FedCalFoot > A la une > Jeux du Pacifique > La relève cagoue à l’assaut des MINI-JEUX / Vanuatu 2017 (2-15 décembre) – LISTE OFFICIELLE

La relève cagoue à l’assaut des MINI-JEUX / Vanuatu 2017 (2-15 décembre) – LISTE OFFICIELLE

LISTE OFFCIELLE – U21 (en bas de l’article)

Après une année 2017 chargée en émotions pour nos Sélections du caillou – et alors que la ‘A’ s’apprête à recevoir l’Estonie en match international amical le 26 novembre prochain – restera un ultime défi à relever pour nos U21 calédoniens… Celui des Mini-Jeux du Pacifique, qui se joueront au Vanuatu du 2 au 15 décembre prochains.

Détail de la liste (joueurs – clubs) : cliquez ICI (pdf)

LES MINI-JEUX POUR FINIR EN BEAUTE.

Il y a de ces années où tout semble allé vite, très vite même.

A peine remis d’une première participation à un Mondial FIFA avec nos U17 en octobre dernier… Et à peine aura-t-on vécu un match historique entre la Calédonie et l’Estonie fin novembre… Qu’arriveront dans la foulée les MINI-JEUX du PACIFIQUE au VANUATU, compétition à laquelle participera notre Sélection U21 calédonienne, sous la houlette de François Tartas.

De quoi vibrer une dernière fois football en cette fin d’année 2017, lors d’une quinzaine vanuataise qui s’annonce intense et palpitante… Là où nos espoirs cagous tenteront de surfer sur la vague du succès, après trois médailles d’or consécutives obtenues par les équipes masculines A et U23 de Calédonie (2007, 2011 et 2015).

C’est pourtant sans trop de pression de résultats que partiront les coéquipiers de Pothin Poma – désigné capitaine pour la compétition – si ce n’est celle de se préparer idéalement aux prochaines grandes échéances fédérales, avec aussi en tête les prochains Jeux du Pacifique 2019. Reste que la Sélection calédonienne comptera de tout façon parmi les favorites au titre, un statut qu’il faudra faire en sorte d’assumer au mieux.

 UNE PREPARATION EN DENT DE SCIE

L’équipe emmenée par François Tartas aura d’ailleurs bien fière allure, avec plusieurs figures bien connues des joutes de l’élite calédonienne. Le coach aura pourtant dû composer avec une préparation parfois difficile à mettre en place.

‘ On aura eu cinq matchs de préparation, et six regroupements (séances) dont un dernier que l’on fera juste avant de partir… Mais c’est vrai que ça n’a pas été toujours facile de suivre le plan d’action pour cette préparation ‘, commente le coach des U21.

Référence faite aussi à un ‘budget gouvernemental’ non alloué aux différentes Ligues et Fédérations de Calédonie dans le cadre de la préparation à ces Mini-jeux, ne facilitant bien évidemment pas la tâche des entraîneurs du Pays.

Mais qu’à cela ne tienne, l’équipe a progressivement pris forme, le technicien football s’appuyant sur ‘une ossature de Super Ligue’ qui devrait être la clé de voûte de sa formation au Vanuatu. ‘ On retrouve également beaucoup de joueurs qui avaient participé aux Qualifications Coupe du Monde U20 en 2016, une Sélection dont j’étais l’adjoint. ‘

LES ESPOIRS MONTANT.

Partant d’une base de joueurs qu’il a donc pu côtoyer en moins de 20 ans il y a un an, le coach Tartas a ensuite effectué une revue d’effectif assez large, avant de progressivement affiner ses choix. ‘ On est parti sur l’observation d’une cinquantaine de joueurs, certains que l’on découvrait, et j’ai ensuite pu observer les joueurs dans leurs clubs, notamment en Super Ligue, mais aussi ceux qui évoluent en U19 ‘, explique l’entraîneur des U21.

‘ J’ai surtout insisté sur le comportement et l’investissement de chacun, en discutant avec les différents coachs… Progressivement la liste a pris forme. On a une équipe de qualité, avec des joueurs qui ont envie de jouer ensemble… C’est une très bonne chose, et il est certain que profiter de joueurs qui s’affirment cette saison en Super Ligue est un plus ‘, détaille François Tartas.

En espérant ainsi voir le mélange – à peu près équilibré – des générations 97, 98, 99 porter l’équipe calédonienne vers les sommets… Réponse du 2 au 17 décembre prochain au Vanuatu, pour un départ ‘en différé’ de l’équipe : Baccalauréat oblige.

‘Certains partiront le 1er décembre, d’autres arriveront après le premier match, mais c’est aussi les aléas du Bac auxquels on doit s’adapter ‘, conclut François Tartas.

Related posts

Comment