FedCalFoot > A la une > Super Ligue J4 > Magenta, la force tranquille

Magenta, la force tranquille

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – F.B.
Site LNC
« Mon équipe n’avait pas fait ce qu’il fallait en première mi-temps, il y avait un non-match de notre part. »
Il y a eu deux matchs en un seul lors de la rencontre entre l’AS Magenta et le FC Gaitcha, samedi à Numa-Daly. Alors que Magenta s’avançait vers une tranquille victoire sur son adversaire du jour un carton rouge, juste avant la mi-temps, a tout changé. Pour un tacle les pieds en avant sous les yeux de l’arbitre, le défenseur Loic Wakanumune s’est fait exclure.
La mécanique magentaise s’est alors grippée et Gaitcha a pu refaire surface. Comme le confirme Alain Moizan, l’entraîneur magentais, « évidemment, quand on joue à dix, c’est plus compliqué. Et Gaitcha a fait ce qu’il fallait pour revenir dans le match, ils ont trouvé des solutions. »
Et pourtant, au vu des premières minutes de jeu, rien ne laissait présager une telle issue. Magenta avait jusque-là déroulé son football et laissé très peu d’espaces au champion sortant pour s’exprimer. Avec un bon quadrillage du terrain et une couverture défensive irréprochable, l’AS Magenta a su imposer son collectif et son rythme et mettre son adversaire sous l’éteignoir.
Menant rapidement un à zéro, grâce à un but de son avant-centre Michel Hmae à la 11e minute, elle a ensuite fait fructifier cet avantage grâce à un doublé de ce même joueur au quart d’heure de jeu. Avance entérinée par un doublé du milieu de terrain Olivier Dokunengo, puis un troisième but de Michel Hmae. Un doublé et un triplé plus tard, Magenta menait alors largement au score 5 à 2 à la demi-heure de jeu, Yoann Bako et Jim Ouka ayant réduit l’écart pour Gaitcha.
Révolte. Cette véritable démonstration, à la limite de la correction, a alors été interrompue par cette « fameuse » expulsion qui aura au moins eu le mérite de rééquilibrer les débats. A ce moment de la partie, comme le confie Daniel Toto, l’entraîneur de Gaïtcha, « mon équipe n’avait pas fait ce qu’il fallait, il y a eu un non-match de notre part. » Et on ne peut pas lui donner tort, au vu du score. Mais, Yoann Bako, le vif et mobile attaquant de Gaitcha, meilleur joueur de son équipe ce week-end, allait se charger de sonner la révolte.
Profitant de l’infériorité numérique de ses adversaires, il remettait ses partenaires dans le sens de la marche en inscrivant un doublé dans la foulée de l’expulsion. A 5 à 3 à la mi-temps, tout restait envisageable, et, sur les 45 minutes restantes, un nouveau match puvait débuter. Les hommes de Daniel Toto devaient tout de même faire mentir le vieil adage footballistique, pas toujours très pertinent, selon lequel « à dix on est meilleur qu’à onze. »
Coaching. Et, au retour des vestiaires, c’est bien ce qui s’est produit. Gaitcha a effectivement pris légèrement l’ascendant sur Magenta, ayant du mal à produire du jeu. Mais, à aucun moment, ils n’ont réellement pu être en position d’inverser la tendance, malgré le triplé tardif de Yoann Bako. Et, cela, Magenta le doit au coaching gagnant et à l’expérience d’Alain Moizan. En faisant sortir ses deux buteurs à la mi-temps pour densifier son milieu de terrain et jouer intelligemment « la montre », il a tenu son pari.
Magenta, s’est alors placé en position d’attente et a procédé par contre-attaques, parfois tranchantes. Devant prendre l’initiative du jeu, Gaitcha a bien tenté de les bousculer mais en vain, le jeu étant moins précis et se délitant progressivement. Au final, Magenta a tenu ses objectifs sur tous les plans et ne peut que se féliciter de cette rencontre. Bien entendu, en ayant battu un concurrent direct pour le titre, elle reste invaincue et se présente dans les meilleures conditions avant son match contre Lössi, mercredi. Mais elle a pu également faire tourner son effectif, préservant par exemple son buteur Bill Nicholls, en vue de la O’League, l’un des objectifs majeurs de la saison, qui approche désormais à grands pas.
Les résultats de la 4e journée
Dans les autres matchs de la journée, l’AGJP a remporté sa première victoire de la saison en écrasant Tiga Sport sur le score de 6 buts à 3. Hienghène de son côté continue de douter en ne faisant que match nul à domicile, sur le score de un but partout, face à l’AS Mont-Dore. Mercredi soir, Lössi avait battu Auteuil 4 buts à 3, confortant au passage sa place de leader du championnat.
Album Photos, Journée 5 – Photos : Alain Vartane et Romaric NEA
Facebook, cliquez ICI

Related posts

Comment