FedCalFoot > A la une > News > LES PREMIERES PENALITES TOMBENT / CLASSEMENT Super Ligue 2017

LES PREMIERES PENALITES TOMBENT / CLASSEMENT Super Ligue 2017

Photo Alain Vartane / Tiga perd douze points au classement.

Si il reste une dernière rencontre – un peu anecdotique entre Wetr et Lössi (ce samedi à Numa Daly, 16h) * – pour définitivement clôturer la saison 2017 de Super Ligue, le travail continue en coulisses et du côté de la Fédération, afin de dresser le bilan comptable des points de pénalités.

Longues à se dessiner, les situations de chacun des 12 clubs de l’élite – en termes d’arbitrage, d’éducateurs, d’équipes jeunes et féminines – sont depuis plusieurs semaines contrôlées par les instances dirigeantes… Un travail fastidieux qui laisse malheureusement planer encore le doute quant au classement définitif 2017. D’ailleurs les premiers points perdus sont quelque peu inattendus.

(A noter que le goal-average est particulier)

 

LES CLUBS DE L’ELITE EN ATTENTE.

Obligés – bien malgré eux – de garder leur mal en patience, les clubs de Super Ligue attendent avec impatience le verdict des pénalités, là où certains clubs pourraient être fortement impactés par la perte de plusieurs points, notamment pour ceux qui jouent le maintien.

Seule certitude – dans une volonté fédérale de pouvoir effectuer la remise du trophée – Hienghène est bien le Champion de Calédonie 2017, malgré deux points qui pourraient être à priori perdus du côté des nordistes… Pas de quoi pour autant remettre en question leur premier titre historique en Super Ligue.

 

TIGA RAMASSE SEVERE.

Finalement la première officialisation de la FCF concernant des points perdus par un des clubs de l’élite, elle vient de tomber et cela a plutôt de quoi surprendre.

Auteur d’une saison remarquable, Tiga Sport se fait reprendre de volée pour une affaire de Licence en Mutation Hors-période.

Pas moins de douze points perdus viennent ainsi d’être infligés à l’équipe de Tokanod, résultant d’une réserve posée par l’As Lössi, lors de leur opposition du 8 juillet dernier (phase retour).

 

LE CAS EPINEUX DE LA LICENCE à MAREK AUCHER.

Pour résumer brièvement la situation, la question est finalement de savoir si Marek Aucher dispose – en cette année 2017 – d’une Licence enregistrée en période normale (1er janvier – 31 mars) ou en hors-période (1er avril – 31 juillet), ce dernier ayant signé en début de saison du côté de Tiga… Reste que la date d’enregistrement de sa licence aura finalement eu des conséquences bien plus importantes que prévu.

La démission de Marek Aucher a en effet été faite le 31 mars (cachet de la poste), mais le club de Tiga n’a déposé sa demande de mutation que le 5 avril… Un dilemme qui finalement n’était pas si clair que ça au niveau administratif, et ce depuis de longues années.

Après étude du cas par les Commissions – et par un juriste – la FCF a par conséquent tranché dans le vif du sujet en déclarant matchs perdus pour Tiga lors de ses rencontres retour face à Mont-Dore, Bélep Mont-Dore, et Lössi (trois matchs où Joseph Tchako, lui aussi hors-période, et Marek Aucher étaient alignés ensemble, soit deux ‘joueurs jokers’ au lieu d’un seul autorisé… Dans le cas où l’on considère la licence d’Aucher comme enregistrée hors-période).

Voilà donc Tiga Sport amputé de douze points. Lot de consolation, la formation de Thierry Sardo pourra se réjouir de rester malgré tout devant Lössi, club qui avait le premier remis en cause la validité de période de la licence de Marek Aucher.

Restera maintenant à savoir si Tiga fera appel de cette décision ou non… Affaire à suivre, en attendant la suite pour les autres points de pénalité.

*  Pour rappel : Lössi a officiellement déclaré forfait pour son déplacement à Maré, là où l’ASL devait affronter l’Horizon Patho.

Related posts

Comment