FedCalFoot > A la une > Super Ligue > Super Ligue : LE POINT SUR LA PREMIERE PARTIE DE TABLEAU / Retard J4 : Wetr vs Magenta, ce Samedi

Super Ligue : LE POINT SUR LA PREMIERE PARTIE DE TABLEAU / Retard J4 : Wetr vs Magenta, ce Samedi

PHOTOS : crédit ALAIN VARTANE

MATCH EN RETARD – JOURNEE 4 / ce SAMEDI 6 MAI

AS WETR vs AS MAGENTA – Stade Rivière Salée (15h00)

 

Après un quart de championnat disputé et à l’heure d’une mini-trêve ‘forcée’ (en raison de l’entretien du Stade Numa Daly), FEDCALFOOT vous propose de revenir sur cette première partie de championnat, en commençant par le haut de classement. Si Tiga et Patho mènent pour l’instant la danse, les favoris se sont réveillés, alors que trois matchs en retard se joueront pendant la coupure.

 

TIGA ASSUME SON NOUVEAU STATUT – 1er, 21 points, 6 matchs joués

Profitant de son cinquantenaire pour construire une équipe compétitive, la formation de Tokanod – de nouveau emmenée par le coach Thierry Sardo – aura fortement animé le mercato l’été dernier, se renforçant conséquemment pour pouvoir jouer les premiers rôles en 2017. Leader du championnat après six journées, on peut jusqu’à présent parler de pari réussi du côté de Tiga Sport, à l’image d’un duo d’attaque Emile Ounei – Jim Ouka qui cartonne depuis la reprise. Comptabilisant quinze buts à eux seuls – neuf pour Ounei le meilleur buteur actuel de Super Ligue et cinq pour Ouka – les jeunes attaquants des ‘Rouge et Blanc’ portent leur équipe vers les sommets… D’autant que Cédric Sansot s’impose en patron à la récupération, et tandis que le quatuor défensif a assuré et rassuré, sauf contre Hienghène. C’est d’ailleurs bien là toute la question qu’on peut se poser : Tiga réussira-t-il à tenir un rythme de Champion contre les favoris ? Tous les espoirs sont permis.

Jim Ouka est impressionnant depuis la reprise, sous ses nouvelles couleurs de Tiga Sport.

HORIZON PATHO CONFIRME ET S’AFFIRME EN TETE – 2ème, 20 pts, 6 matchs joués

Equipe surprise l’an passé, l’Horizon confirme tout son potentiel en ce premier quart de championnat, dont elle reste – avec Magenta – l’une des deux seules formations encore invaincues. Avec quatre victoires et deux nuls au compteur, les protégés de Jimmy Waia ne sont qu’à un petit point de la première place. Surtout l’équipe de Nengone semble avoir trouvé de la stabilité défensive (5 buts  encaissés), à l’image d’une charnière centrale Ludovic Wakanumuné – Emile Bearuné intraitable. Devant, des joueurs comme Willy Waia savent mettre le feu aux défenses, tandis que l’ancien Auguste Washetine sait gérer le tempo. A la récupération, Henri Caroine impose sa puissance et continue d’impressionner. Ajouter à cela certaines recrues de taille dont on attend les débuts, comme Georges Bearune… Bref, Patho – qui ne cache pas ses ambitions – est un candidat sérieux au podium comme au titre. Mais il faudra pour cela suivre le rythme, car la concurrence ne laissera pas beaucoup de place aux faux-pas.

Horizon Patho : une équipe qui continue de grandir.

HIENGENE EST DE RETOUR – 3ème, 15 pts, 5 matchs joués

Après des débuts ratés – un nul contre Wetr (1-1) et une défaite contre Lössi (1-2) – Hienghène s’est rapidement remis dans le bon sens de la marche, retrouvant son allant offensif, sa puissance au milieu de terrain, et sa solidité défensive. Devant, si Bertrand Kai n’est pas en tête au classement des buteurs, il n’en demeure pas moins toujours aussi actif (4 buts), d’autant que Miguel Kayara impressionne depuis la reprise (4 buts lui aussi). Dans l’entrejeu, les jeunes imposent également la cadence, à l’instar de Pothin Poma – que l’on ne présente plus – ou encore d’un nouveau venu Jordy Goni, révélation de ce début de saison. Pour le reste, les cadres comme Roy Kayara – qui joue plus haut depuis l’arrivée d’Erwan Ausu (Gaïtcha) – ou encore Yohan Mercier répondent toujours présents et sont toujours aussi efficaces. En clair, ce mélange entre anciens et jeunes en devenir peut vraiment faire mal cette année, ce malgré une entame ratée certainement liée au contrecoup de la Champions League OFC.

La formation entraînée par Félix Tagawa, et emmenée par Roy Kayara, jouera encore le titre cette saison.

BELEP MONT-DORE, DES DEBUTS FRACASSANTS EN VUE DU MAINTIEN  – 4ème, 15 points, 6 matchs joués

Le Fc Bélep Mont-Dore semble devenir un habitué des reprises de Super Ligue réussies. D’ailleurs son maintien en 2016, l’équipe mondorienne de Bélep le doit en grande partie à un début de championnat quasi-parfait, pour finalement sombrer en seconde partie de saison. Alors qu’en sera-t-il en 2017 ? Après avoir enchaîné trois victoires de suite lors des trois premières journées – contre Baco, Poindimié puis l’AGJP – le FC Bélep a depuis subi trois revers, il est vrai face à des candidats au titre : Tiga, Horizon Patho et Hienghène. Il n’empêche, les signaux restent malgré tout au vert côté FCBMD, après un premier quart de championnat que l’on peut qualifier de réussi, ce malgré un revers cinglant encaissé devant le leader Tiga Sport (0-6). L’objectif pour Isaac Teanyouen – Président du club – reste le même : le maintien… Et dans cette optique, les points glânés en début d’exercice sont capitaux. Emmenée par un Jonas Teanyouen toujours aussi influant et talentueux, l’équipe de Bélep a vraiment de quoi voir venir, à condition de ne pas revivre une demi-saison aussi creuse que l’année passée.

Le Fc Bélep MD avait démarré idéalement la saison, avant de rentrer dans le rang depuis trois matchs.                 Photo : Romaric Nea

MAGENTA EST TOUJOURS LA – 5ème,  14 points, 4 matchs joués

L’As Magenta cinquième… Du déjà vu l’an passé, à la même époque. On jouait alors la septième journée de championnat et l’ASM – comme Lössi d’ailleurs – comptait déjà deux matchs en retard, là encore à raison d’une Champions League 2016 disputée du côté d’Auckland. La suite, on la connaît. Magenta reviendra très vite en tête de file, pour se livrer une bataille pour le titre passionnante avec Lössi et Hienghène, bataille qui finira par offrir un dixième sacre en Super Ligue au club le plus titré de Calédonie. A y regarder de plus près, Magenta se retrouve dans la même situation en cette première partie de saison, ses deux matchs en retard à jouer étant prévu durant la mini-trêve : le premier ce samedi face à Wetr, le second samedi prochain contre Lössi (Rivière Salée, 15h00 pour les deux rencontres). Si les hommes d’Alain Moizan gagnent leurs deux matchs, ils seront les nouveaux leaders… Réponse d’ici deux week-ends. Mais à n’en pas douter, l’As Magenta sera de nouveau de la partie dans la course au titre, profitant de l’effectif certainement le plus fourni du pays.

Jérémy Dokunengo, ici en Champions League océanienne et promu capitaine, est le nouveau leader de la défense de l’ASM.

LOSSI S’EST REVEILLE – 6ème, 14 points, 5 matchs joués

Une défaite surprise en ouverture au Stade Yoshida face à Poindimié (1-2), puis une seconde dans la foulée face à Tiga une semaine plus tard à Numa Daly (0-2)… Comme en 2016, Lössi a complètement raté son entame de Super Ligue. Mais comme la saison passée, les protégés de Stéphane Drahusak ont su réagir. Comme il y a un an également, la réaction attendue a eu lieu du côté de Koné face à Hienghène, sur le même score de deux buts à un pour les ‘Orange’. Autant de similitudes qui nous font penser à la saison exceptionnelle réussie par l’ASL en 2016, ponctuée par un titre qui lui a échappé in-extremis au goalaverage. L’équipe a depuis perdu sept titulaires, pour en gagner au moins quatre : Warren Saïko (Bélep Fc) en sentinelle du milieu, Damien Wanapopo (Sc Ne Drehu) dans l’entrejeu, Patrick Gohe (Gaïtcha) et Fabio Kela (As Wetr) en attaque. Quant à la défense, on y retrouve pratiquement les mêmes têtes, même si le retour de Dick Kauma se fait attendre et que Kévin Maitran est parti à Magenta : Pierre Kauma compose la défense centrale aux côtés de Jean-Paul Read, alors que Fonzy Ranchain est toujours à gauche. Bref, Lössi a de quoi faire pour revivre de belles émotions en 2017.

Promu lui aussi capitaine en l’absence de Dick Kauma, le jeune Pierre Kauma est très performant en 2017.

Related posts

Comment