier temps au ficelage d’un dossier de formation complet, à rendre le 31 août prochain.
Planification, élaboration, et évaluation de vingt séances d’entraînement, dont quatre filmées – Analyses vidéos – Management de groupe en matchs – Communication envers les joueurs – Définition du projet de jeu… Autant de facettes de l’entraîneur professionnel qu’ont dû développer nos représentants calédoniens, à travers la construction de leur dossier.
Une fois cette première étape franchie, les coachs océaniens engagés en Licence A se retrouveront à Auckland, pour une dernière semaine de stage – du 27 novembre au 4 décembre prochains – qui viendra clôturer ce cursus de formation. D’ici là, les techniciens devront aussi rendre une analyse pointue de certaines rencontres du dernier Euro 2016.
En résumé, il y a encore du « pain sur la planche  » pour nos coach cagous, mais au bout il y aura on l’espère le sentiment du devoir accompli.
Le mot de Patrick Jacquemet – Directeur Technique de l’OFC
(*) Les quatre entraîneurs calédoniens pour la Licence A : Thierry Sardo (Sélectionneur A de la Nouvelle-Calédonie) – Kamali Fitialeata (Conseiller Technique Fédéral FCF, et Sélectionneur U20 de la Nouvelle-Calédonie) – Félix Tagawa (Entraîneur de Hienghène Sport) – Mathieu Delcroix (Conseiller Technique Fédéral FCF, et Responsable Technique à la Section Sportive Jules Garnier)

Licence A, en bref : Destinée aux entraîneurs en charge d’une équipe Senior ou d’une Structure Elite jeune, cette formation se situe ainsi dans la phase performance. La Licence A est d’ailleurs le second diplôme dans la hiérarchie des certifications de football… Rien que ça. Ce cursus océanien a été mis en place par Didier Chambaron, jusqu’à son départ aux Etats-Unis, sous la direction de Patrick Jacquemet.

Comment