Hienghène enchaîne

Résultat des match sur LIFOU, hier jeudi – Journée 8 SL
AS KIRIKITR vs THIO SPORTS : 2 – 2
SC NE DREHU vs HIENGHENE SPORT : 1 – 1
Et pourtant ce fut loin d’être une partie de plaisir pour les nordistes, en cette rencontre de la 8ème journée de Super Ligue. Les vainqueurs de la Coupe de Calédonie 2013 auront en effet souffert face à une formation de Wetr bien en place. Voués se battre pour le maintien, les joueurs de Casimir Hnawange peuvent quant à eux nourrir de profonds regrets, tant ils ont longtemps cru être en mesure de créer la sensation du jour.
Car pour sa première apparition à la tête de l’équipe de Hienghène, Félix Tagawa – l’ancien sélectionneur de la Sélection calédonienne de Beach Soccer entre autre qui succède donc à Christian Malod – se sera fait quelques frayeurs sur le banc, dans un match pourtant totalement dominé par les siens durant la première demi-heure de jeu.
Paradoxalement, au vue des trente premières minutes et de ce véritable attaque-défense auquel les spectateurs de Numa Daly pouvaient assister, on pouvait logiquement se dire que le plus dur pour les nordistes serait bien d’ouvrir la marque… Pour pouvoir ensuite dérouler. Il en aura été tout autre.
Paradoxes. Après une succession de ratés devant les cages de l’excellent Anthony Ajapuhnya, dans un début de match maîtrisé de bout en bout par Hienghène mais dont on ne compte même plus les actions mal conclues, c’est finalement Bertrand Kai qui comme à sa bonne habitude allait montrer la voie à suivre à ses partenaires, alors que deux minutes avant Wetr avait touché la barre sur un tir excentré de son latéral gauche Edouard Wenahin (31’).
La logique du début de match était finalement respectée, Kai étant à la conclusion d’un beau mouvement à trois initié par Miguel Kayara, ce dernier trouvant dans le dos de la défense Iamel Kabeu décalé côté droit et dont la remise en une touche trouvait parfaitement le buteur calédonien au point de pénalty. L’homme en forme côté nordiste ne se faisait pas prier pour (enfin) débloquer la situation (0-1, 33’). La domination outrageuse de Hienghène Sport était ainsi récompensée.
Mais étrangement cette ouverture du score allait libérer l’AS Wetr, à contrario d’une équipe nordiste qui allait d’un coup d’un seul perdre le fil de la rencontre, passant d’un jeu tout en mouvement à un jeu statique. Une aubaine pour Wetr qui allait égaliser pratiquement dans la foulée, Faby Demene profitant d’une belle passe signée Jordan Mandaoué pour se retrouver seul dans la surface et venir tromper un Philippe Kalène abandonné par sa défense (1-1, 37’).
Rouge. Les débats seront ensuite équilibrés, avec des opportunités des deux côtés et une équipe de Wetr de plus en plus déterminée à créer la surprise. D’autant que Hienghène ne semblait pas en mesure de trouver son second souffle, sautant trop souvent les lignes du milieu et ne parvenant plus à trouver les espaces. C’était sans compter sur ce fait de jeu de la 70ème minute, qui viendra plomber la fin de rencontre de l’AS Wetr.
Irréprochable jusqu’alors dans l’entrejeu, le capitaine Mickaël Tiaou retrouvait la défense centrale suite à un changement de joueur. Sur l’action qui suivait, Tiaou taclait illicitement Bertrand Kai qui partait au but. Le jaune était mérité, seulement c’était le deuxième pour le capitaine des ‘bleus’. Il reste alors vingt minutes à jouer et voilà Wetr en infériorité numérique.
A dix contre onze, Hienghène Sport va logiquement mettre la pression pour aller chercher la victoire. Sur une double occasion énorme, Fabiano Dahite avait la balle du 2-1 au bout des pieds, mais Ajapuhnya était en état de grâce (75’). Le portier des ‘Bleu’ ne fera que retarder l’échéance. Bien servi par Miguel Kayara, auteur d’un petit numéro dans la surface et qui mystifiait son défenseur, Bertand Kai allait une nouvelle fois enfiler le costume du sauveur en fusillant le portier adverse aux six mètres (1-2, 81’).
C’était fini pour Wetr qui venait de laisser passer sa chance. Dans les arrêts de jeu, Dahite viendra définitivement sceller le score après un magnifique renversement de jeu dans la profondeur signé l’inévitable Kai, auteur d’un nouveau doublé et d’une nouvelle passe décisive (1-3, 90+1).
Hienghène assure donc l’essentiel dans la difficulté, signant son retour en forme. Les nordistes retrouvent ainsi le haut du classement, bien plus en adéquation avec leurs ambitions.
AS WETR – HIENGHENE SPORT: 1 – 3
Stade Numa Daly – 1200 spectateurs
Arbitres de la rencontre : David Hne (centre) – David Moindou et Thui Gouiran (Assistants)
Buts pour Wetr : Faby demene (37’)
Buts pour Hienghène : Bertrand Kai (33’ et 81’) – Fabiano Dahite (90’+1)
Exclusion : pour Wetr, Mickaël Tiaou (70’, deuxième jaune)
AS WETR : Anthony Ajapuhnya – Nicolas Luepak, Edouard Wenahin, Jean-Claude Xenie, Jean Walone – Vacinthe Wateou, Jordan Mandaoué, Mickaël Tiaou (cap.), Yohan Idrele, Joseph Milie – Faby Demene / Remplaçants : Rodrigue Wajanije, Eric Nyipie, Yorik Nyipie, Romaric Walone, Léon Sakilia. Entraîneur : Casimir Hnawange – Système : 4-5-1.
HIENGHENE SPORT : Philippe Kalène – Jordan Dinet, William Yentao, Loïc Tidjite, Clifton Kanva – Miguel Kayara, Iamel Kabeu, Yohann Mercier – Roy Kayara, Fabiano Dahite, Bertrand Kai (cap.) / Remplaçants : Jean-Christophe Dinet, Anthony Kai, Jean-Christophe Pouahili, Sylvio Thoubene, Marcelino Teouei. Entraîneur : Félix Tagawa – Système : 4-3-3.
REACTIONS
Emmanuel Hemelsdael – Entraîneur adjoint AS Wetr : « Bien sûr on a des regrets. Après au bout de trente minutes on peut en prendre quatre il n’y a rien à dire, on n’était pas en place. Et puis leur but nous a libérés, on s’est mis à jouer et eux se sont mis à douter… Mais au final c’est encore une défaite. Il faudrait peut-être que ce soit un peu moins bien quand on analyse le match, mais qu’on obtienne la victoire au bout car on n’avance pas. Bien évidemment que l’on se doit de produire du jeu, mais preuve en est qu’actuellement ça ne suffit pas. En plus on finit à neuf sur une grosse faute non signalée par l’arbitrage, mais bon je ne vais pas m’attarder là-dessus. L’équipe va s’accrocher. »
Félix Tagawa – Entraîneur Hienghène Sport : « Après l’expulsion on a davantage pris la largeur, ce que l’on avait travaillé durant la semaine. C’était ce qu’il fallait faire, profiter de la largeur et solliciter les intervalles, face à une équipe de Wetr bien en place et avec des joueurs techniques, avec de bons jeunes. Il faut retenir la victoire, comme toujours on retient les succès, et les défaites il faut essayer de vite les évacuer. Bien sûr on retient les quatre points. Je tire un gros coup de chapeau aux joueurs, surtout à cette heure-là ce n’est pas évident avec la chaleur. Félicitons aussi l’équipe de Wetr qui a fait une bonne prestation. De notre côté, je suis content de l’état d’esprit et on espère forcément que ça ne s’arrête pas là.
L’AGJP REAGIT, THIO S’ENLISE
Surpris en début de match, Thio ne fait assurément pas la bonne opération de la journée dans l’optique du maintien. De son côté, l’AGJP glane quatre points cruciaux face à un concurrent direct dans le bas du classement.
Dès la troisième minute, le capitaine Samson Malo – très actif ce samedi – trouvait la faille sur un coup excentré qui ne trouvait personne dans la surface, pour venir se loger dans les filets de Nathanael Tanghmelen (1-0, 3’). Au quart d’heure de jeu, les maréens doublaient la mise par leur buteur Antoine Roine, ce dernier profitant d’une belle percée dans l’axe de Daniel Roine (2-0, 15’).
Difficile pour l’équipe de la côté Est, pas bien entré dans sa rencontre, mais qui va finalement réduire le score à l’heure de jeu d’une tête plongeante signée Jacques Tokio, en embuscade dans les six mètres (2-1, 60’).
Thio Sport, qui va pourtant finir les vingt dernières minutes à dix contre onze, va ensuite pousser en en fin de match pour tenter d’égaliser. Mais plus rien ne sera marquer, malgré une énorme occasion de Thio dans les arrêts de jeu.
Un coup dur pour Jaerson Haeweng et les siens qui s’engluent dans le bas de tableau. La course au maintien ne fait que commencer.

Comment