FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Magenta, l’adieu au titre ?

Magenta, l’adieu au titre ?

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – P.G.
Site LNC
« Le titre se joue jusqu’à la fin, mais disons que ça se complique pour nous »
« C’est peut-être l’année de Hienghène », reconnaît sobrement Alain Moizan après ce nouvel échec de son équipe qu’il juge injuste. « Quand vous perdez un match, soit l’adversaire est plus fort que vous et on ne peut que s’incliner et l’accepter avec sportivité, soit effectivement, vous ressentez un sentiment d’injustice. Je dirais plutôt que c’est lié à une forme de naïveté de notre part. Au-delà, peut-être, des fautes d’arbitrage, c’est la gestion du match qui n’a pas été bien faite », analyse-t-il.
L’entraîneur de Magenta fait allusion à cette double faute de main dans la surface de deux défenseurs de Gaïtcha qui n’a pas été sifflée alors que les deux équipes étaient à égalité 1 à 1 (28e). Mais aussi à ce penalty accordé à Gaïtcha pour une faute sur Pierre Wajoka qui s’est étalé de tout son long dans la surface. Avait-il faute ou non ? Toujours est-il que l’arbitre n’a pas hésité un seul instant à désigner le point de penalty. Son premier tir ayant été repoussé par Rocky Nyikeine, le capitaine de Gaïtcha a obtenu une deuxième chance qu’il ne ratait pas, des joueurs de Magenta étant entrés prématurément dans la surface (3-2 61e).
Complication. Jusque-là, les deux équipes s’étaient rendues coup pour coup. Après un peu plus d’un quart d’heure de jeu, un centre de Victor Wahéo était repris au deuxième poteau par Bill Nicholls pour l’ouverture du score de Magenta (0-1, 16e). Mais deux minutes plus tard, un coup franc de Wajoka était prolongé par Georges Béaruné. Surgi au second poteau, Georges Wadenges égalisait pour Gaïtcha (1-1, 18e).
A la reprise, Nicholls n’a attendu que deux minutes pour signer le doublé et redonner l’avantage à ses couleurs. Le jeune attaquant exploitait une déviation de Michel Hmaé pour tromper Gérald Qaézé (1-2, 47e). Même s’il a dû patienter un peu plus longtemps cette fois, Gaïtcha est revenu une deuxième à la marque. Lancé entre deux défenseurs de Magenta, Jean-Philippe Saïko a dû s’y reprendre à deux fois pour signer son dixième but. Ce qui en fait l’égal de Michel Hmaé, resté muet, au classement de buteurs (2-2, 56e).
« On a mené deux fois au score et, à chaque fois, on a été rejoints très vite. Ça, ce n’est pas normal. On marque quasiment entre deux et trois buts par match et on perd car on prend trop de buts facilement. S’il faut en marquer à chaque fois quatre pour gagner, on n’y arrivera pas. Le titre se joue jusqu’à la fin, mais disons que ça se complique », soupire Moizan.
Maturité. « Pour nous, l’important c’est de jouer match par match pour essayer de retrouver plus de confiance. Cela passe aussi par le retour de joueurs plus confirmés. Aujourd’hui, on avait en face une équipe plus mature qui a su un peu mieux gérer son avantage. La nôtre est beaucoup plus jeune. C’est vrai qu’elle est en devenir, mais il faut qu’elle soit encadrée. Et nous avons pas mal de joueurs expérimentés qui ne sont pas là. Mais je ne me plains pas de ça. On travaille pour l’avenir », conclut le technicien.
Du côté de Gaïtcha, on se réjouissait d’une première place méritée au classement et d’avoir enfin vaincu Magenta en championnat. « La victoire a été d’autant plus belle qu’on a su revenir par deux fois au score pour finalement l’emporter. Ça confirme qu’on a un gros mental et j’ai tenu à féliciter les joueurs d’avoir gardé la tête froide dans les moments difficiles », raconte Daniel Toto.
« On a été aussi solide dans l’organisation défensive après avoir marqué le troisième but. Surtout qu’on avait en face de nous une belle équipe de Magenta qui faisait bien circuler le ballon. Là où on a fait la différence, c’est sur le plan tactique. On n’a plus d’autre objectif que le championnat. Il faut tout faire pour prendre la tête et ne plus la quitter », poursuit l’entraîneur adjoint de Gaïtcha.
Son équipe aura une bonne chance de conforter son fauteuil de leader en affrontant Tiga mercredi soir, en match avancé de la douzième journée, la première de la phase retour.
GAITCHA – MAGENTA 3-2
A Nouméa, stade Numa-Daly, Gaïtcha FCN bat AS Magenta 3 à 2 (1-1).
Arbitre : Bertrand Brial ; assisté de Charles Iékawé et Gabriel Urégei.
Buts : Wadenges (19e), J-P Saïko (56e), P. Wajoka (61e s.p.) pour Gaïtcha ; Nicholls (17e, 47e) pour Magenta.
Avertissements : P. Wajoka (18e), G. Béaruné (66e), Maïtran (69e) à Gaïtcha ; J. Dokunengo (63e), L. Wakanumuné (84e) à Magenta.
GAITCHA FCN : G. Qaézé – J. Saïko (J-P Ausu 77e), Maïtran; Wadenges, G. Béaruné – P. Qaézé,J-L Toto, Drawilo (Siapo 90e+3), Ouka (Waïmo 79e) – P. Wajoka (cap.), J-P Saïko. Entraîneur : Adrien Ausu.
AS MAGENTA : Nyikeine – L. Wakanumuné, J. Dokunengo, Read, Wadriako – Bernard, Kaudré (Jelewed 58e), Makalu, V. Wahéo (cap. Wawalaha 83e) – Hmaé, Nicholls (Hmaen 79e). Entraîneur : Alain Moizan.
Hienghène domine Thio
« Laborieux en première période parce qu’on perdait trop de ballons au milieu », dixit Ritchie Bouanou, Hienghène a finalement dominé Thio 5 à 1, faisant la différence en deuxième mi-temps. « On n’a pas fait un grand match, mais j’aurai signé des deux mains pour un tel score avant le coup d’envoi », a poursuivi le directeur général du club de la côte Est. Après l’ouverture du score d’Alan Dinet, Thio a répondu par Renaldo Nonmeu. Un but de Brice Dahite a permis à Hienghène d’atteindre la pause avec un but d’avance (2-1). Un doublé de Miguel Kayara et une nouvelle réalisation de Bertrand Kai ont donné à la victoire de Hienghène une belle ampleur.

Related posts

Comment