FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Lössi miraculée à Thio

Lössi miraculée à Thio

Article ” Les Nouvelles Calédoniennes “
Article LNC, par Pierre GUILLOTSite LNC
” Menée de deux buts, l’AS Lössi a réussi à revenir au score dans le temps additionnel. “
Le 90 minutes réglementaires venaient de s’écrouler et on entrait dans le temps additionnel. Thio menait alors 4-2 et semblait s’acheminer vers une victoire, la septième, qui lui tendait les bras. Mais en face, son adversaire ne voulait pas abdiquer. Sur un premier tir de Gwenaël Poulawa mal repoussé par Nathanael Tanghmelen, le gardien de Thio, Jean-Christ Wajoka surgissait pour ramener l’espoir dans son équipe (3-4, 90e+2).
Pratiquement sur la remise en jeu, la défense de Thio ne parvenait pas à se dégager. Tanghmelen ne pouvait se saisir de ce ballon cafouillé qui retombait dans les pieds de Bernard Hmaloko. Monté à l’assaut, le défenseur central de Lössi marquait en force et ramenait les deux équipes à égalité (4-4, 90e+3).
Une minute plus tard, l’arbitre Jean-François Homboé sifflait la fin du match. Cruel pour Thio qui a mené de deux buts à trois reprises (2-0, 3-1, 4-2). Mérité pour Lössi qui y a cru jusqu’au bout en se disant qu’un match n’est jamais perdu avant le dernier coup de sifflet. A les entendre, aucune des deux équipes ne s’est satisfaite de ce résultat. Thio pour avoir laissé échapper le gain de la victoire si près du but. Lössi pour avoir perdu deux précieux points sur les deux premiers, Magenta et Hienghène.
Erreurs. Après six semaines de repos forcé, la rentrée a été difficile pour des joueurs en manque de repères et de condition physique. Notamment du côté des défenseurs qui ont commis beaucoup d’erreurs, ce qui peut expliquer le gros score. A l’image de cette mauvaise passe en retrait de Jaerson Haeweng à son gardien interceptée par Luther Wahnymalla. Un cadeau entre capitaines qui a permis à Lössi de revenir au score au bon moment (1-2, 45e). Ou bien de ce loupé monumental de Nicolas Luépak qui a profité à Théodore Pian pour permettre à Thio de reprendre deux buts d’avance pour la dernière fois (4-2, 82e).
Mais il y a eu aussi de beaux buts. Tel celui pour l’ouverture du score de Judicaël Moindou d’une demi-volée sur un centre en retrait de Ronaldo Nonmeu (1-0, 32e). Ce dernier s’est ensuite mué en buteur en transformant tranquillement un centre de Willy Haeweng pour le 2-0 (39e). En seconde période le jeune espoir de Thio faisait encore parler de lui. Il s’arrachait pour adresser sa deuxième passe décisive pour le premier but de Pian qui portait la marque à 3-1 (58e).
Pour ce match de reprise, il y a aussi une histoire de penalty. Celui manqué par Arsène Boawé qui a vu son tir, bien ajusté pourtant, détourné par Emmanuel Wejième qui aurait pu permettre à Thio d’ouvrir la marque (24e). Celui transformé en force par Luther Wahnyamalla qui a maintenu son équipe à flot (2-3, 68e). Puis il y a eu cette fin de match hallucinante…
« C’est un manque de concentration qui nous a coûté les deux buts du temps additionnel », analyse Steeve M’Bouéri. « Il faut dire aussi que nous n’avons pas de banc. On a essayé de faire rentrer des jeunes, mais cela n’a pas bien marché ». L’entraîneur de Thio fait allusion à la sortie de deux de ses éléments essentiels, Cédric Nonmeu (78e) et Arsène Boawé (84e) alors que son équipe menait au score.
Sécurité. « On va recevoir Magenta et cette fois, il faudra réussir à conserver l’avantage jusqu’au bout. Si on n’y arrive pas comme aujourd’hui (samedi), la fin de saison risque d’être difficile pour le moral des joueurs. Et cela nous obligera aussi à revoir nos ambitions à la baisse dans cette Super Ligue où tout est loin d’être joué», prévient le technicien.
« Un match nul miraculeux ? Peut-être. Mais on a bossé pour être prêts physiquement. Et c’est ce qui a fait la différence en fin de match. On s’attendait à un match difficile. Il l’a été face à un adversaire rugueux et combatif. J’aurai aimé que mes joueurs aient, à certains moments du match, autant d’envie que ceux de Thio », regrette, pour sa part, Thierry Sardo.
« On a aussi été un peu défaillants dans le défi physique et commis beaucoup trop d’erreurs individuelles qui nous ont coûté quatre buts. Au plan comptable, ce match nul ne nous arrange pas. Il nous permet cependant de rester sur une bonne dynamique qui dure depuis trois mois. Etre revenus au score à la fin, cela nous amène aussi à plus de confiance », a-t-il poursuivi.
L’entraîneur de Lössi s’est aussi interrogé sur la sécurité, ou plutôt son absence, du stade Clémence. « On a bien voulu venir jouer à Thio. Et je constate que rien n’a changé, à part ce grillage mis pour protéger les joueurs à la sortie des vestiaires. Rien de plus n’a été fait pour leur sécurité car on peut toujours descendre sur le terrain depuis les tribunes. Si on doit venir jouer à Thio, pourquoi ne pas l’avoir imposé depuis le début de la saison ? », s’est-il étonné.
AS THIO SPORTS : 4 / AS LÖSSI : 4
A Thio, stade Clémence-Toura, AS Thio Sports et AS Lössi 4 à 4 (2-1).
Arbitre : Jean-François Homboué ; assisté de Jerry Wénéguei et Julio Thomo.
Buts : Moindou (34e), R. Nonmeu (39e), Pian (58e, 82e) pour Thio ; L. Wahnyamalla (45e, 68e s.p.), J-C Wajoka (90e+2), B. Hmaloko (90e+3) pour Lössi.
THIO SPORTS :Tanghmelen – L. Haeweng, Lud. Wakanumuné, Chamoinri – J. Haeweng (cap.), Moindou – A. Boawé (Apiazari 84e), Pian, W. Haeweng – R. Nonmeu (Wénéguei 80e), C. Nonmeu (E. Haeweng 78e). Entraîneur : Steve M’Bouéri.
AS LÖSSI :Wéjième – Taïn, B. Hmaloko, Kauma, Luépak (Hméun 84e) – Wamowé, Poulawa, Wahnawé (F. Forest 46e), L. Wahnyamalla (cap.) – Haeko, Wassin (J-C Wajoka 46e). Entraîneur : Thierry Sardo.

Related posts

Comment