FedCalFoot > A la une > Sélection u20 > Pour un premier Mondial

Pour un premier Mondial

Six prétendants… Une seule place qualificative. L’enjeu de ses Qualifications océaniennes est simple, finir premier et se qualifier, ou voir se briser – une fois de plus – le rêve de participer à une première phase finale de Coupe du Monde FIFA.
Et ce n’est un secret pour personne, la non-participation de la Nouvelle-Zélande à ces Eliminatoires laisse la porte grande ouverte aux autres Pays de la Confédération Océanienne de Football (OFC). Reste que la bataille en sera d’autant plus disputée, l’absence des kiwis – qualifiés d’office en tant que Pays hôte du prochain Mondial U20 (2015) et qui dominent la zone Océanie à l’heure actuelle – offrant une chance exceptionnelle aux calédoniens comme aux différentes sélections engagées dans la course à la qualification.
Faux-pas. Mais dans ce type de configuration de compétition, à savoir un tournoi sous la forme d’un groupe à six où chacune des équipes s’affrontent une fois, la marge d’erreur est quasi nulle pour espérer sortir en tête du groupe et décrocher le fameux sésame. ” Chaque match sera une finale “, confie d’ailleurs Mathieu Delcroix, Sélectionneur U20 en duo avec Kamali Fitialeata. ” Notre marge de manœuvre, dans ce genre de compétition, est réduite et le groupe en a conscience “, poursuit le technicien.
” La rencontre contre le Vanuatu pour notre entame de tournoi sera certainement capitale “, lance quant à lui le coach Fitialeata. ” C’est ce qui va déterminer la suite de la compétition, car faire un bon résultat donnerait forcément confiance à tous “.
Même si une défaite lors de la première journée ne signifierait pas forcément être éliminé, il est certain que les formations qui feront un premier faux-pas en ouverture se mettront déjà en en position délicate pour aller chercher l’unique place qualificative de l’Oceania Football Confederation.
Pression. L’heure ne sera de toute façon pas aux calculs lors de ces Eliminatoires, avec des matchs qui vont s’enchaîner tous les deux jours pour la formation de Nouvelle-Calédonie, comme pour ses adversaires. Après avoir affronté le Vanuatu ce vendredi, quel que soit le résultat, il faudra aux cagous se remobiliser aussitôt ces 90 premières minutes terminées, pour se tourner directement vers le dimanche et une opposition difficile face aux Fiji.
Avant de voir arriver pratiquement dans la foulée les Salomon (mardi), puis la Papouasie Nouvelle-Guinée (jeudi), pour finir contre le “petit poucet” de la compétition les American Samoa dont il faudra malgré tout se méfier.
La pression devrait en tous les cas être de mise dans cette course au Mondial FIFA, mais celle-ci devra restée positive pour permettre aux cagous de produire pleinement leur jeu et jouer avec toutes leurs qualités. ” Les joueurs doivent se lâcher, tout donner et ne rien regretter…. Après on fera les comptes. Chaque rencontre doit être abordée comme un match de coupe, un match au couperet “, conclut Kamali Fitialeata.
Au-delà de l’aspect physique, puisqu’assurément la récupération des organismes entre les matchs sera aussi un élément clé, c’est donc également dans l’état d’esprit que les joueurs du caillou devront être très costauds. Car comme on a coutume de dire, l’enjeu ne doit pas tuer le jeu.
La Nouvelle-Calédonie, on l’espère, saura pour sa part mettre toutes les chances de son côté afin de décrocher la timbale… Enfin disons plutôt décrocher la lune, car au bout c’est le Mondial qui est en jeu, rien que ça.
Programme Sélection de Nouvelle-Calédonie (heure de Calédonie)
Vanuatu vs NC – Vendredi 23 mai, 16h00
Fiji vs NC – Dimanche 25 mai, 18h30
NC vs Salomon Islands – Mardi 27 mai, 16h00
Papua New Guinea vs NC – Jeudi 29 mai, 18h30
NC vs American Samoa – Samedi 31 mai, 13h30
Stade : ANZ Stadium, Suva
Toutes les rencontres seront à suivre en LIVE STREAMING et LIVE texte via le site de l’OCF / et relayées sur www.fedcalfoot.com et Groupes Fb “CaledoFoot” et “Fcf Foot”

Related posts

Comment