FedCalFoot > NEWS > Sélection A > LES CAGOUS PUNIS PAR LES FIDJIENS / SELECTION A

LES CAGOUS PUNIS PAR LES FIDJIENS / SELECTION A

La Sélection A calédonienne s’est fait surprendre aux Fidji, ce lundi soir en match amical international du côté de Suva. Pourtant supérieure à son adversaire, l’Equipe de Calédonie s’est nettement inclinée (0-3), payant ses mauvais choix dans la zone de finition et surtout trois grosses erreurs défensives qui auront fait mal.

 

DES ERREURS QUI SE PAYENT CASH.

Certes le public fidjien aura su apprécier à sa juste valeur le jeu produit par les calédoniens, notamment en seconde période… Certes les fins connaisseurs du ballon rond auront pu juger un plan de jeu respecté, à base de dédoublements sur les côtés et de belles combinaisons en phase de construction.

Oui mais voilà la réalité du score rattrape une Sélection cagoue sèchement battue hier (lundi), une nette défaite à laquelle elle n’avait plus goûté depuis bien des années  et dont on se serait bien passé à quelques semaines des Jeux du Pacifique.

‘ Cette défaite est difficile à encaisser forcément, car c’est un match que jamais nous devons perdre. Mais au final le score nous rappelle qu’au football il n’y a pas toujours de vérité… On peut dominer un match et se faire punir sur des erreurs qui à ce niveau-là ne pardonne pas ‘, commente le coach Thierry Sardo, animé d’un sentiment partagé.

ENTRE DESILLUSION ET OPTIMISME.

‘ C’est une situation rare, d’être partagé entre la grosse désillusion du résultat, et celle de me satisfaire de ce que j’ai pu voir de mon équipe, à savoir un plan de jeu qui a fonctionné, du beau football de notre côté, de la possession et de la domination… Pourtant on a tous conscience dans le groupe qu’au football on est jugé sur les résultats ‘, explique le Sélectionneur de la Calédonie.

A l’instar du PSG contre Manchester il y a deux semaines, il est vrai que la Calédonie aura donné le match à ses adversaires, sur trois grosses erreurs défensives.

Il est vrai aussi qu’au coup d’envoi Thierry Sardo alignait une formation jeune, en apprentissage, avec un groupe qui sera certainement bien différent en juillet aux Jeux du Pacifique avec l’apport de six ou sept joueurs évoluant en métropole.

Il est clair également que l’absence de certains cadres se sera fait ressentir lors de cette rencontre, la jeunesse ayant encore besoin d’engranger de l’expérience, à l’image de Kiam Wanesse dont le seul duel perdu en première période aura coûté le premier but à la Calédonie (1-0, 37’).

‘ On donne du temps de jeu à certains, et on fait rentrer les jeunes car on travaille sur la durée. Le résultat on va essayer de le sortir de nos têtes pour aller chercher un score jeudi face à l’Ile Maurice. ‘

‘ On est parti avec un groupe moins expérimenté, avec plusieurs cadres qui n’ont pas pu faire le déplacement. Mais ce n’est en aucun cas une excuse. La défaite on l’assume, elle fait mal, mais on continue de travailler, et je suis quelque part conforté dans ce que je veux mettre en place en termes de jeu… Si offensivement on a des certitudes, on a un gros travail défensif à faire car défensivement il va falloir continuer à travailler, vite apprendre et grandir ‘, conclut l’entraîneur de la Calédonie.

Prochain rendez-vous jeudi  à Lautoka, face à une Sélection de l’Ile Maurice qui s’annonce coriace (14h00 heure Calédonie).

Related posts

Comment