FedCalFoot > A la une > Super Ligue > L’ASMD fait chuter le leader – LNC

L’ASMD fait chuter le leader – LNC

Article Journal Les Nouvelles Calédoniennes – P.G.
Site LNC
Le but de Raphaël Oirémoin a mis fin à 387 minutes d’invincibilité de Rocky Nyikeine.
En mettant fin à l’invincibilté de son adversaire, le Mont-Dore a fait d’une pierre deux coups puisqu’il s’est également emparé du fauteuil de leader qu’occupait jusque-là Magenta. Malgré une différence générale de buts moindre (+ 3 contre + 8) car comme depuis toujours dans le championnat de Calédonie, c’est le goal average particulier qui prime entre deux équipes à égalité de points.
Et cette victoire de samedi après-midi, à l’occasion de la cinquième journée de Super Ligue, les Mondoriens ne l’ont pas volé tant ils ont montré de l’envie, de la volonté et du talent. Face à des Nouméens amorphes et incapables de hausser le niveau de leur jeu. Finalement, la meilleure équipe l’a emporté.
Sauvetage. Après un sauvetage sur sa ligne de Romain Painbéni qui a empêché Jean-Xavier Wakanumuné d’ouvrir le score de la tête (12e), le Mont-Dore ouvrait logiquement la marque à l’approche de l’heure de jeu. Sur un centre venu de la droite, Raphaël Oirémoin, seul au deuxième poteau marquait en force (0-1 27e). Un but qui mettait fin à 387 minutes d’invincibilité de Rocky Nyikine.
Cinq minutes plus tard, Thomas Schmidt sortait un coup franc tendu de Jérémie Dokunengo d’une belle claquette (32e). Mais le jeune gardien mondorien ne pouvait rien sur l’égalisation de Joris Gorendiawé qui reprenait de la tête un coup franc distillé par Michel Hmaé (1-1, 40e).
« Au milieu du terrain on était trop bas. A la mi-temps, j’ai demandé de jouer beaucoup plus haut. Cela n’a pas été fait. Dans ce secteur du jeu, on a vu des garçons hors du coup. Or, le milieu de terrain c’est habituellement notre point fort. En football, il n’y a pas de secret, si vous n’êtes pas le plus fort au milieu du terrain, vous ne pouvez pas gagner un match », a regretté Alain Moizan après la défaite de son équipe.
Mental. En seconde période, son équipe a encaissé un deuxième but, peu après l’heure de jeu, Jackyno Maou lobant Nyikeine un peu trop avancé (1-2, 65e). « Le Mont-Dore a su exploiter ses deux occasions et notamment ce deuxième très beau but. C’est toujours embêtant de perdre, quel que soit l’adversaire. L’objectif pour nous, c’est d’être champion. C’est un très mauvais résultat », a poursuivi l’entraîneur de Magenta.
« On a beaucoup travaillé durant toute la semaine, mais on s’est aussi parlé en se regardant dans les yeux pour remettre tout à plat. On n’a pas les meilleurs joueurs ni la meilleure équipe. Avec de la volonté, de l’abnégation et du travail on arrive à produire des matches comme celui d’aujourd’hui (samedi). Mais il ne faut pas s’arrêter et se dire que c’est arrivé parce qu’on a battu Magenta. Ce n’est qu’une étape. Il faut continuer à travailler et essayer de reproduire les mêmes prestations que celle-là », analysé Stéphane Drahusak.
« La victoire s’est jouée au mental. On avait une revanche à prendre sur tout le monde et surtout sur nous-mêmes après le non-match de la semaine dernière face à Tiga. De la première à la dernière minute, l’état d’esprit était présent. Il faut perséverer. Et à la fin, même si on ne finit pas champion, on va embêter beaucoup d’équipes », a conclu l’entraîneur adjoint de l’ASMD.
MAGENTA – MONT-DORE 1-2
A Boulari, Stade Victorin-Boéwa, AS Mont-Dore bat AS Magenta 2 à 1 (1-1).
Arbitre : Eddy Theain-Boanouma.
Buts : Gorendiawé (40e) pour Magenta ; Oirémoin (27e), Maou (65e) pour Mont-Dore.
Avertissements : L. Wakanumuné (58e) à Magenta ; Tokotoko (43e), Wamytan (68e), Maou (72e), Oirémoin (90e+2), Malakai (90e+2) au Mont-Dore.
AS MAGENTA : R. Nyikeine – Read, J-P Wakanumuné, Lo. Wakanumuné, J. Dokunengo – J-X Wakanumuné, Kaudré (cap., Makalu 74e), Wawahala (Hmaen 61e), Poatinda, Gorendiawé (Xalite 61e) – Hmaé. Entraîneur : Alain Moizan.
AS MONT-DORE : Schmidt – Sawa, Vakié, Bessières (cap.), Wamytan – Tokotoko, Bob, Painbéni, Décoiré (Malakai 83e) – Maou (Xéwé-Lamo 90e), R. Oirémoin. Entraîneur : Harold Oirémoin.
GAÏTCHA – NE DREHU 8-1
A Boulari, stade Victorin-Boéwa, Gaïtcha FCN bat SC Ne Drehu 8 à 1 (4-0).
Arbitre : Charles Iékawé.
Buts : J-L Toto (1re), E. Béaruné (6e, 86e), P. Wajoka (41e, 84e), P. Nyikeine (44e), J-P Saïko (46e, 69e) pour Gaïtcha ; Céxome (75e s.p.) pour Ne Drehu.
Avertissements : J-L Toto (24e) à Gaïtcha.
Expuslions : J-P Saïko (90e+3), E. Béaruné (90e+5) à Gaïtcha ; Akon (90e+5) à Ne Drehu.
GAÏTCHA : Wazizi – J-P Ausu, P. Nyikeine, Wadenges, G. Béaruné – E. Béaruné, J-L Toto (Ouka 67e), P. Wajoka (cap.), P. Drawilo (Siapo 77e), Bako (N. Ausu 75e) – J-P Saïko. Entraîneur : Adrien Ausu.
NE DREHU : Wahéo – Akon, Sio, Hnasson, Magulu – Céxome (cap.), Trupit, Kamadrane (J-Ch. Wahnyamalla 67e), M. Xalite, J. Hné (Cilako 77e) – Kobi (Kokone 52e). Entraîneur : Pierrot Hné.
AS LÖSSI – AS WETR 2-1
A Boulari, Stade Victorin-Boéwa, AS Lössi bat AS Wetr 2 à 1 (1-0).
Arbitre : Marius Gaicoin.
Buts : Haeko (25e, 52e) pour Lössi ; Millie (46e) pour Wetr.
Avertissements : Ranchain (35e), Wamowe (89e) à Lössi.
AS LÖSSI : M. Hné – W. Saïko, B. Hmaloko, Forest, J-Marie Hmaloko – Wamowe, Ranchain (Kauma 62e), Hoko, L. Wahnyamalla (cap., J-Marc Hmaloko 81e), J-J Wahnyamalla (Wahnawe 75e) – Haeko. Entraîneur : Thierry Sardo.
AS WETR : Haocas – Taxier, Jiané, Lapacas, Wanahin – Capelle, Haudra, Y. Nyipie, Lancette (Kéla 69e) – J. Mandaoué, Millie (E. Nyipie 90e+1). Entraîneur : Manu Hemelsdael.
Thio vainqueur à Koné
Après avoir mené 2 à 0 à la pause, buts d’Arnaud Doui et Luther Wakanumuné, Thio Sports, en villégaiture à Koné, s’est imposé 4 à 1 face à l’AS Grand Nord. Après la réduction du score de Jean-Frédéric Bouanaoué (2-1), l’équipe de Koumac a encaissé deux autres buts, œuvres de Willy Haeweng et d’Arsène Boawé. C’est la deuxième victoire de Thio et la deuxième défaite de l’ASGN.
Hienghène en échec à Lifou
En rendant visite à Qanono sur le terrain de Hnassé à Lifou, Hienghène Sport et son attaque canon n’ont pas fait mieux que les deux précédents visiteurs. Magenta et Lössi s’étaient déjà cassé les dents sur la défense de l’équipe drehu. C’est le troisième match nul, en autant de sorties, obtenu par Qanono dont la défense n’a pas encaissé le moindre but.

Related posts

Comment