FedCalFoot > A la une > Futsal - Coupe > Une finale… Olympique VIDEO

Une finale… Olympique VIDEO

« CALEDOFOOT N°17 – VIDEO FCF
Finale Coupe de Calédonie Futsal 2012

CaledoFoot n°17, cliquez-ici
Article  » Les Nouvelles Calédoniennes « 
Stephen THIEBAULT – Article LNCSite LNC
Et comme lors de la finale du Challenge, l’Olympique a battu Houaïlou pour s’adjuger la Coupe de Calédonie au terme d’une rencontre de haut niveau (2-1).
La saison 2012 restera forcément gravée dans les archives du club et la mémoire des dirigeants de l’Olympique Futsal de Nouméa. Alors qu’elle n’avait jamais reporté le moindre titre, la formation entraînée par William Bret en a soulevé deux cette année. Mais il y a fort à parier que la Coupe de Calédonie, obtenue de haute lutte face à Houaïlou samedi (2-1), aura une place à part dans le cœur d’une équipe qui avait décroché en mars le Challenge, déjà devant les valeureux joueurs de la Côte Est (4-2). L’ESH qui n’a donc pas réussi à réaliser le premier doublé de l’histoire, mais qui, en décrochant un troisième titre de champion consécutif, a prouvé qu’elle était bien la meilleure actuellement sur le Caillou.
« On savait que ça serait serré, commentait le gardien et entraîneur de Houaïlou, Steeve Laigle. C’était une belle finale, il ne nous a pas manqué grand-chose car on a bien joué. Mais l’Olympique n’a pas volé sa victoire aujourd’hui (samedi). Pour nous, ça reste une très belle saison et le vice-champion a prouvé sa valeur en gagnant cette Coupe de Calédonie. »
Résistance. Du côté de l’Olympique, le capitaine Ronan Euzen ne manquait pas également de « féliciter Houaïlou. On s’est partagé les titres cette saison. » Et le gardien de l’ON d’expliquer que leur « organisation défensive a peut-être fait la différence. On a été impliqués comme jamais à ce niveau-là, bravo aux joueurs. Je ne réalise pas trop encore… Je crois que ce titre est mérité sur l’ensemble saison par rapport à tout le travail qui a été fait par le staff technique. »
Comme à son habitude, Houaïlou démarrait doucement la rencontre et les premières occasions étaient à mettre au crédit des « Bleu et Blanc ». Steeve Laigle s’illustraient sur des tirs d’Éric Aihuliwa (6e) et Ludovic Boit (7e). Mais l’ESH faisait le dos rond et allait placer un contre de toute beauté pour ouvrir le score. Lancé dans la profondeur côté gauche, Mainon Kaouwi ne manquait pas l’occasion de tromper le portier de l’Olympique (1-0, 10e). Dans la foulée, Guillman Pourouda était à l’a conclusion d’une action qui obligeait Ronan Euzen à boxer le ballon pour éviter le pire.
Venait ensuite le tour du gardien de la Côte Est de briller. Après un premier tir, il s’interposait coup sur coup devant Vincent Mailhol puis Éric Aihuliwa (12e). La finale était enfin lancée et elle n’allait cesser de gagner en intensité. Kaiel Pourouoro (15e) et Landry Parawi faisaient briller le capitaine de l’Olympique qui maintenaient ses partenaires dans la partie. Une résistance qui allait être récompensée juste avant la mi-temps quand Vincent Mailhol égalisait enfin (1-1, 18e).
Doublé. En seconde période, Éric Aihuliwa (25e), puis Landry Parawi (27e) auraient pu donner l’avantage à leur équipe, mais les gardiens de buts restaient vigilants. Puis venait le tournant du match. Vincent Mailhol partait côté droit, slalomait dans la défense et s’excentrait à gauche avant de venir loger le ballon au ras du poteau (1-2, 27e). Un doublé qui allait s’avérer décisif, Houaïlou ne parvenant pas à revenir à la hauteur de l’Olympique malgré toute la volonté déployée par les coéquipiers du capitaine de l’ESH Kaiel Pourouoro, excellent samedi.
« Les deux équipes étaient très proches l’une de l’autre, ce fut un très gros match, comme d’habitude entre l’Olympique et Houaïlou, terminait l’entraîneur de Nouméa, William Bret. Ça restera forcément la plus belle saison depuis la création du club. La différence s’est faite sur notre force défensive. »
ES HOUAÏLOU – OLYMPIQUE 1-2
A Poindimié (halle des sports), Olympique Futsal Nouméa bat Étoile Sportive Houaïlou 2-1 (1-1). 250 spectateurs environ. Buts : pour l’Olympique, Vincent Mailhol (18e, 27e) ; pour Houaïlou, Kaouwi (10e).
Avertissements : à l’Olympique, Lefevre (26e) ; à Houaïlou, Pourouda (37e). Expulsion à Houaïlou de Pourouda (37e).
ES HOUAÏLOU : Laigle (gardien) – K. Pourouoro (cap.), L. Pourouoro, Poedi, Kaouwi, puis L. Parawi, Koea, L. Parawi, Pourouda, Mackam, Aimor, Neporoze. Entraîneur : Steeve Laigle.
OLYMPIQUE : Euzen (gardien ; cap.) – Boit, Lefevre, Aihuliwa, Ben Ameur, puis Mailhol, Eyrin, Dagorn, Hama, Trolliard, Paulet, Ezcurra. Entraîneur : William Bret.

Related posts

Comment