FedCalFoot > NEWS > Champions League OFC > LOSSI, MAGENTA : MEME COMBAT / Champions League 2018 (février-mars)

LOSSI, MAGENTA : MEME COMBAT / Champions League 2018 (février-mars)

En 2016, l’As Lössi et l’As Magenta étaient déjà les deux formations qui représentaient le caillou lors de la Champions League océanienne. Ce sera partie remise pour 2018.

Deux ans plus tard donc, l’ASL et l’ASM brigueront respectivement une seconde et une neuvième participation à la plus prestigieuse des compétitions des clubs de l’Océanie… Avec pour premier objectif partagé – et avoué – celui de se sortir de la phase de poules. Coup d’envoi en février.

CALENDRIER COMPLET de la COMPETITION

 

UNE CHANCE EN PLUS.

Et si le nouveau format de la Champions League OFC profitait aux clubs calédoniens en ce début d’année 2018 ? C’est en tout cas tout le bien que l’on peut souhaiter à nos deux clubs de Calédonie, qui partiront courant février – destination Tahiti pour Lössi et les Iles Salomon pour Magenta – défier leurs homologues océaniens, eux aussi champions et vice-champions dans leurs pays respectifs.

Dans une configuration à quatre poules de quatre équipes, l’Oceania Football Confederation laisse entrevoir un maximum d’espoir de qualification en quarts de finale pour nos joueurs cagous, deux places étant désormais qualificatives dans chacun de ces quatre groupes… Une aubaine on l’espère pour nos représentants calédoniens, là où jusqu’à l’année dernière les seuls premiers en phase de groupe gagnaient le droit de poursuivre l’aventure pour les demi-finales.

UNE NOUVELLE ORGANISATION.

Cette saison marquera ainsi le changement en Ligue des Champions océanienne, avec en ligne de mire des quarts de finale les 7 et 8 avril, qui verront les quatre premiers de chaque poule recevoir ‘à la maison’ les seconds – après tirage au sort – lors d’un match unique à élimination directe.

S’en suivra deux semaines plus tard le dernier carré de la compétition (du 21 au 29 avril), dont les quatre demi-finalistes seront répartis – toujours par tirage au sort – en deux demi-finales qui se disputeront en matchs aller-retour. Les finalistes se retrouveront les 12 et 20 mai pour la grande finale océanienne, qui elle aussi se jouera en aller-retour. A la clé, une qualification à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018, compétition à laquelle participait fin 2017 la formation néo-zélandaise d’Auckland dont l’hégémonie s’abat sur l’Océanie depuis maintenant sept ans, avec sept participations de rang au Mondial des clubs.

LOSSI et MAGENTA SE RENFORCENT.

Le défi est de toute façon de taille pour nos deux formations de Nouvelle-Calédonie, qui devront dans un premier temps se sortir des groupes avant d’espérer mieux.

Finaliste en 2005, Magenta garde de l’appétit à l’échelle océanienne, Alain Moizan et sa bande espérant forcément retrouver les sommets de l’Océanie dans un avenir proche, avec en tête l’espoir de rapidement rejouer une finale. Pour cela, l’ASM devra composer avec Team Wellington (Nouvelle-Zélande), le Fc Marist (Iles Salomon) et le qualifié de la phase de qualification (en cours)… Une poule D que l’on qualifiera d’abordable pour Magenta, et qui sera organisée dans la capitale salomonaise d’Honiara, du 24 février au 2 mars prochains.

En recrutant Emile Ounei et Richard Selé, deux des meilleurs attaquants de Calédonie, le coach Moizan devrait pouvoir s’appuyer sur une belle force de frappe en attaque.

Pour sa part, Lössi n’aura pas la tâche facile du côté de Papeete à Tahiti – du 11 au 17 février – avec du lourd à venir aux devants des ‘Orange’. L’équipe désormais coachée par Victor Wejième y affrontera les locaux de l’As Dragon, les salomonais de Salomon Warriors, et enfin les vanuatais d’Erakor Golden Star, dans un groupe relevé où décrocher la deuxième place serait déjà une superbe performance.

S’étant pour l’instant renforcée avec l’arrivée de huit recrues, l’As Lössi a malgré tout beaucoup perdu avec la décision de leur buteur maison Richard Selé de rejoindre les rangs de Magenta. Mais le club a tout de même su recruter malin, enregistrant les retour de Kévin Maitran ou encore de Jonathan Kakou en défense, alors que Paul Roiné aura la lourde tâche de faire oublier Selé.

Bref nos deux équipes sont déjà sur le qui-vive en cette préparation estivale, car l’Océanie va rapidement frapper à la porte… De l’ASL dans un premier temps, puis de l’ASM dans la foulée.

ARRIVEES et DEPARTS.

AS MAGENTA : Emile Ounei (Tiga), Richard Selé (Lössi), Iler Hnauk (Wetr), Jedjija Saïko (sans club), Maraima Tchao (Dumbéa), pour les arrivées / Kévin Maitran (Lössi), Jérémy Dokunengo (Tiga, à confirmer) pour les départs.

AS LOSSI : Kévin Maitran (Magenta), Paul Roiné (Agjp), Johan Idrélé (Wetr), Raoul Wenisso (Gaïtcha), Clarence Nyipie (Païta), Nicodem Hmaen (Tiga), Jonathan Kakou (Tiga), Harry Tapu (Pirae, Tahiti), pour les arrivées / Richard Selé (Magenta) pour les départs.

Related posts

Comment