FedCalFoot > NEWS > Coupe du Monde FIFA 2018 > Ces ‘BLEUS’ nous font REVER / Coupe du Monde de la FIFA 2018

Ces ‘BLEUS’ nous font REVER / Coupe du Monde de la FIFA 2018

Au terme d’un match haletant, ‘les Bleus’ sont venus à bout d’une belle équipe de la Belgique, grâce un but sur corner de Samuel Umtiti à la 51ème minute de jeu (1-0).

Des Champs Elysées – bondés de monde juste après le coup de sifflet final – jusqu’à la baie des Citrons – ici à Nouméa – c’est toute la France et les Outre-Mer qui se sont unis derrière l’Equipe de France, rêvant tous désormais d’une deuxième étoile.  

 

LES BLEUS SUR LE TOIT DU MONDE ?

Trois finales atteintes lors des six dernières éditions de la Coupe du Monde de la FIFA, en comptant celle désormais acquise ce matin (mercredi) lors de ce mondial russe… Grandiose.

On peut se le dire – si certains en doutaient encore – le football français nous aura clairement fait vibrer ces vingt dernières années, et cette demi-finale face à la Belgique restera parmi ces plus grands moment vécus derrière l’Equipe de France.

L’objectif maintenant sera d’aller décrocher une seconde étoile, après un sacre de ‘France 98’ forcément inoubliable, parmi lequel figurait un certain Christian Karembeu.

Le moment sera donc venu lundi matin – coup d’envoi 2h00 (heure de Calédonie) – de vivre une nouvelle finale de Mondial et de nouveaux grands moments d’émotion, en espérant voir la bande à Hugo Lloris suivre les pas victorieux de la génération Zidane.

 

LA FRANCE A MARQUE, PUIS A FAIT BLOC.

Côté match, la bataille tactique aura fait rage entre les deux Sélectionneurs Didier Deschamps et Roberto Martinez, là où après avoir ouvert le score en début de seconde période, les ‘Bleus’ auront fait bloc-bas contre une attaque de la Belgique toujours menaçante, parfois même virevoltante à l’image d’un Eden Hazard intenable toute la rencontre.

Mais à l’expérience, au forceps et au mental, au talent également, Matuidi et les siens auront fait front, procédant en contres et restant solides derrière notamment dans le jeu aérien… S’appuyant sur un milieu de terrain énorme (Matuidi – Kanté – Pogba), s’en remettant aussi quand il le fallait à un capitaine et gardien de but – Hugo Lloris – encore une fois impressionnant et décisif.

En contre-attaques d’ailleurs, la France aurait dû tuer le match, mais qu’à cela ne tienne… La fête continue.

Les calédoniens attendent maintenant de savoir qui sera le futur adversaire des bleus, avant une finale de lundi nuit qui promet – quoiqu’il arrive – de nous faire encore frémir.

Image : FFF

 

Related posts

Comment