FedCalFoot > NEWS > Champions League OFC > LOSSI SEVEREMENT PUNI (0-4) / Champions League OFC, groupe B

LOSSI SEVEREMENT PUNI (0-4) / Champions League OFC, groupe B

Photos: Massimo Colombini / OFC

Dans un match pourtant dominé durant une heure, ce malgré l’exclusion rapide de Warren Saïko à la vingtième minute de jeu, les joueurs de l’As Lössi ont fini par couler en fin de rencontre, pour finalement s’incliner 4 but à 0 face une équipe de Dragon plutôt pâle… Mais tueuse devant les buts.

FEUILLE de MATCH – DRAGON / LOSSI : cliquez ICI

 

LE ROUGE : TOURNANT DU MATCH.

Le dicton est pourtant bien connu : dominer n’est pas gagner. Malheureusement Lössi l’aura appris à ses dépens ce dimanche du côté de Tahiti.

Car le scénario du match n’aura clairement pas tourné en la faveur des hommes de Victor Wéjième, inspirés dans le jeu et ne rechignant pas aux efforts défensifs durant une grande partie du duel les opposant à leurs cousins tahitiens de Dragon.

De quoi voir l’équipe calédonienne monopoliser le ballon et se créer au passage plusieurs opportunités d’ouvrir le score durant la première période.

Oui mais voilà, à ce niveau-là les moindres erreurs se payent cash, et sur une perte de balle offensive de Morgane Mathelon la défense de l’ASL se faisait piéger dans son dos… Warren Saïko en fut le premier puni, voyant rouge sur cette action après avoir commis une faute en tant que dernier défenseur. Le match vient alors de basculer.

LOSSI PAS VERNI.

Ce n’est pas pour autant ce qui freine les ardeurs des joueurs du District de Lifou, les coéquipiers de Mone Wamowé gardant la maîtrise du jeu même réduits à dix, s’offrant d’ailleurs le luxe d’ouvrir le score par Jonathan Kakou… Un but refusé pour hors-jeu.

C’est ensuite sur corner et juste avant la mi-temps que Lössi rate le coche, la tête du capitaine Pierre Kauma venant percuter la barre transversale du portier Teataura Hauata. La chance vient de filer pour l’ASL.

Pierre Kauma, ici face à Marama Vahirua… Photo : OFC

UNE FIN DE MATCH BIEN PLUS COMPLIQUEE.

En infériorité numérique, les calédoniens – pourtant toujours dangereux – vont alors subir en contres la dure loi du réalisme tahitien, avant de sombrer dans le dernier quart d’heure.

D’entrée de seconde période, le capitaine Tamatoa Tetauira s’en allait tromper l’excellent Nicodem Hmaen (1-0, 47′). Mais Lössi s’accroche, continue à produire du jeu, et manque l’égalisation, notamment sur une superbe frappe de Mathelon.

Dans la foulée l’ancien professionnel Reynald Lemaître – parti à la limite du hors-jeu – faisait le break, une réalisation qui venait littéralement sonner les troupes de Damien Wanapopo (2-0, 70′).

Usés physiquement, les calédoniens laisseront alors trop d’espaces sur les côtés, encaissant deux autres buts pour s’incliner sur un score lourd de 4 buts à 0.

Désormais l’ASL n’a plus le droit à l’erreur pour espérer poursuivre l’aventure en quarts.

 

Related posts

Comment