FedCalFoot > A la une > u17 > DOMINIQUE WACALIE PREND LES RENES / Coupe du Monde U17 (Inde, 6-28 octobre)

DOMINIQUE WACALIE PREND LES RENES / Coupe du Monde U17 (Inde, 6-28 octobre)

PHOTOS : FCF

C’est une décision importante qui vient d’être prise par l’équipe dirigeante de la Fédération Calédonienne de Football, en vue de la première participation de la Nouvelle-Calédonie à un Mondial FIFA… Ce sera du côté de l’Inde, en octobre prochain, pour la Coupe du Monde U17.

DOMINIQUE WACALIE vient ainsi d’être nommé Sélectionneur de l’Equipe des 17 ans de Calédonie. Son ‘mandat’ pour le Mondial vient de débuter. Celui qui est aussi le Directeur Technique de la FCF a déjà pris en main le groupe – depuis lundi matin précisément – pour un premier regroupement de deux semaines qui a lancé la préparation. MICHEL CLARQUE – à sa propre demande, suivie par le Conseil Fédéral dont il fait également partie – passe Manager de la Sélection U17 pour la compétition.

Un temps envisagée, la piste menant vers un coach de métropole n’a finalement pas été retenue.

ENTRETIEN exclusif FECALFOOT, avec DOMINIQUE WACALIE.

 

Fedcalfoot : Dominique, tu viens d’apprendre fin de semaine dernière ta nomination à la tête de la Sélection U17 pour ce Mondial FIFA U17, dans quel état d’esprit es-tu ?

Dominique Wacalie : C’est avant tout une prise de conscience qui m’anime… Une prise de conscience par rapport à ce qui nous attend en Inde, pour cette Coupe du Monde FIFA U17, qui sera un moment historique pour le football calédonien. Notre priorité pour l’instant est de mettre en place le cadre de travail, identifier le climat dans lequel le groupe se retrouve, savoir où en sont réellement les joueurs au niveau de l’état d’esprit… La prise de conscience réelle de ce que l’on va vivre ensemble, c’est primordial. Il ne faut surtout pas être surpris, car on jouera dans une autre dimension, avec tout ce qui se passe sur et en dehors du terrain.

 

Fedcalfoot : Travailler l’état d’esprit et le mental sera donc l’une des priorités pour l’équipe…

D.W. : On doit avoir des repères pour progresser d’ici octobre… Et psychologiquement on veut amener les joueurs à être vraiment acteurs et non spectateurs, même face à de futures stars mondiales du football. On fera tout pour les mettre dans un climat de compétition. Participer, personnellement je n’aime pas trop ce mot, enfin pas à ce niveau. On ira là-bas avec nos ambitions, pour être compétitifs et faire les meilleurs résultats possibles, en ayant conscience du niveau auquel on devra faire face forcément.

 

Fedcalfoot : Tu le disais, ce sera un moment historique pour le football cagou. Comment comptes-tu mener la préparation, afin de permettre à l’équipe calédonienne d’être à la hauteur de cet évènement planétaire ?

D.W. : Encore un fois, on se doit de mettre en place un cadre de travail rigoureux, avec un staff de qualité pour répondre au maximum aux besoins et aux attentes des joueurs. Les directives doivent être claires pour avancer. Michel Clarque sera là aussi dans le rôle de Manager, c’est aussi dans la continuité de leur qualification à Tahiti. On a entamé la préparation lundi, pour moi ça y est c’est parti. On commence à regarder des matchs de haut niveau océanien, la Sélection A de Calédonie notamment. Je suis déjà dans l’idée de leur montrer que le football, à un certain niveau, ce ne sont que des détails. Qu’ils le visualisent et le comprennent, c’est important. On se doit d’être exigeant, sinon ça sera plus que très compliqué.

 

Fedcalfoot : Au niveau de la programmation – sur la préparation – comment concrètement cela va se traduire ?

D.W. : La Fédération a validé deux stages de préparation à l’étranger, l’un en Nouvelle-Zélande et l’autre en Australie. L’équipe jouera à chaque fois deux équipes, en matchs aller-retour, soit huit rencontres internationales au total, avec quatre matches par stage. A Auckland, on affrontera notamment deux fois les U17  ‘All Whites’, avec une équipe pour eux qui sera remaniée et mixée avec certains U18, de quoi apporter encore plus d’impacts. On en a besoin. En Australie, on partira à peu près sur la même chose. Disputer des matchs internationaux de préparation c’est indispensable. J’ai demandé aussi un ultime match international à domicile, devant notre public et juste avant le départ, pour faire le plein d’énergie.

 

‘ C’est sûr en face, on aura le futur joueur de Barcelone ou du Real Madrid… Mais on ne doit pas jouer en étant impressionné, au contraire on doit prendre du plaisir…’

 

Fedcalfoot : En termes de mise en place tactique, tu as déjà les grandes lignes de travail sur lesquelles vous allez vous orienter ?

D.W. : Déjà on travaille sur l’individu, sur le rôle de l’individu dans le collectif, ensuite on rentrera pleinement dans le collectif pour une animation défensive et une animation offensive, des animations qui correspondent à un projet de jeu… De cela ressortira la philosophie de jeu des 17 ans. J’ai déjà mes idées, on en discute et on en discutera avec le staff, mais pour le moment on se concentre sur les premières bases. En tout cas, notre philosophie s’orientera vers un bloc défensif compact, de la rigueur, de la discipline… Et devant ou dans la construction, on devra montrer notre vrai football, avec un style de jeu qui nous est propre, plein de spontanéité, de la vitesse vers l’avant. Il faut jouer avec nos valeurs, mais dans la rigueur. On a des qualités à montrer, peut-être différentes.

C’est sûr en face, on aura le futur joueur de Barcelone ou du Real Madrid… Mais on ne doit pas jouer en étant impressionné, au contraire on doit prendre du plaisir pour pouvoir dire plus tard : ‘ j’ai joué contre un tel quand j’étais jeune, et il n’était pas passé une fois ‘. Voilà l’état d’esprit que l’on veut amener durant cette Coupe du Monde U17

 

‘Ce sera une grande fierté pour chacun de nous, de représenter ce petit bout de caillou à l’échelle mondiale. C’est tellement fort pour le Pays.’

 

Fedcalfoot : Alors justement Dominique, qu’est-ce que cela représentera pour toi, de pouvoir amener les couleurs de la Calédonie sur le devant de la scène mondiale, en Inde, le deuxième plus grand pays du monde ?

D.W. : Ce sera une grande fierté pour chacun de nous, de représenter ce ‘petit bout de caillou’ à l’échelle mondiale. C’est tellement fort pour le Pays. Je dis aux joueurs, depuis le début de semaine, qu’il faut et faudra profiter de tous ces moments uniques… Une Coupe du Monde FIFA, ça ne se jouera qu’une fois dans notre vie. L’opportunité qui nous est donnée est immense, même pour moi, j’en ai conscience… Jouer dans des stades énormes, être vu et regardé de par le monde. C’est une belle photographie de la Nouvelle-Calédonie qu’il faudra donner là-bas en Inde.

 

EN PHOTO : Dominique Wacalie sera le Sélectionneur U17 de la Nouvelle-Calédonie pour la prochaine Coupe du Monde FIFA de la catégorie, en Inde… Michel Clarque en sera le Manager général.

 

Related posts

Comment