FedCalFoot > A la une > Joueur du mois - Equipe type > Miguel Kayara plébiscité

Miguel Kayara plébiscité

Article Les Nouvelles Calédoniennes, Stephen THIEBAULT – Joueur du mois Fédération Calédonienne de Football / LNC
cliquez-ici
Ce mois retrouvez l’équipe type de la Nation’s Cup OFC, et vous pourrez aussi voter pour votre meilleur joueur de la Sélection cagou (4 nominés à venir) PROCHAINEMENT
Miguel Kayara a eu droit à une standing ovation de la part de ses partenaires de la sélection calédonienne quand ils ont appris le résultat du vote du nouveau concours mis en place conjointement par Les Nouvelles calédoniennes et la Fédération de football. Il est et restera le premier « joueur du mois », élu avec 47% des suffrages. Une distinction honorifique qui récompense un milieu de terrain dont l’influence technique est essentielle au sein du club de Hienghène, le leader du championnat à la trêve.
« Je suis très content, je ne m’y attendais pas, reconnaissait le néo-international. Mais à travers moi, c’est toute l’équipe de Hienghène qui est récompensée. J’en profite au passage pour saluer tous mes partenaires de club. » Fraîchement débarqué dans l’équipe des Cagous, il raconte ses deux premières sélections. « Contre le Vanuatu, je crois que j’ai fait une bonne entrée, explique-t-il sans fausse modestie. Face à Tahiti (en match de poule), ce n’était pas évident parce qu’on jouait à neuf contre onze. Mais on a eu une très belle réaction. On devra tirer les enseignements de ce match pour la suite. »
De plus en plus ambitieux
Car lui et ses coéquipiers ne comptaient pas s’arrêter en si bon chemin : « C’est une fierté de représenter son pays, c’est pour cela que c’était important de se qualifier pour les demi-finales en battant les Samoans en marquant beaucoup de buts (9-0). On est restés concentrés en défense et on en avait profité pour travailler nos automatismes. La manière était très importante. »
La déception de la première défaite contre Tahiti en partie évacuée, lui et les Cagous ont su se reprendre pour finir le travail et continué d’avancer dans cette Coupe des Nations. « Peut importe qui on jouera au tour suivant, terminait Miguel. Avec ce qu’on a montré en seconde période, avec ce sentiment de révolte qui nous anime, on se dit qu’on peut battre n’importe qui. On ne devra pas se contenter de la demi-finale mais viser encore plus haut. »
Un état d’esprit qu’il partage avec l’ensemble de ses partenaires de la sélection, lesquels ont porté au plus haut les couleurs d’une formation dont la cote de sympathie aux îles Salomon n’a cessé de grimper au fil du tournoi. Et dont le principal fait d’arme restera, à n’en pas douter, cette formidable victoire face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale (2-0).
La dernière marche à gravir s’est avéré un peu haute, même si les champions tahitiens n’ont pas fait preuve de supériorité dans le jeu. Mais en football, la meilleure équipe ne s’impose pas toujours. Une leçon que les Cagous devront retenir à l’avenir.
L’EQUIPE TYPE

Related posts

Comment