FedCalFoot > A la une > 1/16e de finale de la Coupe de Calédonie > L’AS Wetr s’en est sortie

L’AS Wetr s’en est sortie

Article les Nouvelles Calédoniennes
Si Wetr avance d’un cran, son adversaire du jour est promis, à plus long terme, à un bel avenir lui aussi.
Wetr-Auteuil. C’était l’affiche attendue de la première salve des seizièmes de finale de la Coupe de Calédonie, organisée ce week-end. Au bout d’une partie endiablée, d’un niveau supérieur à bon nombre de matches du championnat d’élite, c’est l’AS Wetr qui s’est qualifiée pour les huitièmes de finale, grâce à un but de Jospeh Millie avant d’attaquer le denier quart d’heure (2-1, 74e). Autant dire que le meilleur joueur du mois de juin (voir ci-dessous) a libéré les siens, tant Auteuil s’est montré valeureux.
Réalisme. Dans un Stade Numa-Daly bien garni et enflammé par une belle poignée de spectateurs en furie pour chacune des deux équipes, c’est la troupe de Ramon Djamali qui a d’abord pris les choses en main. L’ancien attaquant de la sélection est le premier à avoir obtenu une grosse occasion, se jetant pour tenter de catapulter un centre au fond des filets (12e), alors qu’il avait déjà mis la défense de Wetr en alerte par deux fois (4e, 8e).
Tandis que les pensionnaires de PHGT faisaient clairement vaciller leur supérieur hiérarchique, c’est l’équipe de Super Ligue qui a finalement ouvert le score grâce à Fabio Kela, qui profitait d’un bon décalage initial de Millie, côté droit (31e, 1-0). Juste avant, ce même Kela avait déjà buté sur un défenseur qui l’empêchait de marquer dans la cage désertée par le gardien d’Auteuil (28e), encore une fois au bout d’une contre attaque. Juste après, le show d’Anthony Ajapuhnya a débuté.
Sorti comme un fauve dans les pieds de l’avant-centre adverse, le portier de Wetr a majestueusement remporté son duel (33e), avant de s’imposer à nouveau en un contre un peu avant la pause (40e). « C’est dommage qu’on n’ait pas su mettre nos occasions au fond. On est tombé sur un très bon gardien, je n’ai rien à reprocher à mes joueurs. L’expérience de Wetr a fait la différence », a constaté Michel Teulume, le coach d’Auteuil.
Avenirs. Alors que le second acte est reparti sur le même ton, avec deux opportunités manquées côté Auteuil (52e, 53e), le challenger est finalement revenu à hauteur (57e, 1-1), récompensé de sa domination. Mais la troupe de Teulume a finalement cédé après un renvoi dans l’axe, catapulté en force des seize mètres par Millie. Ayant à plusieurs reprises – encore – manqué de réalisme (61e, 86e, 89e, 90e), Auteuil a clairement, dans la manière, justifié son bilan de sept victoires en autant de rencontre de championnat au deuxième étage. Et si cela perdure, difficile d’imaginer le FCA autre part que dans l’ascenseur en fin de saison.
« Je tire un coup de chapeau aux garçons, ils ont produit du très beau jeu, souriait Djamali, après coup. Mais on n’est encore loin de la Super Ligue, il ne faut pas qu’on se relâche en championnat. On va se servir de ce match pour progresser, continuer sur cette voie là. » La rencontre pourrait bien, aussi, s’avérer utile à Wetr.
« On les craignait depuis le début, ça a été très difficile. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas gagné, ça fait du bien, c’est le genre de match qui peut nous redonner de la confiance pour la suite », estime Pierre Lolohéa, capitaine de Wetr. Car les siens ont dominé, au terme d’un grand match, « une équipe qui va monter », dixit Manu Hemelsdael, le coach de Wetr. Vivement les retrouvailles.

Related posts

Comment