FedCalFoot > NEWS > Sélection u20 > LA DECEPTION EST GRANDE / Qualifications OFC – Coupe du Monde U20

LA DECEPTION EST GRANDE / Qualifications OFC – Coupe du Monde U20

Passé tout proche d’une qualification au Mondial U20 de la FIFA 2019 – qui se jouera en Pologne l’an prochain – après avoir été battu de justesse par la Nouvelle-Zélande ce jeudi (1-2), la désillusion est forcément de mise côté calédonien, d’autant qu’atteindre la finale et donc la Coupe du Monde semblait vraiment à la portée des cagous.

NZ vs NC, feuille de match : cliquez ICI

(Les U19 arriveront au mémorial américain le 19 Août 2018 à 11h30-12h00)

 

LA NOUVELLE-ZELANDE : COMME A SON HABITUDE.

Toutefois à ne pas s’y tromper, les kiwis n’ont pas démérité leur victoire, fidèles à leur style de jeu et tout en maîtrise des émotions.

Car même menés d’un but à la mi-temps, les favoris du tournoi auront gardé la tête froide pour hausser le rythme, reprendre les commandes du jeu le temps d’une demi-heure, notamment entre le dernier quart d’heure de la première mi-temps et le premier quart d’heure de la seconde, pour finalement égaliser puis prendre les devants… Une avance que la Nouvelle-Zélande en lâchera plus.

Comme un air de déjà vu d’ailleurs, c’est un coup-franc lointain – et surtout une faute évitable – qui conduisait à un duel aérien perdu par le gardien Unë Kecine – intraitable jusqu’alors durant le tournoi – pour un coup de pied arrêté qui voyait les ‘All Whites’ revenir dans la partie, profitant ensuite d’une erreur de placement de la défense calédonienne pour enfoncer le clou.

LA FRUSTRATION CAGOUE.

Côté cagou, la prestation fut certainement la plus aboutie de la compétition, Félix Tagawa misant sur un bloc médian et une grosse densité au milieu de terrain pour étouffer le jeu adverse. Choix payant en première période, tant les ‘Gris et Rouge’ semblaient maîtriser leur sujet, le tout récompensé par une ouverture du score sur corner et un but contre son camp d’un néo-zélandais.

Dans le jeu aussi la Calédonie n’aura pas chômé, prenant possession du ballon à travers un jeu de construction intéressant, la défense menée par Wanesse et Makam dans l’axe s’efforçant de relancer court et propre, trouvant de bons relais au milieu avec le capitaine Cyril Drawilo et le meneur Pierre Bako.

Mais voilà, cela n’aura finalement pas payé au tableau final, les joueurs du caillou sortant grandi mais frustré de cette élimination, à l’image de cette énorme et dernière occasion de la tête ratée par Vita Longue.

Pourtant à l’évidence, d’autres échéances seront vite venues pour nos espoirs footballeurs, dont la carrière internationale et en clubs – on l’espère – ne fait que commencer… Car c’est aussi à travers la défaite que l’on se forge le mental. Les calédoniens pourront en tous les cas partir de Tahiti la tête haute.

Place désormais aux 16 ans le mois prochain… La Pologne elle n’est plus qu’un lointain souvenir.

Related posts

Comment