FedCalFoot > A la une > Sélection A > Un repos bien mérité – VIDEO

Un repos bien mérité – VIDEO

Article  » Les Nouvelles Calédoniennes « 
Stephen THIEBAULT – Article LNCSite LNC
NOUVELLE CALEDONIE 5 / SALOMON ISLANDS 0
Résumé VIDEO match
cliquez-ici
Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur la campagne qualificative du Mondial-2014 qui aura lieu au Brésil et qui s’achèvera en mars prochain par un match, peut-être décisif, face à Tahiti. En attendant d’en arriver là, les joueurs d’Alain Moizan ont assuré l’essentiel mardi soir à Numa-Daly en venant à bout des Îles Salomon 5-0. Une troisième victoire consécutive dans ces éliminatoires qui permet aux Cagous rester dans la course à la première place du groupe de la zone Océanie qu’ont conforté les Néo-Zélandais, avant-hier, face aux Polynésiens (3-0).
Battus d’entrée par les Kiwis (0-2), les Cagous ont su redresser la tête en inscrivant 15 buts, pour deux encaissés seulement, et ainsi confirmer qu’ils sont bien, à l’heure actuelle, la deuxième meilleure nation de l’OFC. Un statut qu’il serait important de conforter dans les mois à venir avant, peut-être, de prétendre ravir le leadership à la Nouvelle-Zélande. A moins que le pays du long nuage blanc ne parvienne, enfin, et comme il le souhaite, à intégrer la Confédération asiatique pour continuer sa progression sur l’échiquier international.
Moyens. Les Calédoniens ont prouvé à la Coupe des Nations du Pacifique, qu’il pouvait rivaliser, au moins sur 90 minutes, avec les joueurs de Ricki Herbert. Une performance qui devra donner des idées à ceux d’Alain Moizan le 22 mars 2013 dans ce qui pourrait être le tournant de ces éliminatoires. Mais le sélectionneur des « Rouge et Gris » se montrait méfiant : « Le problème qui se posera à nous est que nous serons en mars et que le championnat aura à peine recommencé, que les joueurs n’auront pas de match dans les jambes et que par conséquent, ils manqueront de rythme à coup sûr. Ça risque d’être très difficile pour nous. Je suis très inquiet. »
Un constat réaliste que dresse l’ancien professionnel et international tricolore. La Fédération devra mettre tous les moyens en œuvre pour placer dans les meilleures dispositions les joueurs de la sélection. Si tel n’est pas le cas, l’issue des rencontres face aux Néo-Zélandais et aux Tahitiens, qui, eux, seront en pleine bourre, semble couru d’avance…
Groupe. Avant de regarder devant, le responsable technique ne devrait pas manquer de se retourner et faire le bilan d’une saison globalement réussie par sa sélection. Si l’on excepte la Coupe de l’Outre-Mer que les Cagous n’avaient vraiment pas les moyens de remporter en l’absence des joueurs évoluant en Métropole (« les résultats ont prouvé qu’on ne pouvait pas se passer d’eux », dixit Moizan), la Calédonie a plutôt fait honneur à son maillot cette année.
Tout d’abord lors d’une Coupe des Nations du Pacifique disputée aux Îles Salomon qui aura tenu le pays en haleine jusqu’à la finale dont la désillusion fut à la hauteur des espoirs nés de la retentissante victoire face aux Kiwis en demi-finale (2-0). Durant ces trois semaines, un groupe est né et tous les joueurs présents, sans exception, sont conscients d’avoir participé à quelque chose de grand.
Mondial. Une solidarité qui s’est retrouvée lors des quatre premiers matches des éliminatoires de la Coupe du monde. Enfin presque… Car la sélection risque de payer très cher ses errements durant la première période face aux All Whites le 7 septembre à Nouméa. « J’y repense encore… », soupirait Alain Moizan en début de semaine. Un revers qui risque de peser très lourd dans la balance au moment du décompte final.
Et qui ne ferait qu’accroître les regrets. Car aussi sérieuse et efficace soit elle, la Nouvelle-Zélande n’a rien d’une imbattable machine de guerre. La génération entraînée par Didier Chambaron avait déjà montré que les Cagous pouvaient rivaliser avec elle. Celle que conduit l’actuel sélectionneur a ouvert une autre voie. Elle doit désormais gagner en régularité et se convaincre, pour de bon, qu’elle peut faire jeu égal avec les mondialistes néo-zélandais pour, un jour, prétendre participer à la sacro-sainte Coupe du monde.
La saison 2012
Coupe des Nations du Pacifique
Vanuatu – Calédonie 2-5
Tahiti – Calédonie 4-3
Calédonie – Samoa 9-0
Nouvelle-Zélande – Calédonie 0-2
Tahiti – Calédonie 1-0
Matches de préparation
Calédonie – Central Coast Mariniers 1-1
Calédonie – Central Coast Mariniers 2-4
Coupe de l’Outre-Mer
Calédonie – Martinique 0-2
Mayotte – Calédonie 2-0
Tahiti – Calédonie 1-0
Calédonie – Saint-Pierre-et-Miquelon 16-1
Eliminatoires du Mondial-2014
Calédonie – Nouvelle-Zélande 0-2
Tahiti – Calédonie 0-4
Îles Salomon – Calédonie 2-6
Calédonie – Îles Salomon 5-0
Bilan : 15 matches, 7 victoires, 7 défaites, 1 nul ; 53 buts marqués ; 22 buts encaissés ; meilleur buteur : Jacques Haeko (10 réalisations).
Finaliste de la Coupe des Nations de l’OFC (juin 2012) – 2ème de son groupe de qualification pour la Coupe du Monde 2014

Related posts

Comment