FedCalFoot > NEWS > News > Première manche pour la CALEDONIE (0-1) / Match international amical

Première manche pour la CALEDONIE (0-1) / Match international amical

Dans une rencontre animée durant laquelle les cagous auraient bien pu tuer le match, comme se faire rejoindre au score plusieurs fois en fin de rencontre, le premier but en Sélection d’Antoine ROINE aura suffi à la formation de Thierry Sardo pour s’octroyer une première victoire face au Vanuatu… Avant une deuxième manche qui se jouera samedi (15h00), toujours au Korman Stadium de Port-Vila.

 

ROINE NE RATE PAS SES DEBUTS en ‘A’.

Il ne lui aura donc fallu que 14 minutes pour frapper. Pour sa première internationale avec l’Equipe de Nouvelle-Calédonie, le meilleur buteur de la Super Ligue – avec 22 réalisations cette saison – ne mettait pas bien longtemps à faire parler son sens du but et sa vitesse, sur une belle ouverture par-dessus la défense – et du droit – du latéral gauche Joseph Tchacko.

Parti dans dos de la défense centrale et à la limite du hors-jeu, le numéro 9 calédonien réalisait alors un subtile enchaînement contrôle du droit puis frappe du gauche depuis l’entrée de la surface, qui trouvait le petit filet droit opposé… Magnifique, et ça faisait 1 but à 0 pour les cagous (14′, 0-1).

Dans la continuité d’une entame réussie, la Calédonie continuait à maîtriser parfaitement son sujet durant les 45 premières minutes, dans un bloc bas-médian mis en place par le Sélectionneur Sardo qui faisait totalement déjouer le Vanuatu. Positionné sur le flanc droit de l’attaque Anthony Kai aurait d’ailleurs pu breaker au cours de cette première période, tout comme l’excellent latéral droit Willy Waheo, alors que l’insaisissable Amy (Antoine Roine) venait encore une fois buter sur le gardien adverse après un rush côté droit. La première mi-temps était clairement à l’avantage de la Nouvelle-Calédonie, malgré deux petites frayeurs, annonciatrices de la révolte vanuataise.

NYIKEINE EXCELLE EN DEUXIEME PERIODE.

C’est d’ailleurs avec de bien meilleures velléités offensives que le Vanuatu reviendra des vestiaires, mettant une pression sur les coéquipiers du capitaine Joël Wakanumuné, encore énorme hier à la récupération tout comme son compère du milieu Cédric Sansot.

Oui mais voilà, les vanuatais seront à chaque fois tombé sur la route de Rocky Nyikeine, le portier de Hienghène ayant encore prouvé ce mercredi – si ce n’était pas déjà à faire – qu’il est actuellement le meilleur gardien calédonien.

Arrêts réflexes de grandes classes bloquant deux têtes – une sur corner et une sur coup franc excentré – sorties dans les pieds, sorties aériennes… Le gardien de la Calédonie excellait en seconde période, là où les cagous étaient parfois bousculés par une équipe vanuataise très dangereuse sur coups de pieds arrêtés, avec à la baguette le très bon meneur de jeu Bong Kalo, jeune espoir du football océanien.

UNE FIN DE MATCH à RALLONGE.

L’ultime tentative sur pénalty du Vanuatu – au bout du bout d’un temps additionnel qui n’en finissait plus – venait quant à elle heurter la barre d’un Nyikeine tout simplement impassable ce mercredi soir à Port Vila.

De son côté, Thierry Sardo pourra quant à lui regretter de ne pas avoir vu les siens tuer le suspense sur au moins trois grosses occasions en contres lors de cette seconde mi-temps… Mais quoiqu’il en soit la victoire est là, et elle est savoureuse, car au classement FIFA il est également important d’essayer de gratter des places.

Restera donc à bonifier tout cela samedi, avec certainement quelques changements à venir dans le onze de départ, le coach Sardo ayant déjà annoncé son intention de faire ‘rentrer tout le monde’ sur cette double-confrontation. Rendez-vous pris samedi 15h00 au Korman Stadium de Port-Vila.

VANUATU / NOUVELLE-CALEDONIE : 0 – 1 (mi-temps : 0-1)

But : Antoine ROINE (14′) / Avertissements : Joël Wakanumune (1ère mi-temps) – Joseph Tchacko et Cyril Drawilo (2ème mi-temps).

Changements pour la Calédonie : Georges Bearuné pour Nathanaël Hmaen (mi-temps) – Cédric Décoiré pour Cyril Drawilo (56′) – Anthony Kai pour Geordy Gony (71′) – Joseph Tchacko pour Jacques Wamytan (71′) – Antoine Roine pour Louis Laoumana (88′).

Le Onze de départ cagou

Related posts

Comment