FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Des points qui valent déjà chers

Des points qui valent déjà chers

La course finale est belle et bien lancée dans le championnat élite calédonien, en haut du classement – dans l’optique du titre de Champion de Calédonie 2016 – comme en bas, où rien n’est encore joué pour le maintien. Le suspense devrait battre son plein.

Poindimié (à gauche) et l'USC (à droite) se lancent dans une course au maintien au cours de laquelle chaque match pourrait être comme une finale. Photos : Romaric NEA et Alain VARTANE
Poindimié (à gauche) et l’USC (à droite) se lancent dans une course au maintien au cours de laquelle chaque match pourrait être comme une finale. Photos : Romaric NEA et Alain VARTANE

UN TRIO QUI NE SE LACHE PLUS.
Hienghène, Lössi, Magenta… C’est un peu le « trio magique » en cette saison 2016 de Super Ligue, les trois équipes annoncées comme favorites au titre – en avant saison – n’ayant pas déçues, assumant leur statut, jusqu’à présent en tout cas.

C’est bien simple, depuis le samedi 18 juin – et des matchs en retard de la 6ème journée disputés par l’ASL et l’ASM – ces trois formations mènent la danse en Super Ligue, sans se quitter d’un pas.

Chacun des trois clubs s’est tour à tour installé dans le fauteuil de leader, Hienghène ayant repris les commandes lors de la 18ème journée (avec un match en plus au compteur).

En clair, tous les points vaudront de l’or en cette fin d’année, dans une course au titre qui promet. Ce samedi – que ce soit Lössi face à Wetr (samedi à Numa Daly, 13h), Hienghène face à Tiga (samedi à Numa Daly, 15h), ou encore Magenta face à Poindimié (samedi à Numa Daly, 17h) – les trois premiers n’ont pas vraiment le droit à l’erreur, sous peine de perdre une petite longueur d’avance qui pourrait coûter le titre. Suspense garanti donc, d’autant que derrière certains pourraient bien venir se mêler à la bataille.

LES PROMUS PEUVENT Y CROIRE.
Si le sprint final pour remporter la Super Ligue 2016 s’annonce palpitant, il devrait en être de même dans la lutte pour le maintien, même si les calculs sont un peu plus complexes, au vue du classement et au vue surtout des matchs en moins de certaines équipes.

Cinq formations sont pleinement concernées par l’opération « survie dans l’élite », trois d’entre elles restant sous la menace d’un retour en force des deux premiers relégables actuels, l’USC et Poindimié. A noter d’ailleurs que pour le moment les trois promus ferment la marche au classement.

Avec 27 points mais seulement 15 matchs joués, le Racing semble en mesure d’aller chercher son maintien, Bélep Mont-Dore et Gaïtcha n’étant respectivement qu’à 7 et 8 longueurs pour deux rencontres en plus disputées. Tiga reste également dans la ligne de mire des nordistes, même si l’écart est encore large (dix points).

A deux points de Poindimié pour un match en plus joué, cela s’annonce difficile pour l’USC… Mais pas impossible, notamment parce que les nouméens prouvent à chaque sortie que leur acclimatation parmi l’élite semble actée.

En revanche, Kunié semble déjà condamné, malgré un premier succès surprise obtenu il y a dix jours – à Maré face à l’Horizon – venant enfin récompenser les nombreux efforts des joueurs de l’Ile des Pins.

Là encore les rencontres de ce week-end seront capitales pour la suite, car tout reste à faire… De quoi régaler le public calédonien.

Lössi, Magenta et Hienghène gardent pour l’instant la tête de la Super Ligue – Photo : Romaric NEA et Alain VARTANE

trio-tete programme-j19

Related posts

Comment