FedCalFoot > A la une > Futsal > L’ENTENTE NE DREHU FUTSAL : L’APPRENTISSAGE ‘EXPRESS’ / Super Ligue futsal J8 (Programme)

L’ENTENTE NE DREHU FUTSAL : L’APPRENTISSAGE ‘EXPRESS’ / Super Ligue futsal J8 (Programme)

Crédit Photo : Ronan Euzen de l’Olympique, lors de leur match face à l’équipe Lifou.

Première équipe des Iles Loyauté à prendre part au championnat élite futsal calédonien, le baptême du feu aura été explosif pour l’Entente Ne Drehu de Lifou. Ferrand (7-9), Olympique (5-7), ESH (4-6) : soit trois défaites d’entrée de jeu, face à trois cadors de Super Ligue… Mais par deux buts d’écart seulement. De quoi rentrer pleinement dans le vif du sujet.

 

LA SENSATION ‘END’.

Sur la lancée de leurs débuts prometteurs – malgré trois revers initiaux à domicile – les Lifou auront fini par taper un grand coup le week-end dernier, lors de la 7ème journée, face à un des trois grands favoris au titre l’ASPTT (5-2).

Ce succès venu de Drehu, il aura fait grand bruit dans le futsal calédonien, le ‘club de l’END’ – surnom donné au club (diminutif) – faisant chuter une formation des ‘PTT’ en pleine bourre et invaincue jusqu’alors.

‘ C’est une surprise forcément, par rapport au classement et du fait qu’un promu comme nous a battu un candidat au titre ‘, explique Nicolas WRIGHT, qui cumule de nombreuses fonctions au sein du club, dont celles de joueur et d’entraîneur adjoint.

‘ Mais on s’était bien préparé pendant trois semaines. Le travail du coach a payé. On marque beaucoup de buts depuis la reprise, mais on en prend aussi beaucoup. Là contre l’ASPTT qui est une très belle équipe, on en prend que deux et on en met cinq… On progresse, bien obligé ‘, s’exprime – non sans sourire – l’un des hommes forts du club, aux multi-casquettes.

UN CLUB QUI SE STRUCTURE AU FRONT.

Si sur le terrain, la formation de Drehu semble trouver rapidement ses marques, c’est aussi sur le côté extra-sportif que le travail mis en place par le club de l’Entente Ne Drehu mérite d’être salué.

‘ On découvre… On a des problèmes, mais on s’y était préparé depuis l’année dernière. Disons que l’on en a moins que ce que l’on pensait ‘, confie Pierre Siapo, le Président du club.

Créé il y a tout juste deux ans, il est vrai que l’ascension a été fulgurant pour l’END, dans l’obligation de s’adapter aux modalités de l’élite du futsal calédonien, sur et en dehors du parquet.

‘ Nous en sommes à nos débuts, on apprend. On va entamer nos déplacements sur la grande terre, donc on s’organise pour être prêt.

L’END N’EN EST QU’A SES DEBUTS.

Conscient de tout le travail qu’il reste encore à effectuer, le Président Lifou n’en demeure pas moins satisfait des débuts réussis au sein de l’élite cagoue. ‘ C’était de toute façon notre objectif, de rencontrer les grosses équipes du Pays et les faire venir à Lifou… Dans le but aussi de faire avancer le futsal aux Iles ‘, poursuit le dirigeant de Lifou.

Résultat des comptes, l’Entente Ne Drehu est pour l’instant classée cinquième – avec trois victoires en autant de défaites – juste derrière le ‘quatre majeur’ du futsal calédonien. Mais au-delà des résultats sportifs convaincants, c’est surtout la mise en marche du club qui impressionne.

‘ On a été un peu pris de cours ‘, avoue toute de même Nicolas Wright. ‘ Il faut répondre aux obligations de la Super Ligue, au niveau de l’arbitrage notamment, mettre en place une grosse logistique, assurer un budget important… On a des subventions de la Province Iles, mais ça ne couvre pas tout. Alors on s’oriente vers des activités pour caler le budget, comme des bingos, des tombolas, de l’aide partenariat ‘, conclut l’entraîneur-joueur.

Car c’est aussi ça l’élite du futsal calédonien : du plaisir et des émotions certes, mais aussi des obligations de structuration… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour l’instant l’Entente Ne Drehu a réussi son pari.

A l’affiche ce samedi 1er juillet : ASPTT vs FERRAND

Related posts

Comment