FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Hienghène, la défaite amère

Hienghène, la défaite amère

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – C.D.
Site LNC
” On redevient les chasseurs et eux les chassés. Ce n’est pas la position la plus confortable. “
Arrivé avec ce qu’on appelle communément un excès d’engagement, au niveau de la ligne médiane sur le couloir gauche de Gaïtcha, Bertrand Kaï est clairement venu se payer son adversaire en possession du ballon. Dans une tension maximale, regards et paroles ont alors fusé et lancé les ultimes échauffourées entre les deux camps.
Si, à la sortie de cette foire d’empoigne, c’est un joueur de Gaïtcha qui a écopé d’un carton rouge (Patrick Drawilo, 90e+3), ce sont bien ceux de Hienghène qui semblent avoir perdu leurs nerfs. En atteste l’image d’un Williams Yentao venu pousser dans son dos Yoann Bako qui marchait pour se diriger vers le banc de touche, lors de son remplacement (86e).
A ces moments-là, les joueurs de la côte Est n’avaient que leur frustration à opposer à une équipe de Gaïtcha déjà assurée de sa victoire (3-0).
Mental. Avant la rencontre, les ciel et blanc restaient sur onze succès de rang, depuis leur unique défaite de la saison contre Gaïtcha – déjà – le 11 mai dernier (2-3). S’ils avaient la possibilité de s’emparer de la tête du classement, ils ont, pour certains, quitté la pelouse de Numa-Daly furax, relégués à cinq points de leurs adversaires du jour.
« La fin de match, c’est du détail. Ça arrive sur un terrain, quand on est impuissant. C’est dans la tête que ça ne s’est pas bien passé pour nous, commente Michel Clarque, le coach de Hienghène. Est-ce qu’on a trop dramatisé le contexte de ce match ? Peut-être. On a mal géré la situation. En accumulant autant de victoires de suite, j’appréhendais un peu la réaction de l’équipe au moment de renouer avec la défaite. On va voir comment les joueurs vont rebondir après ça. »
Hienghène est en tout cas tombé, sur la rencontre, sur plus fort. Avant l’ouverture du score de Yoann Bako, dont le faible tir a suffi pour prendre à défaut Philippe Kalene, le portier de Hienghène (32e, 1-0), Gaïtcha avait déjà ouvert le bal avec deux grosses occasions (4e, 8e) et un missile envoyé sur la barre par ce même Bako (21e).
Absent. Malgré l’absence de Pierre Wajoka (rentré goûter à cette victoire en fin de partie), Gaïtcha, emmené par un excellent Patrick Diaiké, n’aura finalement que peu tremblé. Dominé sur le premier quart d’heure de la deuxième période, où Brice Dahité (47e), Miguel Kayara (56e) ou un remuant Bertrand Kaï (58e) auraient pu égaliser, la troupe d’Adrien Ausu a poignardé Hienghène au plus fort de sa domination, sur un contre où Jean-Louis Toto a parfaitement servi Yoann Bako (62e, 2-0).
Le face-à-face on ne peut plus mal négocié par Fabiano Dahité devant le gardien rouge et bleu aurait pu relancer les débats (66e), mais c’est Jean-Philippe Saïko, passeur sur le premier but, qui a plié l’affaire à la réception d’un centre de Diaiké (79e, 3-0).
« Ce n’est pas un match capital pour le titre, mais c’est un tournant. On a un match de plus qu’eux, il ne fallait pas perdre, avance un Georges Wadenges toujours aussi solide en défense. Je ne sais pas si on devient les favoris, mais on a une grosse confiance. » Si Hienghène remporte son match en retard contre Thio, le club restera derrière, mais à une petite longueur du leader. « Maintenant, c’est à Gaïtcha de prendre la pression, conclut Michel Clarque. On redevient les chasseurs et eux les chassés. Ce n’est pas la position la plus confortable. »
_________________________________
GAÏTCHA – HIENGHENE 3-0
Au stade Numa-Daly, le Gaïtcha FCN bat Hienghène Sports 3 buts à 0. Arbitre : D. Hné, assisté par C. Wene et D. Moindou.
Les buts : Y. Bako (32e, 62e), J-P. Saïko (79e).
Avertissements : P. Drawilo (28e, 90e+3), J. Saiko (58e), J-L. Toto (68e), G. Bearuné (79e) à Gaïtcha ; C. Kanva (24e) à Hienghène.
Expulsion : P. Drawilo (90e+3)
GAÏTCHA : F. Qaézé – J. Saïko, Maitran, Wadenges (cap.), Bearuné – J-L. Toto (J. Ouka 89e), P. Drawilo, P. Nyikeine, Diaiké (J-P. Ausu 90e) – J-P. Saïko, Y. Bako (P. Wajoka 86e). Entraîneur : Adrien Ausu.
HIENGHENE : Kalene – Yentao, Dinet, Houala, Kanva – R. Kayara, M. Kayara, Kabeu, B. Dahité – Kaï (cap), F. Dahité (Téouei 71e). Entraîneur : Michel Clarque

AS LÖSSI – AS QANONO 1-1
A Nouméa, stade Numa-Daly, AS Lössi et AS Qanono 1 à 1 (1-0).
Arbitre : Jimmy Wright, assisté de Eric Pougin et Charles Iékawé.
Buts : Hmej (26e) pour Lössi ; Huliwa (90e) pour Qanono.
Avertissements : Haeko (63e) à Lössi ; Atréwé (33e) à Qanono.
AS LÖSSI : Hné – J-C Wajoka (Kausuo 62e), B. Hmaloko, Kauma, J-M Hmaloko – Taïn, Wamowé, Hmej, L. Wahnyamalla (cap., Hoko 68e) – Aucher (Mandaoué 80e), Haëko. Entraîneur : Thierry Sardo.
AS QANONO : Iwa – U. Wauka, N. Hamou, E. Hamou, D. Wauka – Luéwadria, Katrawa, D. Simane (Kécine 75e), Atréwé (Draumé 62e) – Huliwa (cap.), C. Wajoka (N. Simane 90e+1). Entraîneur : Dominique Wacalie.
Les réactions
Thierry Sardo (entraîneur de Lössi)
« Depuis quelque temps, on manque de fraîcheur. On ne propose pas de jeu parce qu’on n’a pas de jus. Je ne sais pas si s’est à cause du calendrier complètement décousu ou à cause de la demi-finale (de Coupe) qui est déjà dans les têtes. Difficile de se préparer lorsqu’on reste sans jouer pendant longtemps. Ce match nul fait qu’on est un peu plus distancés par les deux premiers. Il faut désormais s’attacher à préserver cette troisième place qui ne nous satisfait pas. Mais on doit s’en contenter pour le moment. »
Dominique Wacalie (entraîneur de Qanono)
« J’ai félicité les garçons d’avoir lutté jusqu’au bout. Ils n’ont rien lâché et je suis fier d’eux, de leur état d’esprit et de leur débauche d’énergie. On rate un penalty qui aurait pu nous faire gagner mais le match nul est amplement mérité. On a progressé dans notre manière de jouer au ballon et de proposer un peu plus de jeu. Il y avait aussi beaucoup de solidarité et de cohésion qui nous ont permis d’arriver à ce résultat. C’est cet état d’esprit qu’on doit montrer lors de notre demi-finale de Coupe ».
Repères
Magenta se reprend
Après une série de six matches sans victoire, avec un nul et cinq défaites, dont une en Coupe de Calédonie, Magenta a enfin renoué avec le succès. En déplacement samedi après-midi à Lifou pour y affronter le SC Ne Drehu qui restait sur un nul obtenu devant Lössi, le champion en titre s’est imposé 2 à 0. Deux buts réussis en première période par le jeune Bill Nicholls qui en totalise désormais cinq.
Buteurs
Avec celui réussi samedi face à Hienghène, Jean-Philippe Saïko a pris, seul, les commandes du classement des buteurs. Avec un total de 11 réalisations, il devance désormais d’une unité Michel Hmaé, absent devant Ne Drehu pour cause d’accumulation de cartons jaunes. Derrière, François Wayenece, auteur du doublé de la victoire de Tiga face à Wetr, effectue un retour remarqué au premier plan. Avec 9 buts, il se trouve en compagnie de Bertrand Kai et Jacques Haeko restés muets alors que Romain Painbéni n’a pas joué.
Les buteurs
11 buts : Jean-Philippe Saiko +1 (Gaïtcha),
10 buts : Michel Hmaé (ASM).
9 buts : François Wayenece +2 (Tiga), Bertrand Kai (Hienghène), Romain Painbéni (ASMD), Jacques Haeko (Lössi).
8 buts : Joseph Millie (Wetr).
7 buts : Arsène Boawé (Thio).
6 buts : Yoann Bako +2 (Gaïtcha),Nicky Tein-Bai (ASGN), Marvin Poumali (ASGN), Brice Dahite (Hienghène)

Related posts

Comment