FedCalFoot > A la une > Qualifications Coupe du Monde 2018 > Les cagous peaufineront leurs plans aux Salomon

Les cagous peaufineront leurs plans aux Salomon

Conforté dans l’idée de pouvoir disputer deux rencontres internationales avant leur double-confrontation de novembre contre la Nouvelle-Zélande, le Sélectionneur Thierry Sardo et les siens s’envoleront lundi pour les Salomon afin de se préparer.

ts
Thierry Sardo (au centre) – ici lors de la Nation’s Cup OFC en mai et juin derniers – et son adjoint Pierre Wajoka (sur le banc à droite), préparent déjà leurs plans pour novembre. Photo : OFC

Prévu le samedi 12 novembre à Auckland (15h00 heure de Nouvelle-Zélande), puis le mardi 15 novembre à Koné (20h00, heure de Calédonie – horaires à confirmer), le choc du groupe A océanien – des Qualifications OFC à la Coupe du Monde FIFA Russie 2018 – sera vite arrivé pour notre Equipe nationale de Nouvelle-Calédonie.

L’occasion de faire le point avec le Sélectionneur calédonien Thierry Sardo, dont le groupe part aux Iles Salomon ce lundi 3 octobre – retour dimanche 9 octobre – pour y disputer deux rencontres internationales de préparation (les mercredi et samedi). Conscient de la difficulté de la tâche qui attend la Sélection A face aux ‘All Whites’, le coach des cagous peaufine déjà ses plans, dans l’optique de réaliser un double-exploit – les 12 et 15 novembre – face au grand favori néo-zélandais. INTERVIEW FEDCALFOOT.

Fedcalfoot : Thierry Sardo, vous désiriez disputer deux matchs internationaux avant votre double-confrontation face à la Nouvelle-Zélande en novembre, votre souhait semble donc avoir été suivi par la Fédération…

Thierry Sardo : C’est une très bonne chose que la Fédération nous mette dans de bonnes conditions de préparation, même si mon souhait premier s’orientait davantage vers une double-confrontation face à une Sélection de l’Asie. Mais pouvoir partir aux Salomon pour y jouer deux matchs internationaux, c’est déjà une première satisfaction. Cela va nous permettre de bien travailler avec le groupe que l’on emmènera. Les Salomon forcément, ce n’est pas le même style de jeu que les néo-zélandais, mais c’est une très bonne équipe et l’opposition sera intéressante.

Fedcalfoot : Comment va s’articuler justement cette préparation d’avant Nouvelle-Zélande ?

Thierry Sardo : Pour les Salomon, on partira avec un groupe de 17 joueurs finalement. Ce sera sans les joueurs de métropole pour cette double-confrontation contre l’équipe salomonaise, mais ce n’est pas forcément un problème. On sait que l’on dispose d’un groupe de 25-30 joueurs de grande qualité, avec aussi l’arrivée de quelques nouveaux depuis la Nation’s Cup, ce qui nous apportera un plus et de nouvelles solutions. Certains sont revenus vivre au Pays et sont intéressants, cela offre encore davantage de possibilités…D’autres montrent une belle forme en Super Ligue, c’est forcément un plus pour nous. Il faudra faire les bons choix le jour J. Pour ce qui est du groupe emmené en octobre pour la préparation. On se consulte beaucoup avec Pierre Wajoka, et on doit aussi jongler avec les disponibilités de chacun, par rapport au travail notamment.

Fedcalfoot : L’ossature devrait malgré tout rester la même que celle qui avait donné satisfaction à Port-Moresby en juin dernier ?

Thierry Sardo : Oui l’ossature restera la même dans l’ensemble. On a des certitudes sur beaucoup de postes. Mais certains nouveaux pourraient également apporter du sang neuf. On devra faire des choix.

Fedcalfoot : Le jeu de la Nouvelle-Zélande n’est plus vraiment un secret pour la Calédonie, pour vous et votre staff…. Comment envisagez-vous le plan de jeu calédonien pour tenter de faire tomber le favori de l’Océanie ?

Thierry Sardo : J’ai mes idées là-dessus. On étudie tout ça avec mon adjoint. Peut-être que le match à l’extérieur, il faudra le jouer un peu différemment de ce que l’on voudra proposer à domicile. Il faudra essayer de faire un coup là-bas, et puis faire ce que l’on sait faire de mieux à domicile. Pour le premier match à Auckland, on envisage de mettre peut-être un plan de jeu particulier. La vérité ne sera pas forcément la même sur ces deux rencontres face à la Nouvelle-Zélande. On sait de toute façon que ce sera dur, et c’était important d’avoir une semaine pleine avec le groupe pour bien travailler tout ça. Eux disposent de gros moyens, ils nous analysent et connaissent nos points forts. Il ne faudra pas être trop prévisible pour pouvoir les bousculer. Mais nous aussi on les connait bien, et on les analysera encore davantage d’ici là. Contre les néo-zélandais, on ne peut pas proposer que du combat, car dans les duels ils sont très costauds. L’équipe devra s’appuyer sur ces qualités de jeu vers l’avant, de vitesse et de prises d’espaces, afin de les gêner.

Fedcalfoot : La rencontre à domicile se jouera dans le Nord, c’est un contexte qui semble vous allez ?

Thierry Sardo : J’ai toujours dit que j’étais favorable à parfois décentraliser de Nouméa nos rencontres internationales. Je suis ravi que l’on joue dans le Nord. On espère être à la hauteur de l’évènement, pour que la fête soit belle à Koné.

tmpa209 tmpa07b tmpa07a

Related posts

Comment