FedCalFoot > A la une > u17 > LES WADENGES, PERE ET FILS : CAGOUS DANS L’AME

LES WADENGES, PERE ET FILS : CAGOUS DANS L’AME

‘ Tel père, tel fils ‘, est-on souvent tenté de dire. Cette expression proverbiale, elle semble parfaitement coller à la peau des WADENGES, le papa Georges – âgé de 42 ans – et le fiston Cameron âgé de bientôt 17 ans (août prochain), tous deux grands amoureux de football et du maillot cagou.

Qualifié pour le Mondial FIFA avec la Sélection U17 de Calédonie, dont il sera l’un des piliers défensifs, Cameron Wadenges suit donc les traces de son père, ancien international calédonien qui évoluait lui aussi en défense centrale. Une histoire d’héritage finalement…

L’AMOUR DU MAILLOT.

Il a rangé les crampons depuis environ deux ans, et c’est désormais avec davantage de recul mais surtout avec beaucoup de fierté que Georges Wadenges verra son fils Cameron décoller pour l’Inde – en octobre prochain – afin d’y disputer le Mondial U17 FIFA 2017 avec l’équipe de Nouvelle-Calédonie… Une première historique pour le Pays.

‘ Pour mon fils, c’est clair, c’est la fierté d’un père. Le maillot cagou, c’est une deuxième peau, et le voir sous ces couleurs me rend encore plus fier ‘, exprime ainsi celui que l’on surnomme ‘Jockyss’, ancien capitaine renommé du football calédonien, aux nombreux titres à son palmarès, passé entre autre par Magenta, le Mont-Dore, Gaïtcha, et forcément par la Sélection cagoue *.

L’HERITAGE WADENGES.

La ressemblance entre les Wadenges est d’ailleurs frappante : mêmes traits de caractère, même poste, même style sur le terrain, même club (Magenta), même mentalité de gagneur et de meneur d’hommes.

‘ Le voir m’emboîter le pas était assez drôle au départ en U12, mais maintenant ça devient du sérieux et je lui souhaite que la réussite, en le laissant travailler et progresser en clubs comme en Sélection avec ses entraîneurs et ses coéquipiers ‘, détaille humblement Georges.

Pourtant, à n’en pas douter, le petit Cameron a su prendre pleinement exemple sur son père, dont il observait avec insouciance les prestations depuis le plus jeune âge… Un modèle du genre, en résumé.

‘ Mon père pour moi était un défenseur complet, il avait un bon jeu de passes, long comme court, et son jeu de tête était irréprochable, c’est peut-être ce qui a fait sa particularité ‘, analyse plein de lucidité le fiston Cameron, qui a bien grandit depuis.

Pas étonnant à travers cette analyse pleine de maturité de déceler chez Cameron une intelligence de jeu au-dessus la moyenne, à un poste de défenseur central qui lui convient à merveille, comme ce fut le cas pour son paternel.

‘ Le poste est difficile. Il demande énormément de concentration et de régularité au niveau de la performance ‘, décrit le petit Wadenges, quand son père convient de dire ‘ que son coach a dû estimer qu’il avait les qualités requises pour jouer en défense centrale. Selon moi il a tout pour s’imposer, mais il lui reste beaucoup de travail ‘.

UNE COUPE DU MONDE POUR L’HISTOIRE.

Ce rôle de leader des lignes arrière, justement Cameron Wadenges l’endossera lors du prochain Mondial FIFA des 17 ans en Inde (6-28 octobre), pour ce qui marquera l’histoire du football et du sport calédonien.

‘ La Coupe du Monde de la FIFA reste une grande et merveilleuse compétition ‘, avoue le jeune Cameron, qui se saura soutenu par tout un Pays et toute sa famille, durant ce grand évènement du football mondial.

‘ Pour sa famille, ses parents, tontons, cousins, tout le monde, c’est une immense fierté de voir Cameron aller à la Coupe du Monde ‘, confie pour sa part Jockyss. ‘ Nos U17 vont se frotter à des équipes qu’ils regardent à la télé, certes ce sont les jeunes, pourtant c’est certainement la relève de l’élite mondiale ‘.

Le rêve indien est en marche donc pour les Wadenges, père et fils… L’un devrait être sur le terrain, quand l’autre sera assurément le premier supporter du fiston et de toute l’équipe de la Nouvelle-Calédonie.

La relève Wadenges est en place.

 

* Georges WADENGES est un ancien footballeur international calédonien, passé notamment par les Clubs de l’As Magenta, de l’As Mont-Dore, puis de Gaïtcha, où il y gagnera de nombreux titres en Coupe de Calédonie et Championnat Super Ligue. Il a aussi porté à de nombreuses reprises le maillot de la Sélection calédonienne, comme sur la photo (en bas de l’article) face à la Nouvelle-Zélande, lors des Qualifications à la Coupe du Monde FIFA 2010.

 

Related posts

Comment